Kakhétie

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Kakhétie
(ka) კახეთი
Carte de localisation de la Kakhétie
Carte de localisation de la Kakhétie
Administration
Pays Drapeau de la Géorgie Géorgie
Type Région de Géorgie
Capitale Telavi
Gouverneur Gia Ghviniachvili
ISO 3166-2 GE-KA
Démographie
Population 318 400 hab. (2016)
Densité 28 hab./km2
Géographie
Superficie 11 310 km2

La Kakhétie[Note 1] (en géorgien : კახეთი, kakhéti phonétiquement) est une région administrative du sud-est de la Géorgie moderne[Note 2]. Elle a été l'une des provinces historiques de ce pays. Sa capitale est Telavi.

Géographie[modifier | modifier le code]

Elle est bordée par la petite province montagneuse de Touchétie, et la chaîne de montagne du grand Caucase au nord, l'Azerbaïdjan à l'est et au sud, et la Karthlie à l'ouest. La province a un relief très accidenté, un paysage de steppes, un terroir viticole (les Kakhétiens sont réputés grands buveurs de vin) accompagné de traditions pittoresques (chants polyphoniques : les soupras kakhétiennes). C'est traditionnellement la partie la plus orientale du monde chrétien, aux confins des pays d'islam.

La Kakhétie est géographiquement divisée en ;

  • Kakhétie intérieure (à l'est de la chaîne montagneuse de Tsiv-Gombori);
  • Kakhétie extérieure à l'ouest de cette dernière.

Le cours d'eau le plus important dans la partie Est se nomme Alazani, et dans la partie Ouest, Iori.

Histoire[modifier | modifier le code]

C'est par la Kakhétie que la plupart des envahisseurs nomades venus de l'est (Mongols, Turcs, Perses) ont envahi la Géorgie au fil des siècles.

Article détaillé : Liste des souverains de Kakhétie.

Subdivisions administratives[modifier | modifier le code]

Elle est composée de 8 districts

Langue[modifier | modifier le code]

Les Kakhétiens parlent le géorgien.

Démographie[modifier | modifier le code]

Évolution de la population (2011 à 2016)[modifier | modifier le code]

Du au , la population a diminué de 90 000 personnes. Si les surestimations administratives en sont une cause, la sous-estimation du phénomène de migration en est une autre : les mouvements de population des campagnes vers les villes (essentiellement Tbilissi) et des villes vers l'étranger se poursuivent[Note 3].

Population[1]
Année Urbaine Rurale Totale
2011 83 600 322 600 406 200
2012 84 000 323 100 407 100
2013 83 500 321 600 405 100
2014 83 400 321 600 405 000
2015 71 400 247 000 318 400 [Note 4]
2016 71 300 247 100 318 400

Répartition des groupes ethniques (2002)[modifier | modifier le code]

Groupe ethnique[2] Population
Géorgiens 341 503 83,87 %
Azéris 40 036 9,83 %
Kistes 6 997 1,72 %
Ossètes 6 109 1,50 %
Russes 3 844 0,94 %
Arméniens 3 789 0,93 %
Autres 4 904 1,20 %
Total 407 182 100 %

Tourisme[modifier | modifier le code]

Église fortifiée de Grémi

Elle propose de multiples centres d'intérêt[3]

Sighnaghi

ainsi que

  • la réserve naturelle de Lagodekhi,
  • les monts de Kartlie (frontaliers) et la chaîne de Gombori[5].

Agriculture[modifier | modifier le code]

La Kakhétie est considérée comme étant le berceau du vin : plusieurs centaines de cépages différents y sont encore cultivés et la vinification y est toujours pratiquée dans des grandes jarres de terre cuite (Kvevri) comme à l'époque gréco-romaine[6].

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Kakhétie en français selon G.D.E.Larousse édition de 1984 p.5937
  2. L’orthographe des lieux géographiques utilisée est celle définie dans l’« Atlas géopolitique du Caucase » de Jean Radvanyi, géographe, professeur des universités à l’INALCO, Éditions Autrement Collection Atlas/monde, 2009, (ISBN 978-2-7467-1296-6), orthographe alignée sur celle des voyageurs francophones des XIX et XXe siècles dans le Caucase
  3. Le nombre d’habitants au 1er janvier de chaque année est une estimation, à l’exception du 1er janvier 2015 qui correspond au recensement de la fin d’année précédente.
  4. Le recensement de fin 2014 donne une population de 318 583 habitants pour la Kakhétie

Références[modifier | modifier le code]


Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sources[modifier | modifier le code]

L'Office national des statistiques de Géorgie publie régulièrement des documents concernant la population et la démographie ; ils contiennent parfois des chiffres légèrement différents pour les mêmes rubriques :

Liens internes[modifier | modifier le code]