Séries éliminatoires de la Coupe Stanley 2019

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Séries éliminatoires 2019

Ligue nationale de hockey
Nombre d'équipes 16
Nombre de tours 4

Les séries éliminatoires de la Coupe Stanley 2019 sont la partie finale de la saison de hockey sur glace de la Ligue nationale de hockey et font suite à la saison régulière 2018-2019.

Pour l'association de l'Est, le premier tour des séries oppose le Lightning de Tampa Bay, champion de la saison régulière, aux Blue Jackets de Columbus, les Bruins de Boston aux Maple Leafs de Toronto, les Capitals de Washington, champions en titre, aux Hurricanes de la Caroline et les Islanders de New York aux Penguins de Pittsburgh.

Dans l'association de l'Ouest, les Predators de Nashville sont opposés aux Stars de Dallas, les Jets de Winnipeg aux Blues de Saint-Louis, les Flames de Calgary à l'Avalanche du Colorado et les Sharks de San José aux Golden Knights de Vegas.

Contexte et déroulement des séries[modifier | modifier le code]

Les trois meilleures équipes de chaque division sont qualifiées ainsi que les équipes classées aux 7e et 8e places de chaque association, sans distinction de division. La meilleure équipe de chaque association rencontre la 8e et la première équipe de l'autre division rencontre la 7e. Les équipes classées aux 2e et 3e places de chaque division se rencontrent dans la partie de tableau où se situe le champion de leur division. Toutes les séries sont jouées au meilleur des sept matchs (la première équipe qui gagne quatre rencontres remporte la série). Les deux premiers matchs sont joués chez l'équipe la mieux classée à l'issue de la saison puis les deux suivants sont joués chez l'autre équipe. Si une cinquième, une sixième voire une septième rencontre sont nécessaires, elles sont jouées alternativement chez les deux équipes en commençant par la mieux classée[1].

Tableau récapitulatif[modifier | modifier le code]

Quarts de finale d'association Demi-finales d'association Finales d'association Finale de la Coupe Stanley
A1 Tampa Bay 0
E8 Columbus 4    
E8 Columbus
     
A2 Boston 2
A3 Toronto 2
 
         
M1 Washington 2
E7 Caroline 1    
 
    M2 New York
M2 New York 4
M3 Pittsburgh 0
 
     
C1 Nashville 2
O8 Dallas 2    
 
         
C2 Winnipeg 2
C3 Saint-Louis 2
 
     
P1 Calgary 1
O7 Colorado 3    
 
     
P2 San José 1
P3 Las Vegas 3


Détails des matchs[modifier | modifier le code]

Quarts de finale d'association[modifier | modifier le code]

Tampa Bay contre Columbus[modifier | modifier le code]

Le Lightning de Tampa Bay remporte le Trophée des présidents en terminant meilleure équipe de la saison régulière, égalant au passage le record de 62 victoires détenu depuis 1996 par les Red Wings de Détroit[2]. Le Lightning est notamment mené par Nikita Koutcherov qui termine meilleur pointeur de la ligue[3] et remporte le trophée Art Ross. Avec 128 points, il devient également le meilleur pointeur russe de l'histoire de la LNH, battant Aleksandr Moguilny qui détenait le record depuis 1993[4]. Côté gardiens, Andreï Vassilevski est le gardien de la ligue qui a enregistré le plus grand nombre de victoires. Les Blue Jackets de Columbus se sont qualifiés à la huitième et dernière place de l'association de l'Est. Ils comptent dans leurs rangs Cam Atkinson qui, avec ses 41 buts, fait partie des cinq joueurs qui ont marqué plus de 20 buts dans la saison. Le gardien Sergueï Bobrovski termine quant à lui avec 37 victoires, seulement deux de moins que Vassilevski. Lors de la saison régulière, les deux équipes se sont rencontrées à trois reprises, le Lightning surclassant les Blue Jackets 17 buts à 3 pour trois victoires[5].

10 avril Tampa Bay 3-4
(3-0, 0-1, 0-3)
Columbus Amalie Arena
19 092 spectateurs


12 avril Tampa Bay 1-5
(0-2, 0-1, 1-2)
Columbus Amalie Arena
19 092 spectateurs


14 avril Columbus 3-1
(0-0, 2-0, 1-1)
Tampa Bay Nationwide Arena
19 224 spectateurs


16 avril Columbus 7-3
(2-1, 2-2, 3-0)
Tampa Bay Nationwide Arena
19 328 spectateurs


Boston contre Toronto[modifier | modifier le code]

Les Bruins de Boston terminent la saison à la 2e place de la division Atlantique, sept points devant leur adversaire des séries, les Maple Leafs de Toronto. Avec 100 points marqués, Brad Marchand est le meilleur pointeur des Bruins, le meilleur buteur étant David Pastrňák. Jaroslav Halák et Tuukka Rask, se sont partagé le filet avec respectivement 22 et 27 victoires[6]. Pour les Maple Leafs, Mitchell Marner est le meilleur pointeur de l'équipe[7] alors que John Tavares en est le meilleur buteur et le 3e de la ligue avec 47 buts marqués[3]. Avec 36 victoires, Frederik Andersen occupe la 3e place de la ligue pour cette statistique[8]. Lors de la saison régulière, les Bruins ont remporté trois des quatre confrontations entre les deux équipes[9].

11 avril Boston 1-4
(1-1, 0-2, 0-1)
Toronto TD Garden
17 565 spectateurs


13 avril Boston 4-1
(2-0, 1-0, 1-1)
Toronto TD Garden
17 565 spectateurs


15 avril Toronto 3-2
(0-0, 3-2, 0-0)
Boston Scotiabank Arena
19 611 spectateurs


17 avril Toronto 4-6
(1-2, 1-2, 2-2)
Boston Scotiabank Arena
19 638 spectateurs


19 avril Boston Toronto TD Garden


21 avril Toronto Boston Scotiabank Arena


Washington contre Caroline[modifier | modifier le code]

Les Capitals de Washington, meilleure équipe de la division Métropolitaine, sont opposés à la 7e équipe de l'association de l'Est et 4e de la même division, les Hurricanes de la Caroline. Il s'agit de la première confrontation en séries éliminatoires entre les deux équipes[10]. Le meilleur buteur et pointeur des Capitals, Aleksandr Ovetchkine, vainqueur de son huitième Trophée Maurice Richard[11], a marqué 50 buts pour la 8e fois de sa carrière dans la LNH ; il n'est devancé dans l'histoire de la ligue que par Wayne Gretzky et Mike Bossy qui l'ont réussi neuf fois[12]. Sebastian Aho, avec 30 buts et 83 points est le meilleur attaquant des Hurricanes. Côté gardiens, Braden Holtby a enregistré 32 victoires en 59 matches pour Washington alors que Petr Mrázek et Curtis McElhinney se sont partagé le filet pour la Caroline. Les deux équipes se sont rencontrées à quatre reprises au cours de la saison régulière, les Capitals l'ayant remporté à chaque fois[13].

11 avril Washington 4-2
(3-0, 0-0, 1-2)
Caroline Capital One Arena
18 506 spectateurs


13 avril Washington 4-3 (Pr)
(2-1, 0-1, 1-1, 1-0)
Caroline Capital One Arena
18 506 spectateurs


15 avril Caroline 5-0
(1-0, 2-, 2-0)
Washington PNC Arena
18 783 spectateurs


18 avril Caroline Washington PNC Arena


20 avril Washington Caroline


New York contre Pittsburgh[modifier | modifier le code]

Les Islanders de New York et les Penguins de Pittsburgh se retrouvent en séries éliminatoires après s'être rencontrés à quatre reprises en saison régulière pour un bilan partagé de deux victoires, une défaite et une défaite en prolongation chacune. New York, qui a terminé la saison trois points devant Pittsburgh, a remporté trois des quatre dernières confrontations en séries entre les deux équipes. Mathew Barzal, avec 62 points, est le meilleur pointeur des Islanders qui s'appuient sur la meilleure défense de la ligue[14] avec les gardiens Robin Lehner et Thomas Greiss, vainqueurs du Trophée William M. Jennings, et qui ont joué respectivement 46 et 43 matches[15]. Les Penguins, qui sont en série pour la 13e saison consécutive, s'appuient sur Sidney Crosby, qui a fini la saison avec 100 points[14], Phil Kessel, 82 et Ievgueni Malkine, 71 ; les deux gardiens Matt Murray et Casey DeSmith ayant joué 50 et 36 rencontres[16].

10 avril New York 4-3 (Pr)
(2-1, 0-1, 1-1, 1-0)
Pittsburgh Barclays Center
13 917 spectateurs


12 avril New York 3-1
(0-0, 1-1, 2-0)
Pittsburgh Barclays Center
13 917 spectateurs


14 avril Pittsburgh 1-4
(1-2, 0-0, 0-2)
New York PPG Paints Arena
18 610 spectateurs


16 avril Pittsburgh 1-3
(1-2, 0-0, 0-1)
New York PPG Paints Arena
18 609 spectateurs


Nashville contre Dallas[modifier | modifier le code]

10 avril Nashville 2-3
(1-0, 0-1, 1-2)
Dallas Bridgestone Arena
17 458 spectateurs


13 avril Nashville 2-1 (Pr)
(0-0, 1-1, 0-0, 1-0)
Dallas Bridgestone Arena
17 611 spectateurs


15 avril Dallas 2-3
(0-0, 1-2, 1-1)
Nashville American Airlines Center
18 532 spectateurs


17 avril Dallas 5-1
(4-0, 1-0, 0-1)
Nashville American Airlines Center
18 532 spectateurs


20 avril Nashville Dallas Bridgestone Arena


22 avril Dallas Nashville American Airlines Center


Winnipeg contre Saint-Louis[modifier | modifier le code]

10 avril Winnipeg 1-2
(1-0, 0-0, 0-2)
Saint-Louis Bell MTS Place
15 321 spectateurs


12 avril Winnipeg 3-4
(1-1, 2-2, 0-1)
Saint-Louis Bell MTS Place
15 321 spectateurs


14 avril Saint-Louis 3-6
(1-0, 0-3, 2-3)
Winnipeg Enterprise Center
18 486 spectateurs


16 avril Saint-Louis 1-2 (Pr)
(0-0, 0-0, 1-1, 0-1)
Winnipeg Enterprise Center
18 346 spectateurs


18 avril Winnipeg Saint-Louis Bell MTS Place


20 avril Saint-Louis Winnipeg Enterprise Center


Calgary contre Colorado[modifier | modifier le code]

11 avril Calgary 4-0
(0-0, 2-0, 2-0)
Colorado Scotiabank Saddledome
19 289 spectateurs


13 avril Calgary 2-3 (Pr)
(0-0, 1-1, 1-1, 0-1)
Colorado Scotiabank Saddledome
19 289 spectateurs


15 avril Colorado 6-2
(3-0, 2-1, 1-1)
Calgary Pepsi Center
18 098 spectateurs


17 avril Colorado 3-2 (Pr)
(0-0, 0-1, 2-1, 1-0)
Calgary Pepsi Center
18 102 spectateurs


19 avril Calgary Colorado Scotiabank Saddledome


San José contre Las Vegas[modifier | modifier le code]

10 avril San José 5-2
(1-0, 3-1, 1-1)
Las Vegas SAP Center at San Jose
17 562 spectateurs


12 avril San José 3-5
(3-3, 0-1, 0-1)
Las Vegas SAP Center at San Jose
17 562 spectateurs


14 avril Las Vegas 6-3
(2-1, 2-0, 2-2)
San José T-Mobile Arena
18 461 spectateurs


16 avril Las Vegas 5-0
(2-0, 1-0, 2-0)
San José T-Mobile Arena
18 567 spectateurs


18 avril San José Las Vegas SAP Center at San Jose


Références[modifier | modifier le code]

  1. « La nouvelle formule des séries éliminatoires expliquée en détails », sur www.nhl.com, (consulté le 12 avril 2015).
  2. « Le Lightning rejoint les Red Wings de 1995-96 avec une 62e victoire », sur www.nhl.com, (consulté le 7 avril 2019).
  3. a et b (en) « NHL 2018-19 League Leaders », sur www.hockeydb.com (consulté le 13 avril 2019).
  4. (en) David Satriano, « Kucherov wins Art Ross Trophy as NHL scoring leader », sur www.nhl.com, (consulté le 7 avril 2019).
  5. (en) David Satriano, « Lightning will play Blue Jackets in Eastern Conference First Round », sur www.nhl.com, (consulté le 7 avril 2019).
  6. (en) « Boston Bruins 2018-19 roster and scoring statistics », sur www.hockeydb.com (consulté le 13 avril 2019).
  7. (en) « Toronto Maple Leafs 2018-19 roster and scoring statistics », sur www.hockeydb.com (consulté le 13 avril 2019).
  8. « Statistiques des gardiens en saison régulière », sur www.nhl.com (consulté le 13 avril 2019).
  9. (en) « Bruins will play Maple Leafs in Eastern Conference First Round », sur www.nhl.com, (consulté le 13 avril 2019).
  10. (en) David Satriano, « Capitals will play Hurricanes in Eastern Conference First Round », sur www.nhl.com, (consulté le 13 avril 2019).
  11. Tom Gulitti, « Ovechkin remporte à nouveau le trophée Rocket Richard », sur www.nhl.com, (consulté le 14 avril 2019).
  12. « Alex Ovechkin atteint le plateau des 50 buts », sur www.rds.ca, (consulté le 14 avril 2019).
  13. (en) David Satriano, « Capitals will play Hurricanes in Eastern Conference First Round », sur www.nhl.com, (consulté le 14 avril 2019).
  14. a et b (en) David Satriano, « Islanders will play Penguins in Eastern Conference First Round », sur www.nhl.com, (consulté le 16 avril 2019).
  15. (en) « New York Islanders 2018-19 roster and scoring statistics », sur www.hockeydb.com (consulté le 16 avril 2019).
  16. (en) « Pittsburg Penguins 2018-19 roster and scoring statistics », sur www.hockeydb.com (consulté le 16 avril 2019).

Feuilles de match[modifier | modifier le code]

Les feuilles de match sont issues du site officiel en français de la Ligue nationale de hockey : http://www.nhl.com

Quarts de finale d'association[modifier | modifier le code]