Régions historiques de Turquie

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Provinces et régions actuelles, et régions antiques.
Les provinces romaines vers 250.
Les thèmes en Asie Mineure vers 650.
Les thèmes en Asie Mineure vers 950.
Les thèmes de l'Empire byzantin à la mort de Basile II en 1025.
Carte des beylicats d’Anatolie formés après la Bataille de Köse Dağ.
Les provinces de l'Empire ottoman (en jaune) en 1609. Vert : états vassaux musulmans (Tlemcen, Alger, Qacentine, Khanat de Crimée, Sharifat de La Mecque). Rose : états vassaux chrétiens (Raguse, Transylvanie, Moldavie, Valachie, Abkhazie, Kakhétie-Imérétie).

Les régions historiques de Turquie sont les anciens découpages de l'actuel territoire de la Turquie. Le pays a connu cinq principaux découpages régionaux successifs, chacun ayant évolué au cours du temps[1] :

Régions antiques[modifier | modifier le code]

Nom grec Nom latin Nom français Noms turcs
Μεγαλή Αρμενία Armenia major Arménie majeure Antik büyük Ermenistan
Μικρή Αρμενία Armenia minor Arménie mineure Antik küçük Ermenistan
Βιθύνια Bithynia Bithynie Bitinya
Καβαλία Cabalia Cabalie Kabalya
Καππαδοκία Cappadocia Cappadoce Kapadokya
Κορδυηνή Gordyaea Gordyène Karduya
Καρία Caria Carie Karya
Καταωνία Cataonia Cataonie Kataonya
Κιλικία Cilicia Cilicie Kilikya
Kομμαγηνή Commagene Commagène Komağenya
ᾈολίς Aiolis Éolide İyolya
Γαλατία Galatia Galatie Galatya (Antik Galatülke)
Ιωνία Ionia Ionie İyonya (Batı Anadolu'Yunansömürge)
Ισαυρία Isauria Isaurie İsaurya
Λυκαονία Lycaonia Lycaonie Likaonya (Karakurtülke)
Λυκία Lycia Lycie Likya (Lisya, Tırmisya)
Λυδία Lydia Lydie Lidya
Μυγδονία Mygdonia Mygdonie Mığdonya
Μυσία Mysia Mysie Misya
Όσροηνῆ Ostroene Osroène Osroene (Osranya)
Παμφυλία Pamphylia Pamphylie Pamfılya
Παφλαγονία Paphlagonia Paphlagonie Paflagonya (Baflağonya)
Φρυγία Phrygia Phrygie Frigya (Fruğya)
Πισιδία Pisidia Pisidie Pisidya (Bisidya)
Πόντος Pontus Pont Pontus (Karadenizülke)
Σωφηνή Sophene Sophène Sofene (Sofanya)
Θρᾴκη Thracia Thrace Trakya
Τρωάδα Troada Troade Truviya (Taruşa, Biga Yarımadası)

Voir aussi : Liste des noms latins des villes d'Anatolie.

Thèmes byzantins[modifier | modifier le code]

Ces subdivisions à la fois civiles et militaires ont été initialement mises en place par l'Empereur Héraclius et ont duré jusqu'en 1071 lorsque l'Empire byzantin a perdu l'Anatolie.

Article détaillé : Thème (Empire byzantin).

Période des beylicats[modifier | modifier le code]

La période des beylicats ou des principautés d’Anatolie[2], se divise en deux périodes :

  • la première période se situe au XIe siècle lorsque de petits émirats turcs dirigés par un bey s’installent, jusqu’à la domination de la région par le sultanat seldjoukide de Roum ;
  • la seconde période débute pendant la deuxième moitié du XIIIe siècle lors du déclin du sultanat de Roum : les beylicats les plus puissants résistent jusqu’à la fin du XVe siècle puis sont intégrés à l’empire ottoman.
Article détaillé : Époque des beylicats.

Période ottomane[modifier | modifier le code]

L’empire ottoman met en place sa propre organisation, qu'il remanie plusieurs fois. La mise en place de l'administration s'est déroulée en deux phases:

  • la première est liée à la construction de l'Empire et a évolué avec sa montée en puissance ;
  • la seconde est due aux vastes -réformes administratives de 1864 et s'est terminée avec la dissolution de l'Empire en 1922.
Article détaillé : Provinces de l'Empire ottoman.

République de Turquie[modifier | modifier le code]

La Turquie est divisée en 7 régions (bölgeler) instituées pour procéder au recensement national mais qui ne sont pas des structures administratives : ce sont les 81 provinces (en turc iller) qui le sont. Chaque province est elle-même découpée en districts (ilçeler), soit un total de 957 districts.

Article détaillé : Régions de Turquie.
Article détaillé : Provinces de Turquie.
Article détaillé : Districts de Turquie.

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Sources : Hans-Erich Stier (dir.): « Grosser Atlas zur Weltgeschichte », ed. Westermann, 1985, ISBN 3-14-100919-8 ; « DTV Atlas zur Weltgeschichte », 1987 traduit chez Perrin, ISBN 2-7242-3596-7 ; « Putzger historischer Weltatlas » ed. Cornelsen, 1990, ISBN 3-464-00176-8 ; « Atlas historique Georges Duby » ed. Larousse 1987, ISBN 2-03-503009-9, et André et Jean Sellier « Atlas des peuples d'Orient » : éd. La Découverte, 1993, (ISBN 2-7071-2222-X).
  2. En turc : Anadolu Beylikleri, Les beylicats d’Anatolie