Réserve naturelle nationale de la baie de Somme

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Réserve naturelle nationale de la baie de Somme
Le Crotoy 04, Baie de la Somme (3509426915).jpg

En baie de Somme.

Géographie
Adresse
Coordonnées
Ville proche
Superficie
3 420,88 ha[1]
Administration
Type
Catégorie UICN
IV (aire de gestion des habitats ou des espèces)
Identifiant
Création
Statut patrimonial
Administration
Syndicat Mixte Baie de Somme-Grand Littoral Picard
Site web

Géolocalisation sur la carte : Hauts-de-France

(Voir situation sur carte : Hauts-de-France)
Point carte.svg

Géolocalisation sur la carte : Somme

(Voir situation sur carte : Somme)
Point carte.svg

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Point carte.svg

La réserve naturelle nationale de la baie de Somme (RNN 118) est une réserve naturelle nationale située dans les Hauts-de-France au sein de la baie de Somme. Classée en 1994, elle occupe une surface de 3 421 hectares et protège des milieux littoraux (vasières et prés salés). Elle inclut le Parc du Marquenterre et fait partie depuis 2012 du Parc naturel marin des Trois Estuaires.

Localisation[modifier | modifier le code]

Périmètre de la réserve naturelle.

Le territoire de la réserve naturelle est dans le département de la Somme, sur la commune de Saint-Quentin-en-Tourmont et sur le domaine public maritime. Il constitue une zone d'environ 3 000 ha essentiellement en zone maritime, entre la pointe du Hourdel et la nouvelle pointe de Saint-Quentin-en-Tourmont à l'embouchure de la Maye, petit fleuve côtier débouchant au nord de la baie de Somme. La partie terrestre est constituée par le parc du Marquenterre.

Histoire du site et de la réserve[modifier | modifier le code]

La réserve naturelle est issue de la réserve nationale de chasse de la baie de Somme créée en 1968.

Le projet initial a été élaboré par Jérôme Laurent (délégué régional à l'architecture et à l'environnement de Picardie), Didier Pamelle (chargé de mission de la DRAE Picardie)[2] et François Sueur (ornithologue)[3].

Écologie (biodiversité, intérêt écopaysager…)[modifier | modifier le code]

Common Seal Phoca vitulina.jpg

Formé de vasières et de prés salés recouverts régulièrement par la marée, l'estuaire de la Somme constitue l'une des célèbres zones de halte, d'hivernage et de nidification pour les migrations de l'avifaune. Plus de 300 espèces d'oiseaux (65 % des espèces européennes) ont pu y être identifiées. Le site est reconnu en particulier comme ayant une importance internationale pour la sauvegarde de 10 espèces et aussi de zone de nidification pour plus de 120 espèces.

Il héberge également une importante colonie de Phoque veau-marin (Phoca vitulina) et constitue le site français le plus important pour la reproduction et les stationnements de cette espèce.

Flore[modifier | modifier le code]

La flore est essentiellement cantonnée dans la partie de prés salés et de dunes. On y trouve des espèces halophiles comme la Salicorne, le Lilas de mer, l'Obione pédonculée, l'Élyme des sables ou le Saule rampant.

Faune[modifier | modifier le code]

La baie de Somme et sa région constituent un site de nidification pour la Grande aigrette et l'Aigrette garzette, la Nette rousse et la Spatule blanche. Elle sert de halte migratoire pour des oiseaux comme l'Oie cendrée ou le Bécasseau maubèche. En hiver, on y rencontre également la Barge à queue noire, le Canard souchet et le Tadorne de Belon.

On y trouve aussi la présence, chez les amphibiens d'espèces rares ou menacées en France comme le Crapaud des joncs (Bufo calamita) et la Rainette arboricole (Hyla arborea).

Intérêt touristique et pédagogique[modifier | modifier le code]

Le Parc du Marquenterre permet d'observer les oiseaux en évitant de les déranger et de sensibiliser le public à leur protection. Des sentiers équipés de postes d'observation permettent au visiteur de circuler librement dans le parc. En avril, se déroule le Festival de l'oiseau et de la nature.

Administration, plan de gestion, règlement[modifier | modifier le code]

La réserve naturelle est gérée par un établissement public, le Syndicat Mixte Baie de Somme Grand Littoral Picard[4], présidé tout d'abord par Jérôme Bignon, député, puis, d' à , Philippe Arcillon, conseiller général. À la mort de ce dernier, Jean-Claude Buisine en devient le président en . Depuis 2015, cette fonction est assumée par Emmanuel Maquet. Le directeur de cette réserve est Patrick Triplet.

Le Conservatoire du littoral[5] est un partenaire privilégié de la réserve naturelle.

Outils et statut juridique[modifier | modifier le code]

Les mollières.

La réserve naturelle a été créée par un décret du [6].

Elle fait également partie du réseau Natura 2000[7].

La baie de Somme fait partie des sites de la Convention de Ramsar depuis le 30 janvier 1998 pour une superficie d’environ 17 000 ha[8]. Le concept défendu est que la désignation « site Ramsar » doit permettre de reconnaître non seulement les caractéristiques écologiques d’un site, mais surtout sa gestion exemplaire. En outre, un forte cohérence avec les obligations internationales ou communautaires, en particulier les directives européennes Oiseaux et Habitats, est recherchée (DIREN PICARDIE).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Commecy X. & Sueur F. (1983) Avifaune de la baie de Somme et de la Plaine maritime picarde. Amiens (GEPOP), 235 p.
  • Flamant N., Benhini C., Sueur F. & Triplet P. (2005) Effets des dérangements sur les oiseaux d’eau en période estivale dans la réserve naturelle de la baie de Somme. Aves, 42 : 23-32.
  • Sueur F. (1975) Nidification de l'Avocette Recurvirostra avosetta en baie de Somme. Alauda, 43 : 482-483.
  • Sueur F. (1984) Poissons, Amphibiens, Reptiles et Mammifères de la baie de Somme et de la plaine maritime picarde. Rue (François Sueur Éditeur), 59 p.
  • Sueur F. (1984) Quelques données sur la reproduction de l'Avocette (Recurvirostra avosetta) dans le Marquenterre (Somme). L’Oiseau & Revue française Ornithologie, 54 : 131-136.
  • Sueur F. (1987) Étude préalable du projet de réserve naturelle en baie de Somme. Conseil Régional Picardie, Ministère Environnement, DRAE Picardie, GEMEL, 70 p.
  • Sueur F. & Commecy X. (1990) Guide des oiseaux de la baie de Somme. EDF, DRAE Picardie, GEPOP, 192 p.
  • Sueur F. & Triplet P. (1999) Les oiseaux de la Baie de Somme. Inventaire commenté des oiseaux de la Baie de Somme et de la Plaine Maritime Picarde. SMACOPI, GOP, Conservatoire Littoral, RNBS, 510 p.
  • Sueur F. & Triplet P. (2003) Intérêt de la réserve naturelle de la baie de Somme pour l’avifaune nicheuse : implantations spontanées et gestion des milieux. Alauda, 71 : 207-213.
  • Triplet P. & Sueur F. (2001) Faut-il parler des oiseaux du Parc Ornithologique du Marquenterre ou de la réserve naturelle de la baie de Somme ? Bref historique de la protection du site ornithologique majeur de Picardie. Avifaune picarde, 12 : 1-6.
  • Triplet P., Deblangy B. & Leu H. (1995) Plan de Gestion 1996-2000 de la réserve naturelle de la baie de Somme, réserve naturelle de la baie de Somme, SMACOPI, Feder, DIREN, Conservatoire du Littoral, Conseil Régional de Picardie, Conseil Général de la Somme, 130p.
  • Triplet P. & Rousseau S. (2001) Plan de Gestion 2001-2005 de la réserve naturelle de la baie de Somme, SMACOPI, FEDER, DIREN, Conservatoire du Littoral, Conseil Régional de Picardie, Conseil Général de la Somme.
  • Triplet P. & Carruette P. (2006) Plan de gestion 2006-2010 de la réserve naturelle nationale de la baie de Somme, SMACOPI, FEDER, DIREN, Conservatoire du Littoral, Conseil Régional de Picardie, Conseil Général de la Somme.

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b et c Muséum national d'Histoire naturelle, « Baie de Somme (FR3600118) », sur Inventaire national du Patrimoine naturel, 2003+ (consulté le 29 août 2014)
  2. Patrick Triplet et François Sueur, « Faut-il parler des oiseaux du Parc Ornithologique du Marquenterre ou de la réserve naturelle de la baie de Somme ? Bref historique de la protection du site ornithologique majeur de Picardie » (consulté le 17 mai 2015), p. 4.
  3. Paola Feray, « Les Amiénois et la Côte picarde François Sueur, l’instituteur féru d’ornithologie », L'Union,‎ (lire en ligne)
  4. Syndicat mixte Baie de Somme - Grand Littoral Picard
  5. Baie de Somme « Copie archivée » (version du 13 novembre 2008 sur l'Internet Archive) sur le site du Conservatoire du littoral
  6. « Décret no 94-231 du portant création de la réserve naturelle de la baie de Somme », sur Légifrance
  7. estuaire et littoral picard réseau Natura 2000
  8. (en) « Baie de Somme », sur Service d’information sur les Sites Ramsar (consulté le 18 mars 2015).