Punk espagnol

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Le punk espagnol désigne la culture et le mouvement punk rock en Espagne. Le genre apparait à la fin des années 1970, entraîné par la montée du mouvement dans le monde anglophone et peu de temps après la mort du dictateur Francisco Franco. Les premiers groupes du genre, considérés comme des pionniers du punk espagnol, émergent à cette période et incluent entre autres La Banda Trapera del Río et Kaka de Luxe.

Histoire[modifier | modifier le code]

Enrique Sierra (Sir Henry), guitariste de Kaka de Luxe.

Le mouvement punk émerge en Espagne à la fin des années 1970, en parallèle à l'apogée de la première vague du punk américain et britannique en particulier. Son impact, cependant, sera plus progressif, émergeant dans des structures artistiques comme la littérature et la peinture[1] et souvent hors des grands médias.

Initialement, une petite poignée de groupes et musiciens punk commence à apparaître au début des années 1980. Ces pionniers incluent Mortimer, Basura, Peligro, Almen TNT (Barcelone) et Ramoncín y W.C. (Madrid), dont le premier album est publié en 1978[2] ; mais surtout, La Banda del Río Trapera[3] et Kaka de Luxe[4], qui seront les plus largement reconnus comme pionniers punk dans le pays. L'origine de ces deux groupes est très différente ; le premier est formé dans la banlieue ouvrière de Cornellà de Llobregat, à Barcelone, et le deuxième est formé par des étudiants de Madrid.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (es) ALFONSO, J.A. etc., Hasta el final. 20 años de punk en España, Libros Zona de Obras/SGAE, (ISBN 84-931607-5-X)
  • (es) FARRÉS, Esteve, Teen Spirit. De viaje por el pop independiente, 1e ed., (ISBN 84-397-1038-0), « El indie pendiente. Penas y alegrías de la causa alternativa en España »
  • (es) GRAS, Marc, Punk: tres décadas de resistencia, Quarentena Ediciones, (ISBN 84-933891-0-2)
  • (es) Roberto Moso, Flores en la basura. Los días del Rock Radikal, Hilargi Ediciones, (ISBN 9788460795445)
  • (es) Porrah, Huan, Negación punk en Euskal Herria, Editorial Txalaparta, (ISBN 84-8136-468-1)

Vidéographie[modifier | modifier le code]

  • (es) José A. Alonso et Alberto Bocos Oyarbide : No Acepto!!! 1980-1990: diez años de hardcore, punk, ira y caos (Música Autónoma/Producciones Zambombo, 2007).
  • (es) Documentaire : Punkaren 25 Urteko Historia Bizia. Historia viva del Punk (Goiena-Hotsak, 2006).
  • (es) Ángel L. Gómez : Morfi Grei. El Rey del Punk de España

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (es) Fouce H., El futuro ya está aquí" música pop y cambio cultural en España. Madrid 1978-1985 (Tesis), Complutense, (ISBN 84-669-2188-5, lire en ligne), p. 25.
  2. (en) « Drogas, Sexo, Y Un Dictador Muerto: 1978 on Vinyl in Spain », sur shit-fi.com.)
  3. (es) Lenore, Víctor, « La Banda Trapera del Río. Con punk las penas son menos », LDNM,‎ , p. 34-36.
  4. (es) Cf. Farrés, 2004, page 433.