Rempart romain d'Orange

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Rempart romain d'Orange
Orange - rempart romain 1.JPG
Présentation
Type
Rempart de ville (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Construction
Antiquité
Statut patrimonial
Localisation
Pays
Région
Département
Commune
Adresse
Route de RoquemaureVoir et modifier les données sur Wikidata
Coordonnées
Localisation sur la carte de France
voir sur la carte de France
Red pog.svg
Localisation sur la carte de Provence-Alpes-Côte d'Azur
voir sur la carte de Provence-Alpes-Côte d'Azur
Red pog.svg
Localisation sur la carte de Vaucluse
voir sur la carte de Vaucluse
Red pog.svg

Le Rempart romain d'Orange est un monument historique de Vaucluse, situé dans la ville d'Orange.

Histoire[modifier | modifier le code]

Il semble que la majeure partie du rempart romain d'Orange ait été détruite par Maurice de Nassau, 1620 et 1623, lors de la construction d'une grande fortification de la ville[1]. Malgré une tentative de plan de l'enceinte, effectuée par R. Amy, en 1962, sans preuves concrètes, on connait mal le tracé exact du rempart. Le seul tronçon de mur authentifié se situe sur le bord de la route de Roquemaure (au niveau du cimetière communal), à la suite de fouilles effectuées en 1930, par Jules Formigé. Il apparait, suivant cette étude, que les murs de la porte antique, à cet endroit, aient servi de fondation pour une tour médiévale[2]. Un autre fragment a également été retrouvé dans l'enceinte du cimetière, servant de fondation à une architecture moderne[3]. Le site est classé monument historique par arrêté des et [4].

Construction[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Orange antique op. cit. : page 27
  2. Orange antique op. cit. : page 28
  3. Orange antique op. cit. : page 29
  4. Notice no PA00082107, base Mérimée, ministère français de la Culture

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Orange Antique, Paris, ministère de la Culture, de la Communication et des Grands Travaux, coll. « guides archéologiques de la France », , 118 p. (ISBN 2-11-081111-0), p. 27-30