Castra Cecilia

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Castra Cecilia
Murallacastracaeciliaext.jpg
Mur extérieure de la base d'une des tours de la porte prétorienne du fort.
Période d'activité
Localité moderne
Dimension du fort
399 x 680 mètres
Province romaine
Coordonnées

Castra Cecilia est un camp permanent romain, aussi connu sous le nom de « Cáceres el Viejo» », localisé à 2,5 km au nord de la ville de Caceres à côté du quartier de la Mejostilla, sur la route de Torrejon el Rubio. Ce camp est construit à l'époque républicaine vers 78 av. J.-C.; selon sa propre dénomination la cité aurait été fondé par Quintus Caecilius Metellus Pius pendant les guerres l'ayant opposé à Quintus Sertorius.

Description[modifier | modifier le code]

Le camp est bâti à partir d'une enceinte rectangulaire, construit près de la rivière Almonte sur une petite hauteur de 24 hectares (environ 399 × 680 mètres), qui hébergeait une à deux légions. Comme tous les camps permanents, le fort était entouré par un mur de quatre pieds de large, formé par deux murs de maçonnerie construite en schiste et en quartzite. Le système défensif est complété avec deux fossés creusés dans le sol qui entoure le camp. Le fossé le plus intérieur avait une section en forme de V, avec quatre mètres de largeur et deux de profondeur; à 3,50 mètres de distance, le fossé extérieur était plus étroit (1,50 m) et moins profond (0,70 m).

Les fouilles débutent au début du XXe siècle sous la conduite de l'archéologue allemand Adolf Schulten. Actuellement l'architecte Ramón Cañas et l'archéologue Luz González, derniers à creuser le site, ont pu déterminer le système d'accès. Ils ont commencé par creuser à nouveau la porte Prætoria, au nord (à l'extrémité de la voie Pretoria), et la porte Principalis Sinistra, au sud-ouest (les experts ont constaté que deux tours quadrangulaires assurées la protection des flancs), et ils ont déblayés la porte Quintana, à l'est, qui donne sur la voie du même nom. Cette voie traverse le camp et le divise en deux parties égales. A l'avant des portes, le camp possède des fossés plus avancées qui ajoutent une protection supplémentaire.

À la suite du développement du projet Alba Plata de la Junta de Extremadura, le centre d'interprétation avec plusieurs dépendances montre le style de vie de ses occupants, ainsi qu'une maquette du camp, des chambres, des armures et une vidéo sur la vie quotidienne elle-même. Ce centre appartient au réseau Museos de Identidad de Extremadura.

Un fossé du camp, taillé dans le sol d'ardoise
Vue aérienne du camp romain de Castra Caecilia, qui permet d'apprécier le site et les zones fouillées. 


Notes et références[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (es) A. Alonso Sánchez, Fortificaciones romanas en Extremadura, Université d'Extremadure, (ISBN 84-7723-037-4).
  • (es) J. R. Mélida, Catálogo monumental de España. Provincia de Cáceres, Madrid, .
  • (es) G. Velo y Nieto, Castillos de Extremadura, Madrid, Document utilisé pour la rédaction de l’article
  • (es) A. Álvarez Rojas, La Colonia Norba y los campamentos de Servilio y Metelo Document utilisé pour la rédaction de l’article

Document utilisé pour la rédaction de l’article : document utilisé comme source pour la rédaction de cet article.