Georges Dansaert

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Georges Dansaert
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 84 ans)
IxellesVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activités
Famille
Autres informations
Distinction
Blason famille Dansaert.svg
blason

Georges Dansaert, né à Bruxelles le au 35, rue du Poinçon et mort à Ixelles le , nommé en 1930 référendaire aux preuves de l'ordre souverain de Malte[1], donat d'honneur et de dévotion (1931) dudit ordre[2], référendaire aux preuves de l'Association des descendants des Lignages de Bruxelles[3], est un juriste, historien, poète, héraldiste et généalogiste bruxellois.

Biographie[modifier | modifier le code]

Issu des lignages Sleeus et Sweerts, du chef de son ancêtre Marie-Marguerite vander Borcht[4] qui épousa en 1826 Jean-Baptiste Dansaert, Georges Dansaert appartenait à une vieille famille d'armateurs bruxellois[5], désormais éteinte.

Outre un recueil de poésies (Chants d'amour et d'épée, poèmes, préface de Pierre Nothomb, Bruxelles, 1910) et diverses œuvres concernant le droit, il consacra de nombreux ouvrages à la bibliophilie, l'histoire de la porceleine bruxelloise, et à l'héraldique.

Sa grande érudition en matière de généalogies bruxelloises, le fit nommer référendaire des Lignages de Bruxelles, fonction qui consistait à vérifier le bien-fondé des demandes des postulants.

En 1938, l’Académie française lui décerne le prix Hercule-Catenacci ainsi qu'au Comte Baudouin De Lannoy pour leur ouvrage Jean de Lannoy le Bâtisseur, 1410-1493[6]

Il était aussi président de la Société des études héraldiques, généalogiques et sigilographiques de Belgique.

Il habitait 58, rue Paul Lauters entouré de livres et de souvenirs dans une belle maison qui existe toujours.

Œuvres[modifier | modifier le code]

  • Le lieutenant-général des Armées du Roi d'Espagne, Messire Guillaume René, comte de Baillencourt, baron d'Antigny, Bruxelles, J. Van Acker, 1920;
  • Les Dansaert dits "Les Enfants du Canal" par un vieux Bruxellois. Une page d'histoire à propos du Canal de Willebroeck, Bruxelles : Imprimerie J. Vanden Acker, (1921)
  • Preuves, titres et documents de la Maison de Baillencourt, préface du comte H. d'Ursel (1925) ;
  • Un jurisconsulte et prince de l'Eglise au XVIIe siècle, Monseigneur de Baillencourt, évêque de Bruges. Préface du baron P. Verhaegen, Bruxelles, A. Dewit, (1927)
  • Les anciens vice-rois d'origine belge et divers autres, préface du duc d'Ursel (1928) ;
  • Les grands-drossards ou sénéchaux du pays et duché de Brabant (1928) ;
  • Le Blason de la Maison de Lannoy à travers les siècles, Bruxelles, A. Dewit, préface du comte d'Arschot-Schoonhoven (1928)
  • Un Fils de maréchal, le prince Louis de Ligne, préface du baron de Troostenbergh (1929) ;
  • Les grands-veneurs de Brabant, préface de la duchesse d'Uzès (1930) ;
  • Frédéric de Merode en 1830, préface de Valentin Brifaut, (1930)
  • Les conséquences curieuses d'un duel, préface du prince-duc de Bauffremont- Courtenay (1930);
  • Celui qu'on appelait le Beau Lannoy (1930) ;
  • Histoire de l’Ordre souverain et militaire de Saint-Jean de Jérusalem, dit de Rhodes ou de Malte en Belgique, préface de S.A. le prince A. de Ligne (1932) ;
  • La « Pelote » ou une amitié amoureuse du prince Charles de Lorraine (1933) ;
  • Faire son chemin, Histoire de la famille Desandrouin ;
  • Armorial belge du bibliophile (co-auteur avec le vicomte de Jonghe d'Ardoye et J. Havenith, 1930) ;
  • Une singularité héraldique, publié dans Le Parchemin (1937) ;
  • Guillaume de Croy-Chièvres, dit le Sage, préface du duc de La Force et de M. Brouwers, archiviste honoraire de l'État ;
  • Elisabeth-Pauline, comtesse de Lauraguais, préface de M. Laloire, archiviste de l'État ;
  • Le vrai visage de La Fayette, préface du vicomte Ch. Terlinden ;
  • Les Baillencourt, prévôts de Mons, Introduction du comte R. de la Barre d'Erquelinnes ;
  • L'Armorial des roys-d'armes A. F. Jaerens et Ch. Beydaels (1945);
  • Nouvel armorial belge, ancien et moderne, précédé de l'art héraldique et ses diverses applications, Éditions J. Moorthamers, Bruxelles, 1949, 426 p.
  • Histoire de l'ordre de Malte en Belgique
  • Les Gouverneurs des Anciens Pays-Bas catholiques
  • Une belle figure de la femme aimante au XVIe siècle, Sabine de Bavière, comtesse Lamoral d'Egmont. Préface de M. Cuvelier, archiviste-général du Royaume.

en tant que co-auteur :

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Xavier de Ghellinck Vaenewyck, Silhouettes d'ancêtres. Georges Dansaert, dans : Le Parchemin, n° 281, Bruxelles, p. 303 : « Dès 1930, il fut choisi pour être référendaire aux preuves généalogiques pour l'entrée de Belges à l'Ordre de Malte. »
  2. Ainsi se qualifiait-il publiquement et sans contredit dans ses publications, notamment en 1942, dans son étude sur Guillaume de Croy-Chièvres dit Le Sage, 1458-1521, écrite avec le comte Thierry de Limburg-Stirum.
  3. Xavier de Ghellinck Vaenewyck, op. cit., p. 304 : « Par ailleurs, il fut également membre de l'Association des Descendants des Lignages de Bruxelles, dont il fut le référendaire aux preuves. »
  4. Marie-Marguerite vander Borcht, née en 1823, se rattachait aux lignages Sweerts et Sleeus, via son ancêtre Jean-Charles vander Borcht, conseiller et Maître Général des Monnaies, descendant de Johanna van Cotthem, issue du Sweerts, et épouse de Willem van Buyseghem, fils de Jan van Buyseghem dit Buys, inscrit au Sleeus en 1376, époux de Joanna de Roover. Lire : Filiations lignagères bruxelloises contemporaines, Bruxelles, 2015, p. 103 et 163.
  5. Georges Dansaert, Les Dansaert dits "Les Enfants du Canal" par un vieux Bruxellois. Une page d'histoire à propos du Canal de Willebroeck, Bruxelles : Imprimerie J. Vanden Acker, 1921.
  6. « Compte-rendu de Jean de Lannoy le Bâtisseur, 1410-1493 », sur Persée (consulté le 17 avril 2020)

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Chevalier Xavier de Ghellinck Vaernewyck, Silhouettes d'ancêtres : Georges Dansaert (1876-1960), dans Le Parchemin, n° 281, Bruxelles, septembre-, p. 301-305.

Liens externes[modifier | modifier le code]