Punk celtique

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Punk celtique
Origines stylistiques Punk rock, electric folk (en), folk punk, musique celtique, rock celtique
Origines culturelles Années 1980 ; Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni
Instruments typiques Guitare électrique, basse, batterie, chant, fiddle, cornemuse, banjo, mandoline, accordéon
Scènes régionales Londres, Irlande, Écosse, Australie, États-Unis
Voir aussi Gypsy punk

Le punk celtique est un genre musical mêlant punk rock et musique celtique traditionnelle. Le genre se popularise dans les années 1980 grâce aux Pogues, un groupe punk originaire de Londres célébrant leur héritage irlandais. Les groupes de punk celtiques reprennent souvent des chansons traditionnelles ou politiques irlandaises et écossaises[1]. Les thèmes typiques au punk celtiques impliquent la politique, la culture, la religion, l'alcool et la fierté de la classe ouvrière.

Caractéristiques[modifier | modifier le code]

Le punk celtique fait usage de l'instrumentation du rock et d'instruments traditionnels comme la cornemuse, le fiddle, l'accordéon, et aussi d'autres comme la mandoline, le banjo, et le tambourin. Comme le rock celtique, le punk celtique est une forme de musique fusion celtique[2]. Le terme est habituellement utilisé pour décrire des groupes basant leur musique sur de la musique traditionnelle irlandaise et écossaise.

Histoire[modifier | modifier le code]

L'origine du punk celtique est retracée dans le folk rock des années 1960 et 1970 alors que des musiciens adoptent l'electric folk (en) en Angleterre et le rock celtique en Irlande et en Écosse ; en parallèle à des groupes de folk comme The Dubliners et The Clancy Brothers. The Dunfermline, le groupe écossais The Skids est possiblement le premier groupe britannique à afficher une forte inspiration de la musique folk comme le démontre leur album Joy, sorti en 1981. À la même période, Shane MacGowan et Spider Stacy font l'expérience de sons dans un groupe qui deviendra connu sous le nom de The Pogues[1]. Leurs premiers sets mêlent musique folk traditionnelle et chansons originales écrites dans un style traditionnel mais jouées dans un style punk[3]. D'autres groupes de punk celtique impliquent Nyah Fearties et Roaring Jack. De leur côté, les groupes américains de punk celtique s'inspirent de styles musicaux américains[4].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (en) P. Buckley, The Rough Guide to Rock (Londres : Rough Guides, 2003), p. 798.
  2. (en) B. Sweers, Electric Folk: Changing Face of English Traditional Music (Oxford University Press, 2005), pp. 197-8.
  3. (en) Scanlon, A. The Lost Decade. Omnibus Press, 1988.
  4. (en) J. Herman, ‘British Folk-Rock; Celtic Rock’, The Journal of American Folklore, 107, (425), (1994) pp. 54-8.