Séries éliminatoires de la Coupe Stanley 2017

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Séries éliminatoires 2017
Dessin stylisé de la Coupe Stanley qui surmonte les mots « Stanley Cup Playoffs » et « NHL 2016 »

Logo des séries éliminatoires

Ligue nationale de hockey
Vainqueur Penguins de Pittsburgh
Finaliste Predators de Nashville
Nombre d'équipes 16
Nombre de tours 4
Meilleur joueur Sidney Crosby

Les séries éliminatoires de la Coupe Stanley 2017 sont la partie finale de la saison de hockey sur glace de la Ligue nationale de hockey et font suite à la saison régulière 2016-2017. Les premiers matchs ont lieu le .

Pour l'association de l'Est, le premier tour des séries oppose les Canadiens de Montréal aux Rangers de New York, les Sénateurs d'Ottawa aux Bruins de Boston, les Capitals de Washington aux Maple Leafs de Toronto et les Penguins de Pittsburgh aux Blue Jackets de Columbus. Le deuxième tour oppose les Rangers de New York aux Sénateurs d'Ottawa et les Penguins de Pittsburgh aux Capitals de Washington. En finale d'association, les Penguins de Pittsburgh rencontrent les Sénateurs d'Ottawa.

Les séries de l'association de l'Ouest voient les confrontations entre les Blackhawks de Chicago et les Predators de Nashville, le Wild du Minnesota et les Blues de Saint-Louis, les Ducks d'Anaheim et les Flames de Calgary et enfin les Oilers d'Edmonton et les Sharks de San José. Le deuxième tour oppose les Oilers d'Edmonton aux Ducks d'Anaheim et les Blues de Saint-Louis aux Predators de Nashville. La finale de l'association voit la rencontre entre les Predators de Nashville et les Ducks d'Anaheim.

La finale de la Coupe Stanley oppose les Predators de Nashville aux Penguins de Pittsburgh et ces derniers remportent une deuxième Coupe Stanley consécutive.

Contexte et déroulement des séries[modifier | modifier le code]

Depuis la saison 2013-2014, les trois meilleures équipes de chaque division sont qualifiées ainsi que les équipes classées aux 7e et 8e places de chaque association, sans distinction de division. La meilleure équipe de chaque association rencontre la 8e et la première équipe de l'autre division rencontre la 7e. Les équipes classées aux 2e et 3e places de chaque division se rencontrent dans la partie de tableau où se situe le champion de leur division. Toutes les séries sont jouées au meilleur des sept matchs[Note 1]. Les deux premiers matchs sont joués chez l'équipe la mieux classée à l'issue de la saison puis les deux suivants sont joués chez l'autre équipe. Si une cinquième, une sixième voire une septième rencontre sont nécessaires, elles sont jouées alternativement chez les deux équipes en commençant par la mieux classée[1].

Alors qu'en 2016, il n'y avait aucune équipe canadienne en séries éliminatoires, cinq formations du Canada sont qualifiées pour les séries 2017 : les Canadiens de Montréal, les Sénateurs d'Ottawa, les Maple Leafs de Toronto, les Flames de Calgary et les Oilers d'Edmonton.

Tableau récapitulatif[modifier | modifier le code]

  Quarts de finale d'association Demi-finales d'association Finales d'association Finale de la Coupe Stanley
                                     
A1  Montréal 2  
E7  Rangers de New York 4  
  E7  Rangers de New York 2  
    A2  Ottawa 4  
A2  Ottawa 4
A3  Boston 2  
  A2  Ottawa 3  
Association de l'Est
  M2  Pittsburgh 4  
M1  Washington 4  
E8  Toronto 2  
  M1  Washington 3
    M2  Pittsburgh 4  
M2  Pittsburgh 4
M3  Columbus 1  
  M2  Pittsburgh 4
  O8  Nashville 2
C1  Chicago 0  
O8  Nashville 4  
  O8  Nashville 4
    C3  Saint-Louis 2  
C2  Minnesota 1
C3  Saint-Louis 4  
  O8  Nashville 4  
Association de l'Ouest
  P1  Anaheim 2    
P1  Anaheim 4  
O7  Calgary 0  
  P1  Anaheim 4       
    P2  Edmonton 3         
P2  Edmonton 4
P3  San José 2  

Détails des matchs[modifier | modifier le code]

Quarts de finale d'association[modifier | modifier le code]

Montréal contre Rangers de New York[modifier | modifier le code]

Les Canadiens de Montréal terminent premiers de la division Atlantique avec 103 points. Après un début de saison où ils gagnent 31 matchs contre 19 défaites et 8 défaites en prolongation ou en fusillade, ils changent d'entraîneur et remplacent Michel Therrien par Claude Julien qui obtient un bilan de 16 victoires pour 7 défaites et une défaite en prolongation ou en fusillade. De leur côté, les Rangers de New York se qualifient comme première équipe repêchée dans l'association de l'Est, avec 102 points, en raison d'une fin de saison difficile avec 8 victoires seulement sur les 19 derniers matchs. C'est la 16e fois que les deux équipes se retrouvent en séries, New York en ayant gagné huit. Ils se sont affrontés en finale de l'association de l'Est en 2014, série que New York a gagné en six parties. Montréal a gagné les trois parties entre les deux équipes durant la saison régulière, dont une fois en prolongation[2].

12 avril Montréal 0-2
(0-1, 0-0, 0-1)
New York Centre Bell
21 288 spectateurs


14 avril Montréal 4-3 (Pr)
(2-1, 0-2, 1-0, 1-0)
New York Centre Bell
21 288 spectateurs


16 avril New York 1-3
(0-0, 0-1, 1-2)
Montréal Madison Square Garden
18 006 spectateurs


18 avril New York 2-1
(1-1, 1-0, 0-0)
Montréal Madison Square Garden
18 006 spectateurs


20 avril Montréal 2-3 (Pr)
(2-1, 0-1, 0-0, 0-1)
New York Centre Bell
21 288 spectateurs


22 avril New York 3-1
(0-1, 2-0, 1-0)
Montréal Madison Square Garden
18 006 spectateurs


Ottawa contre Boston[modifier | modifier le code]

Les Sénateurs d'Ottawa ont terminé deuxième dans la division Atlantique avec 98 points. De leur côté, les Bruins de Boston ont terminé troisième de la division Atlantique avec 95 points. C'était la première série entre la franchise contemporaine d'Ottawa et Boston et la première série Boston-Ottawa depuis la finale de la Coupe Stanley en 1927. Ottawa a gagné les quatre parties entre les deux équipes durant la saison régulière.

12 avril Ottawa 1-2
(0-0, 1-0, 0-2)
Boston Centre Canadian Tire
18 702 spectateurs


15 avril Ottawa 4-3 (Pr)
(0-0, 1-3, 2-0, 1-0)
Boston Centre Canadian Tire
18 629 spectateurs


17 avril Boston 3-4 (Pr)
(0-2, 3-1, 0-0, 0-1)
Ottawa TD Garden
17 565 spectateurs


19 avril Boston 0-1
(0-0, 0-0, 0-1)
Ottawa TD Garden
17 565 spectateurs


21 avril Ottawa 2-3 (2 pr)
(1-0, 1-2, 0-0, 0-0, 0-1)
Boston Centre Canadian Tire
19 209 spectateurs


23 avril Boston 2-3 (Pr)
(1-0, 0-2, 1-0, 0-1)
Ottawa TD Garden
17 565 spectateurs


Washington contre Toronto[modifier | modifier le code]

Les Capitals de Washington ont remporté le Trophée des présidents pour une deuxième saison consécutive comme meilleure équipe de la saison régulière de la LNH avec 118 points. Les Maple Leafs de Toronto ont terminé comme deuxième équipe repêchée de l'association de l'Est avec 95 points. C'était la première confrontation entre les deux équipes en séries éliminatoires. Washington a gagné deux des trois parties durant la saison régulière.

13 avril Washington 3-2 (Pr)
(1-2, 1-0, 0-0, 1-0)
Toronto Verizon Center
18 506 spectateurs


15 avril Washington 3-4 (2 pr)
(0-1, 2-2, 1-0, 0-0, 0-1)
Toronto Verizon Center
18 506 spectateurs


17 avril Toronto 4-3 (Pr)
(1-2, 2-1, 0-0, 1-0)
Washington Centre Air Canada
19 861 spectateurs


19 avril Toronto 4-5
(1-4, 1-0, 2-1)
Washington Centre Air Canada
19 838 spectateurs


21 avril Washington 2-1 (Pr)
(1-0, 0-1, 0-0, 1-0)
Toronto Verizon Center
18 506 spectateurs


23 avril Toronto 1-2 (Pr)
(0-0, 0-0, 1-1, 0-1)
Washington Centre Air Canada
19 740 spectateurs


Pittsburgh contre Columbus[modifier | modifier le code]

Les Penguins de Pittsburgh et les Blue Jackets de Columbus sont respectivement deuxième et troisième meilleure équipe de la division Métropolitaine derrière les Capitals de Washington avec seulement trois points d'avance au classement pour les Penguins. Les deux formations se sont rencontrées à quatre reprises au cours de la saison régulière avec 2 victoires, une défaite et une autre en prolongation de chaque côté. Alors que les Penguins sont champions en titre de la Coupe Stanley, les Blue Jackets participent à leur première série depuis les séries de 2014 où ils avaient été éliminés au premier tour par ces mêmes Penguins[3],[4]. Les Penguins sont menés par leur capitaine Sidney Crosby, meilleur buteur de la saison régulière, et par Matthew Murray dans les buts alors que Columbus s'appuie sur Sergueï Bobrovski, le gardien russe figurant parmi les favoris pour le trophée Vézina ainsi que le trophée Hart du meilleur joueur de la saison[4].

12 avril Pittsburgh 3-1
(0-0, 3-0, 0-1)
Columbus PPG Paints Arena
18 563 spectateurs


14 avril Pittsburgh 4-1
(1-0, 1-1, 2-0)
Columbus PPG Paints Arena
18 622 spectateurs


16 avril Columbus 4-5 (Pr)
(3-1, 0-2, 1-1, 0-1)
Pittsburgh Nationwide Arena
19 092 spectateurs


18 avril Columbus 5-4
(2-0, 1-2, 2-2)
Pittsburgh Nationwide Arena
19 093 spectateurs


20 avril Pittsburgh 5-2
(1-0, 2-2, 2-0)
Columbus PPG Paints Arena
18 585 spectateurs


Chicago contre Nashville[modifier | modifier le code]

Les Blackhawks ont terminé premiers dans la division Centrale avec 109 points. Les Prédateurs de Nashville ont terminé comme deuxième équipe repêchée de la Conférence de l'Ouest avec 94 points. C'était la troisième confrontation en séries entre ces deux équipes avec Chicago gagnant les deux séries précédentes. Ils se sont rencontrés la dernière fois en première ronde de la Conférence de l'Ouest en 2015, que Chicago a remporté en six parties. Chicago a remporté quatre des cinq rencontres entre les deux équipes en saison régulière.

13 avril Chicago 0-1
(0-1, 0-0, 0-0)
Nashville United Center
22 075 spectateurs


15 avril Chicago 0-5
(0-1, 0-2, 0-2)
Nashville United Center
22 175 spectateurs


17 avril Nashville 3-2 (Pr)
(0-0, 0-2, 2-0, 1-0)
Chicago Bridgestone Arena
17 204 spectateurs


20 avril Nashville 4-1
(0-0, 1-0, 3-1)
Chicago Bridgestone Arena
17 326 spectateurs


Minnesota contre Saint-Louis[modifier | modifier le code]

Le Wild du Minnesota a terminé deuxième dans la division Centrale avec 106 points. Les Blues de St-Louis ont récolté 99 points pour finir troisième dans la division Centrale. C'était la deuxième confrontation en séries entre ces deux équipes; leur unique confrontation a eu lieu en première ronde de la Conférence de l'Ouest, que St-Louis a remporté en six parties. St-Louis a remporté trois des cinq rencontres de la saison régulière.

12 avril Minnesota 1-2 (Pr)
(0-0, 0-1, 1-0, 0-1)
Saint-Louis Xcel Energy Center
19 168 spectateurs


14 avril Minnesota 1-2
(0-0, 1-1, 0-1)
Saint-Louis Xcel Energy Center
19 404 spectateurs


16 avril Saint-Louis 3-1
(1-0, 1-1, 1-0)
Minnesota Scottrade Center
19 334 spectateurs


19 avril Saint-Louis 0-2
(0-1, 0-1, 0-0)
Minnesota Scottrade Center
19 791 spectateurs


22 avril Minnesota 3-4 (Pr)
(1-2, 0-0, 2-1, 0-1)
Saint-Louis Xcel Energy Center
19 228 spectateurs


Anaheim contre Calgary[modifier | modifier le code]

Les Ducks d'Anaheim ont terminé premier dans la division Pacifique pour la cinquième année consécutive, cette fois avec 105 points. Les Flames de Calgary ont terminé comme première équipe repêchée de la Conférence de l'Ouest, avec 94 points. C'était la troisième rencontre en série entre les deux équipes avec Anaheim gagnant les deux séries précédentes. Ils se sont affrontés en deuxième ronde de la Conférence de l'Ouest qu'Anaheim a remporté in cinq parties. Anaheim a remporté quatre des cinq rencontres entre les deux équipes durant la saison régulière. Anaheim a aussi remporté 25 rencontres consécutives à domicile contre Calgary.

13 avril Anaheim 3-2
(1-1, 2-1, 0-0)
Calgary Honda Center
17 174 spectateurs


15 avril Anaheim 3-2
(2-1, 0-1, 1-0)
Calgary Honda Center
17 271 spectateurs


17 avril Calgary 4-5 (Pr)
(2-1, 2-1, 0-2, 0-1)
Anaheim Scotiabank Saddledome
19 289 spectateurs


19 avril Calgary 1-3
(0-2, 1-0, 0-1)
Anaheim Scotiabank Saddledome
19 289 spectateurs


Edmonton contre San José[modifier | modifier le code]

Les Oilers d'Edmonton ont terminé deuxième dans la division Pacifique avec 103 points. Les Sharks de San José, avec 99 points en saison régulière, ont terminé troisième de la division Pacifique. C'était la deuxième confrontation entre ces deux équipes; leur unique précédente confrontation s'est déroulé en Demi-Finale de la Conférence de l'Ouest en 2006, qu'Edmonton a gagné en six parties. Edmonton a gagné trois des cinq rencontres entre les deux équipes en saison régulière.

12 avril Edmonton 2-3 (Pr)
(2-0, 0-1, 0-1, 0-1)
San José Rogers Place
18 347 spectateurs


14 avril Edmonton 2-0
(0-0, 1-0, 1-0)
San José Rogers Place
18 347 spectateurs


16 avril San José 0-1
(0-0, 0-0, 0-1)
Edmonton SAP Center at San Jose
17 562 spectateurs


18 avril San José 7-0
(2-0, 4-0, 1-0)
Edmonton SAP Center at San Jose
17 562 spectateurs


20 avril Edmonton 4-3 (Pr)
(1-2, 1-1, 1-0, 1-0)
San José Rogers Place
18 347 spectateurs


22 avril San José 1-3
(0-0, 0-2, 1-1)
Edmonton SAP Center at San Jose
17 562 spectateurs


Demi-finales d'association[modifier | modifier le code]

Ottawa contre Rangers de New York[modifier | modifier le code]

C'est la deuxième confrontation en séries, leur unique duel ayant eu lieu au premier tour en 2012, que New York remporte en sept parties. Ottawa a remporté deux des trois duels en saison régulière.

27 avril Ottawa 2-1
(0-0, 1-1, 1-0)
New York Centre Canadian Tire
16 744 spectateurs


29 avril Ottawa 6-5 (2 pr)
(1-1, 1-3, 3-1, 0-0, 1-0)
New York Centre Canadian Tire
18 679 spectateurs


2 mai New York 4-1
(2-0, 2-1, 0-0)
Ottawa Madison Square Garden
18 006 spectateurs


4 mai New York 4-1
(1-0, 2-0, 1-1)
Ottawa Madison Square Garden
18 006 spectateurs


6 mai Ottawa 5-4 (Pr)
(1-2, 2-1, 1-1, 1-0)
New York Centre Canadian Tire
19 082 spectateurs


9 mai New York 2-4
(0-2, 1-1, 1-1)
Ottawa Madison Square Garden
18 006 spectateurs


Washington contre Pittsburgh[modifier | modifier le code]

C'est la dixième confrontation en séries entre ces deux équipes et la deuxième consécutive au deuxième tour. Pittsburgh a remporté huit des neufs séries précédentes, y compris la confrontation de 2016 qu'ils ont gagné en six matchs. Les deux équipes se sont partagés les victoires lors des quatre matchs de la saison régulière.

27 avril Washington 2-3
(0-0, 1-2, 1-1)
Pittsburgh Verizon Center
18 506 spectateurs


29 avril Washington 2-6
(0-0, 1-3, 1-3)
Pittsburgh Verizon Center
18 506 spectateurs


1er mai Pittsburgh 2-3 (Pr)
(0-1, 0-0, 2-1, 0-1)
Washington PPG Paints Arena
18 625 spectateurs


3 mai Pittsburgh 3-2
(1-0, 2-2, 0-0)
Washington PPG Paints Arena
18 617 spectateurs


6 mai Washington 4-2
(1-1, 0-1, 3-0)
Pittsburgh Verizon Center
18 506 spectateurs


8 mai Pittsburgh 2-5
(0-1, 0-1, 2-3)
Washington PPG Paints Arena
18 594 spectateurs


10 mai Washington 0-2
(0-0, 0-1, 0-1)
Pittsburgh Verizon Center
18 506 spectateurs


Saint-Louis contre Nashville[modifier | modifier le code]

C'était la première rencontre en séries éliminatoires entre ces deux équipes. Nashville a remporté trois des cinq parties de la saison régulière.

26 avril Saint-Louis 3-4
(0-1, 1-2, 2-1)
Nashville Scottrade Center
19 154 spectateurs


28 avril Saint-Louis 3-2
(1-1, 0-0, 2-1)
Nashville Scottrade Center
19 506 spectateurs


30 avril Nashville 3-1
(1-0, 1-1, 1-0)
Saint-Louis Bridgestone Arena
17 220 spectateurs


2 mai Nashville 2-1
(0-0, 0-0, 2-1)
Saint-Louis Bridgestone Arena
17 273 spectateurs


5 mai Saint-Louis 2-1
(0-0, 1-1, 1-0)
Nashville Scottrade Center
19 168 spectateurs


7 mai Nashville 3-1
(0-1, 1-0, 2-0)
Saint-Louis Bridgestone Arena
17 240 spectateurs


Anaheim contre Edmonton[modifier | modifier le code]

C'est la deuxième confrontation en séries éliminatoires entre ces deux rivaux de la division Pacifique. Leur unique duel précédent a eu lieu lors de la finale d'association de l'Ouest en 2006, qu'Edmonton a remporté en cinq matchs. Edmonton a remporté trois des cinq matchs entre les deux formations durant la saison régulière.

26 avril Anaheim 3-5
(0-0, 1-1, 2-4)
Edmonton Honda Center
17 174 spectateurs


28 avril Anaheim 1-2
(0-1, 1-1, 0-0)
Edmonton Honda Center
17 174 spectateurs


30 avril Edmonton 3-6
(1-3, 2-1, 0-2)
Anaheim Rogers Place
18 347 spectateurs


3 mai Edmonton 3-4 (Pr)
(2-0, 0-3, 1-0, 0-1)
Anaheim Rogers Place
18 347 spectateurs


5 mai Anaheim 4-3 (2 pr)
(0-0, 0-3, 3-0, 0-0, 1-0)
Edmonton Honda Center
17 358 spectateurs


7 mai Edmonton 7-1
(5-0, 2-1, 0-0)
Anaheim Rogers Place
18 347 spectateurs


10 mai Anaheim 2-1
(0-1, 1-1, 2-1)
Edmonton Honda Center
17 407 spectateurs


Finales d'association[modifier | modifier le code]

Pittsburgh contre Ottawa[modifier | modifier le code]

C'est la cinquième confrontation en séries éliminatoires entre les deux équipes, Pittsburgh ayant remporté trois des quatre séries précédentes. Ils se sont affrontés la dernière fois en 2013 en demi-finale d'association, que Pittsburgh a remporté en cinq parties. C'est la deuxième finale d'association consécutive pour les Penguins qui ont battu en 2016 le Lightning de Tampa Bay en sept matchs. La dernière présence d'Ottawa en finale d'association remonte à 2007, année où ils avaient vaincu Buffalo en cinq matchs. Ottawa a remporté deux des trois matchs entre les deux formations lors de la saison régulière.

13 mai Pittsburgh 1-2 (Pr)
(0-1, 0-0, 1-0, 0-1)
Ottawa PPG Paints Arena
18 614 spectateurs


15 mai Pittsburgh 1-0
(0-0, 0-0, 1-0)
Ottawa PPG Paints Arena
18 610 spectateurs


17 mai Ottawa 5-1
(4-0, 1-0, 0-1)
Pittsburgh Centre Canadian Tire
18 615 spectateurs


19 mai Ottawa 2-3
(0-1, 1-2, 1-0)
Pittsburgh Centre Canadian Tire
19 145 spectateurs


21 mai Pittsburgh 7-0
(4-0, 1-0, 2-0)
Ottawa PPG Paints Arena
18 635 spectateurs


23 mai Ottawa 2-1
(0-0, 1-1, 1-0)
Pittsburgh Centre Canadian Tire
18 111 spectateurs


25 mai Pittsburgh 3-2 (2 pr)
(0-0, 1-1, 1-1, 0-0, 1-0)
Ottawa PPG Paints Arena
18 604 spectateurs


Anaheim contre Nashville[modifier | modifier le code]

C'est la troisième confrontation en séries entre les deux équipes et la deuxième consécutive. Nashville a gagné les deux séries précédentes, la dernière au premier tour en 2016 en sept matchs. Anaheim a atteint pour la dernière fois la finale de l'association de l'Ouest en 2015 et s'est incliné en sept matchs face aux Blackhawks de Chicago. C'est la première apparition en finale d'association pour Nashville en 19 ans d'histoire. Anaheim a remporté deux des trois matchs entre les deux formations durant la saison régulière.

12 mai Anaheim 2-3 (Pr)
(1-1, 0-1, 1-0, 0-1)
Nashville Honda Center
17 174 spectateurs


14 mai Anaheim 5-3
(1-2, 3-1, 1-0)
Nashville Honda Center
17 174 spectateurs


16 mai Nashville 2-1
(0-0, 0-1, 2-0)
Anaheim Bridgestone Arena
17 338 spectateurs


18 mai Nashville 2-3 (Pr)
(0-1, 0-1, 2-0, 0-1)
Anaheim Bridgestone Arena
17 423 spectateurs


20 mai Ahaheim 1-3
(0-0, 1-1, 0-2)
Nashville Honda Center
17 307 spectateurs


22 mai Nashville 6-3
(2-0, 0-1, 4-2)
Anaheim Bridgestone Arena
17 352 spectateurs


Finale de la Coupe Stanley[modifier | modifier le code]

C'est la première confrontation en séries éliminatoires entre Pittsburgh et Nashville. Pittsburgh atteint la finale de la Coupe Stanley pour une deuxième saison consécutive et pour la sixième fois de son histoire. Les Penguins ont gagné la Coupe Stanley en 2016 en battant les Sharks de San José en six matchs. Nashville fait sa première apparition en finale depuis son entrée dans la Ligue nationale de hockey en 1998-1999. Les deux équipes se sont partagé les honneurs lors des deux affrontements en saison régulière, remportant chacune le duel disputé sur sa patinoire.

29 mai Pittsburgh 5-3
(3-0, 0-1, 2-2)
Nashville PPG Paints Arena
18 618 spectateurs


31 mai Pittsburgh 4-1
(1-1, 0-0, 3-0)
Nashville PPG Paints Arena
18 643 spectateurs


3 juin Nashville 5-1
(0-1, 3-0, 2-0)
Pittsburgh Bridgestone Arena
17 283 spectateurs


5 juin Nashville 4-1
(1-1, 2-0, 1-0)
Pittsburgh Bridgestone Arena
17 260 spectateurs


8 juin Pittsburgh 6-0
(3-0, 3-0, 0-0)
Nashville PPG Paints Arena
18 605 spectateurs


11 juin Pittsburgh 2-0
(0-0, 0-0, 2-0)
Nashville Bridgestone Arena
17 271 spectateurs


Statistiques[modifier | modifier le code]

Meilleurs pointeurs[modifier | modifier le code]

Classement des meilleurs pointeurs
Joueur Équipe PJ B A Pts +/- Pun
Ievgueni Malkine Pittsburgh 25 10 18 28 +9 53
Sidney Crosby Pittsburgh 24 8 19 27 +4 10
Phil Kessel Pittsburgh 25 8 15 23 +12 2
Jake Guentzel Pittsburgh 25 13 8 21 +1 10
Ryan Getzlaf Anaheim 17 8 11 19 +7 8
Erik Karlsson Ottawa 19 2 16 18 +13 10
Filip Forsberg Nashville 22 9 7 16 +14 14
Leon Draisaitl Edmonton 13 6 10 16 +8 19
Bobby Ryan Ottawa 19 6 9 15 +1 14
Jakob Silfverberg Anaheim 17 9 5 14 -4 6

Meilleurs gardiens[modifier | modifier le code]

Classement des meilleurs gardiens
Joueur Équipe PJ V D L BC Moy %Arr BL Min
Matt Murray Pittsburgh 11 7 3 284 19 93,7 1,70 3 668 min 55 s
Martin Jones San José 6 2 4 157 11 93,5 1,75 1 377 min 1 s
Jake Allen Saint-Louis 11 6 5 314 22 93,5 1,96 0 674 min 56 s
Carey Price Montréal 6 2 4 167 12 93,3 1,86 0 387 min 28 s
Pekka Rinne Nashville 22 14 8 557 42 93,0 1,96 2 1288 min 44 s

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Lors d'une série jouée au meilleur des sept matchs, la première des deux équipes qui gagne quatre rencontres remporte la série.

Références[modifier | modifier le code]

Feuilles de match[modifier | modifier le code]

Les feuilles de match sont issues du site officiel en français de la Ligue nationale de hockey : http://www.nhl.com

Quarts de finale d'association[modifier | modifier le code]

Demi-finales d'association[modifier | modifier le code]

Finales d'association[modifier | modifier le code]

Finale de la Coupe Stanley[modifier | modifier le code]