Finale de la Coupe Stanley 1917

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Finale de la Coupe Stanley 1917
Photomontage de l'équipe championne en 1917
Photomontage des Metropolitans de Seattle champions 1917 de la Coupe Stanley
Association nationale de hockey
Association de hockey de la Côte du Pacifique
Vainqueur Metropolitans de Seattle (PCHA)
Finaliste Canadiens de Montréal (ANH)
Nombre d'équipes 2
Nombre de tours 1

La finale de la Coupe Stanley 1917 fait suite aux saisons 1916-1917 de l'Association nationale de hockey et de l'Association de hockey de la Côte du Pacifique (souvent désignées par les sigles ANH et PCHA). La finale est en réalité une série de rencontres entre les champions de l'ANH, les Canadiens de Montréal, à ceux de la PCHA, les Metropolitans de Seattle. Les Metropolitans de Seattle remportent la Coupe en s'imposant sur le score de 23 buts à 11.

Contexte[modifier | modifier le code]

En Amérique du Nord et depuis 1893, la Coupe Stanley est décernée au « club de hockey champion du Dominion » au terme de défis qui peuvent être lancés par n'importe quelle équipe[1]. En 1914, une équipe de la PCHA défie de manière non officielle les Blueshirts de Toronto champions de l'Association nationale de hockey[1]. Il en résulte alors un accord entre les deux ligues selon lequel les champions des deux ligues s'affronteraient pour l'obtention de la Coupe Stanley[1].

Classement de l'ANH[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Saison 1916-1917 de l'ANH.

La direction de l'ANH adopte une nouvelle formule avec deux demi-saisons et les vainqueurs de chaque moitié de saison s'affrontant pour le titre de champion de l'ANH[2]. Les Canadiens de Montréal terminent en tête de la première partie du championnat mais suite aux départs 228e bataillon de Toronto et à l'exclusion des Blueshirts de Toronto[3] quatre équipes seulement jouent la seconde partie du championnat avec la première place pour les Sénateurs d'Ottawa[2].

Deux matchs sont joués entre Canadiens et Sénateurs pour déterminer le champion de l'ANH et cet honneur revient aux joueurs de Montréal qui s'imposent sur le score de 7 buts à 6[4].

Première partie de la saison 1916-1917[5]
Clt Équipe PJ  V   D  BP BCPts
+001, Canadiens de Montréal 10 7 3 58 38 14
+002, Club de hockey d'Ottawa 10 7 3 56 41 14
+003, 228e bataillon d'Ottawa 10 6 4 70 57 12
+004, Club de hockey de Toronto 10 5 5 50 45 10
+005, Wanderers de Montréal 10 3 7 56 72 6
+006, Bulldogs de Québec 10 2 8 43 80 4

    Deuxième partie de la saison 1916-1917[5]
    Clt Équipe PJ  V   D  BP BCPts
    +001, Club de hockey d'Ottawa 10 8 2 63 22 16
    +002, Bulldogs de Québec 10 8 2 54 46 16
    +003, Canadiens de Montréal 10 3 7 31 42 6
    +004, Wanderers de Montréal 10 2 8 38 65 4
    • Qualifié pour les séries éliminatoires

    Classement de la PCHA[modifier | modifier le code]

    Article détaillé : Saison 1916-1917 de la PCHA.

    Les Metropolitans de Seattle finissent la saison en tête du classement alors qu'ils occupent cette première place depuis le 30 décembre et une victoire 7-4 sur les Millionnaires de Vancouver ; ils comptent à la fin du calendrier seize victoires pour huit défaites[6].

    Classement de la PCHA[7]
    Clt Équipe PJ  V   D N BP BC
    +001, Metropolitans de Seattle 24 16 8 0 125 80
    +002, Millionnaires de Vancouver 23 14 9 0 71 124
    +003, Rosebuds de Portland 24 9 15 0 114 112
    +004, Canaries de Spokane 23 8 15 0 89 112

      Finale de la Coupe Stanley[modifier | modifier le code]

      Photographie en noir et blanc d'un joueur de hockey sur glace
      Bernie Morris meilleur buteur de la finale avec 14 buts pour Seattle.

      En raison de divergences de règlements entre les deux ligues, un système d'alternance est mis en place pour la série qui se joue au meilleur des cinq matchs[Note 1]. Les parties sont jouées une fois avec les règles de l'ANH et une autre fois avec celles de la PCHA. La différente principale entre les deux règlements réside dans le nombre de joueurs, six pour l'ANH alors que la PCHA compte en plus le poste de rover[Note 2].

      Le premier match de la série est joué avec sept joueurs en même temps sur la glace pour chaque équipe, selon le règlement en vigueur dans la PCHA, alors que la série se joue au meilleur des cinq matchs ; les Canadiens l'emportent huit buts à quatre grâce à quatre buts de Didier Pitre pour Montréal[8]. Les Metropolitans réagissent lors des deux matchs suivant en remportant les deux rencontres 6-1 et 4-1. Le quatrième match se joue le 26 mars devant une foule compacte et les joueurs locaux de Seattle remportent cette nouvelle confrontation 9-1 et deviennent ainsi la première équipe basée aux États-Unis à remporter la Coupe Stanley[8]. Au total, le score est de vingt-trois à onze, avec quatorze des buts des vainqueurs inscrits par Bernie Morris – dont six au cours du quatrième match[6]. Les joueurs de Seattle touchent alors une prime de 180 dollars chacun pour leur victoire[9].

      Effectif champion[modifier | modifier le code]

      L'effectif sacré champion est le suivant[10] :

      Effectif finaliste[modifier | modifier le code]

      L'effectif des Canadiens est le suivant[8] :

      Résultats des matchs[modifier | modifier le code]

      17 mars Canadiens de Montréal 8-4
      (3-1, 2-0, 3-3)
      Metropolitans de Seattle Seattle Ice Arena


      20 mars Canadiens de Montréal 1-6
      (2-0, 2-0, 2-1)
      Metropolitans de Seattle Seattle Ice Arena


      23 mars Canadiens de Montréal 1-4
      (0-1, 0-0, 1-3)
      Metropolitans de Seattle Seattle Ice Arena


      26 mars Canadiens de Montréal 1-9
      (0-1, 0-3, 1-5)
      Metropolitans de Seattle Seattle Ice Arena


      Notes et références[modifier | modifier le code]

      Notes[modifier | modifier le code]

      1. Une série se jouant au meilleur des cinq matchs implique qu'une équipe doit remporter trois matchs pour se qualifier. Ainsi au maximum, la série « au meilleur des cinq matchs » ne peut compter que cinq matchs.
      2. Le rover est un nom en anglais qui correspond à un poste de joueur sans position fixe, disparu au début du XXe siècle.

      Références[modifier | modifier le code]

      1. a b et c Hornby 2005, p. 11
      2. a et b Zweig 1998, p. 34
      3. Holzman et Nieforth 2003, p. 121
      4. (en) « Canadiens Again Champions of National Hockey Assn », Ottawa Citizen,‎ , p. 8 (lire en ligne)
      5. a et b Diamond 1998, p. 385
      6. a et b Diamond 1998, p. 37
      7. Coleman 1966, p. 320–321
      8. a b et c « Saison 1916-1917 - Description, photos, faits saillant et plus », sur le site historique des Canadiens de Montréal (consulté le 23 avril 2013)
      9. (en) Jeff Obermeyer, « Seattle Metropolitans », sur www.seattlehockey.net (consulté le 23 avril 2013)
      10. Official Guide & Record Book 2010, p. 253
      11. (en) « N.H.A. Champs were winners by score of eight to four; Mets couldn't hold Pitre », Ottawa Citizen,‎ , p. 8 (lire en ligne)
      12. (en) « World Series hockey teams showed complete reversal; Seattle winning by 6 to 1 », Ottawa Citizen,‎ , p. 8 (lire en ligne)
      13. (en) « Westerners winners by 4 to 1 in third match last night; now look like Champions », Ottawa Citizen,‎ , p. 8 (lire en ligne)
      14. (en) « Seattle overwhelmed Canadiens and landed hockey Championshop », Ottawa Citizen,‎ , p. 8 (lire en ligne)

      Bibliographie[modifier | modifier le code]

      • (en) National Hockey League, Official Guide & Record Book / 2010, Triumph books, , 664 p. (ISBN 978-1-60078-303-6)
      • Lance Hornby, Les grands moments du Hockey, Modus Vivendy, (ISBN 2-89523-337-3)
      • (en) Dan Diamond, Total Hockey: The Official Encyclopedia of the National Hockey League, Total Sports, (ISBN 978-0836271140)
      • (en) Eric Zweig, « The National Hockey Association », dans Dan Diamond, Total Hockey: The Official Encyclopedia of the National Hockey League, Total Sports, , 1879 p. (ISBN 978-0836271140)
      • (en) Morey Holzman et Joseph Nieforth, Deceptions and Doublecross: How the NHL Conquered Hockey, Dundurn Press Ltd., (ISBN 978-1550024135)
      • (en) Charles Coleman, The Trail of the Stanley Cup vol. 1, 1893–1926 inc., Sherbrooke Daily Record Company Ltd., NHL,