Étienne Coche de La Ferté

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Étienne Coche de La Ferté
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Décès
Nationalité
Activité
Mère
Enfant
Mathilde Coche de La Ferté (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Autres informations
Distinction

Étienne Coche de La Ferté (1909-1988) est un homme de lettres et historien et traducteur français[1].

Biographie[modifier | modifier le code]

Sa mère est la poétesse Catherine Coche de La Ferté et son grand-père maternel est le marchand et collectionneur d'art Frédéric Spitzer.

Il est conservateur au musée du Louvre.

Œuvres[modifier | modifier le code]

  • L’art de Byzance, Prix Hercule-Catenacci, Mazenod, L'Art et les grandes civilisations (11), 1988, 591 pages, (ISBN 978-2-85088-011-7)
  • Hofmannsthal (1964)
  • Palma et Laurus'' (1961)
  • L'antiquité chrétienne au musée du Louvre (1958)
  • Antiquités chrétiennes au Musée du Louvre (1958)
  • Le Camée Rothschild, un chef-d'œuvre du IVe siècle après J.-C. (1957)
  • Les bijoux antiques (1956)
  • La Sculpture grecque et romaine au Musée du Louvre (1955)
  • Les portraits romano-égyptiens du Louvre (1952)
  • Essai de classification de la céramique mycénienne d'Enkomi (1951)
  • La Sculpture grecque et romaine au Musée du Louvre (1947)
  • Bijoux du Haut Moyen Age

Références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]