Syndicat mixte Baie de Somme - Grand Littoral Picard

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Le syndicat mixte Baie de Somme - Grand Littoral Picard, anciennement SMACOPI, est une structure intercommunale qui comprend dix-huit communes du littoral picard. Son siège social est situé à Abbeville, 1, rue de l'Hôtel-Dieu. Il est présidé jusqu'en 2015 par Jean-Claude Buisine, ensuite par Emmanuel Maquet et depuis juillet 2017 par Stéphane Haussoulier, maire de Saint-Valery, réélu en juillet 2018[1].

Missions[modifier | modifier le code]

Il assure quatre missions essentielles :

  • l'aménagement de la baie de Somme et du littoral picard ;
  • la préservation et la valorisation des milieux naturels ;
  • la collecte de la taxe de séjour ;
  • la gestion d'équipements touristiques majeurs[2].

Gestion d'équipements touristiques majeurs[modifier | modifier le code]

En 2018, le syndicat mixte gère, sous divers statuts, neuf sites dont huit dépendent de la régie d'exploitation Baie de Somme :

  1. l'aquaclub de Belle Dune ;
  2. la maison de la baie de Somme et de l'Oiseau ;
  3. l'hôtel du cap Hornu ;
  4. le golf de Belle Dune ;
  5. les jardins de Valloires ;
  6. le chalet du gué de Blanquetaque, maison RAMSAR ;
  7. la Maison pontonnière ;
  8. le parc du Marquenterre ;
  9. le musée Picarvie.

S'y ajoutent la maison des marais à Longpré-les-Corps -Saints et le Baliseur Somme II.

Les adhérents[modifier | modifier le code]

Il regroupe 18 communes qui sont (dans l'ordre alphabétique) : Ault, Boismont, Cayeux, Estrébœuf, Favières, Fort-Mahon, Lanchères, Le Crotoy, Mers-les-Bains, Noyelles, Pendé, Ponthoile, Quend, Saigneville, Saint-Quentin-en-Tourmont, Saint-Quentin-la-Motte-Croix-au-Bailly, Saint-Valery-sur-Somme, Woignarue[3].

Les instances[modifier | modifier le code]

Le comité syndical est formé d'un président et de quatre vice-présidents pour un total de huit membres du bureau. Dix représentants titulaires complètent le comité[4].

Gouvernance[modifier | modifier le code]

- Le comité de pilotage se réunit une fois par an pour informer les partenaires sur l’état d’avancement des actions du Grand Site.

- Le comité technique, réunion deux fois par an pour échanger, suivre et évaluer les actions afin d’assurer leur cohérence avec les autres démarches territoriales.

- Le comité de suivi, en réunion trois fois par an de façon à échanger, suivre l’évolution des opérations et apporter un accompagnement technique, financier et réglementaire.

- Les groupes de travail sont destinés à mettre en place une dynamique et un travail collectif sur diverses thématiques : amélioration du cadre de vie des habitants, accueil des visiteurs, communication et valorisation du territoire, signalétique, accessibilité[1].

Historique[modifier | modifier le code]

Le SMACOPI a été créé en 1974 pour développer et préserver la baie de Somme.

Dès 1983, par convention, le syndicat prend la gestion des territoires acquis par le Conservatoire de l'Espace Littoral et des Rivages Lacustres.

Un changement du statut juridique intervient en 2006 : le SMACOPI devient le « syndicat mixte Baie de Somme - Grand Littoral Picard ».

En 2009, le conseil général de la Somme étend les compétences du syndicat mixte à l'ensemble du département.

Publications[modifier | modifier le code]

Le magazine Baie de Somme met en lumière le patrimoine local et les actions entreprises pour sa mise en valeur[5].

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Magazine Baie de Somme, été 2018, n°79.
  2. « Ses missions »(ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?), sur www.baiedesomme.org (consulté le 10 novembre 2013).
  3. « Les communes », sur www.baiedesomme.org (consulté le 10 novembre 2013).
  4. « Magazine Baie de Somme », sur www.baiedesomme.org (consulté le 10 novembre 2013)
  5. « Comité syndical », sur www.baiedesomme.org (consulté le 10 novembre 2013)