Planification économique

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Plan quinquennal)
Aller à : navigation, rechercher
Ce modèle est-il pertinent ? Cliquez pour en voir d'autres.
La forme ou le fond de cet article est à vérifier (indiquez la date de pose grâce au paramètre date).

Améliorez-le ou discutez des points à vérifier. Si vous venez d’apposer le bandeau, merci d’indiquer ici les points à vérifier.

Ce modèle est-il pertinent ? Cliquez pour en voir d'autres.
Cet article ne cite pas suffisamment ses sources (janvier 2009).

Si vous disposez d'ouvrages ou d'articles de référence ou si vous connaissez des sites web de qualité traitant du thème abordé ici, merci de compléter l'article en donnant les références utiles à sa vérifiabilité et en les liant à la section « Notes et références » (modifier l'article, comment ajouter mes sources ?).

La planification économique est un mécanisme d'allocation des ressources qui est en contraste avec les mécanismes du marché. En tant que mécanisme de coordination pour l'économie socialiste, la planification économique substitue aux facteurs du marché et est définie comme une attribution directe des ressources; en contraste avec le mécanisme de répartition indirecte du marché. Il existe différents types de procédures de planification, qui, sa forme est protéiforme[1].

Le niveau de centralisation de la prise de décision dans la planification dépend du type spécifique de mécanisme de planification employé. En tant que tel, on peut distinguer entre la planification centralisée et la planification décentralisée[2]. Une économie essentiellement basée sur la planification centrale est appelée économie planifiée. Dans une économie centralement planifiée l'allocation des ressources est déterminée par un plan global de production qui spécifie les exigences de sortie[3]. La planification peut aussi prendre la forme directive ou indicative.

La plupart des économies modernes sont des économies mixtes intégrant, à degrés divers, des éléments de marché et de la planification.

Une distinction peut être faite entre l'aménagement du territoire et la planification financière (telle qu'elle est pratiquée par les gouvernements et les entreprises privées dans le capitalisme). l'aménagement du territoire implique la planification économique et la coordination menée en termes des unités physiques; alors que la planification financière implique des plans formulés en termes de parts financières[4].

Planification économique socialiste[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Économie socialiste.

Les différentes formes de la planification économique ont été présentés dans divers modèles de socialisme. Elles vont de systèmes décentralisés de planification, qui sont basés sur la prise de décision collective et des informations ventilées, aux systèmes centralisés de planification menées par des experts techniques qui utilisent des données agrégées. Dans une économie pleinement développée de type socialiste, ingénieurs et spécialistes techniques, supervisé ou désignés de manière démocratique, serait chargé de coordonner l'économie en termes d'unités physiques sans qu'il soit nécessaire un calcul financier à base. L'économie de l'Union soviétique n'a jamais atteint ce stade de développement, de sorte que son économie prévoyait des termes financiers pendant toute la durée de son existence[5]. Néanmoins, un certain nombre de mesures alternatives ont été développées pour évaluer la performance des économies non financières en termes de la production physique (ex: produit matériel par rapport au produit intérieur brut).

En général, les différents modèles de planification économique socialiste existent comme des constructions théoriques qui n'ont pas été pleinement mises en œuvre, en partie parce qu'ils dépendent de vastes changements à l'échelle mondiale (voir: mode de production ). Dans le contexte de l'économie dominante, la « planification socialiste » se réfère généralement au modèle soviétique, indépendamment de si oui ou non ce système économique constituait en réalité un type de socialisme ou un capitalisme d'État.

Dans certains modèles de socialisme, la planification économique remplace complètement le mécanisme de marché, censés rendre les relations monétaires et le système de prix obsolète. Dans d'autres modèles, la planification est utilisé en tant que complément au marché.

Plan quinquennal[modifier | modifier le code]

Le plan quinquennal est un document de planification économique gouvernemental fixant des objectifs de production sur une période de cinq ans. Initialement utilisé en URSS depuis le Ier Plan (1928-1932) jusqu'au XIIIe Plan (1991), le plan quinquennal est ensuite apparu dans d'autres pays communistes comme la République populaire de Chine (où il existe toujours).

L'usage de plans quinquennaux, sous différentes formes, s’est aussi répandu dans les démocraties populaires et occidentales, dont la France, qui, via le Commissariat général du Plan, l'a utilisé jusqu’en 2005, ainsi que des pays comme le Canada ou le Maroc. Néanmoins, le système de planification du Commissariat Général du Plan était un système de planification économique indicative, et non coercitive comme c'était le cas en URSS.

On peut donc remarquer que les plans quinquennaux s'inscrivent dans une démarche qui est de l'ordre du contrôle, mais qui n'est pour autant pas forcément imposée.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Ernest Mandel, « In defense of socialist planning », New Left Review, New Left Review, vol. I, no 159,‎ september–october 1986, p. 5–37 (lire en ligne) :

    « Planning is not equivalent to ‘perfect’ allocation of resources, nor ‘scientific’ allocation, nor even ‘more humane’ allocation. It simply means ‘direct’ allocation, ex ante. As such, it is the opposite of market allocation, which is ex post. »

    Pdf.
  2. (en) Paul R. Gregory et Robert C. Stuart, Comparing Economic Systems in the Twenty-First Century, Boston,‎ , 23–24 p. (ISBN 0-618-26181-8) :

    « Centralization is commonly identified with plan and decentralization with market, but there is no simple relationship between the level of decision making and the use of market or plan as a coordinating mechanism. In some economies, it is possible to combine a considerable concentration of decision-making authority and information in a few large corporations with substantial state involvement and yet to have no system of planning as such...To identify an economy as planned does not necessarily reveal the prevalent coordinating mechanism, or for that matter, the degree of centralization in decision making. Both depend on the type of planning mechanism. »

  3. Alec Nove (1987), "planned economy", The New Palgrave: A Dictionary of Economics, v. 3, pp. 879-80.
  4. (en) Michael Ellman, Socialist Planning, Cambridge University Press,‎ (ISBN 0-521-35866-3), p. 25 :

    « Planning in the traditional model is primarily an activity that takes place in physical terms. That is, it is concerned with allocating tonnes of this, cubic metres of that, etc. rather than being concerned with allocating financial flows. »

  5. (en) Johanna Bockman, Markets in the Name of Socialism: The Left-Wing Origins of Neoliberalism, Stanford University Press,‎ (ISBN 978-0-8047-7566-3), p. 35

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]