Piranha 2 : Les Tueurs volants

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Piranha 2 : Les Tueurs volants
Titre québécois Piranha Part Two: The Spawning
Réalisation James Cameron
Ovidio G. Assonitis (non crédité)
Scénario Ovidio G. Assonitis
James Cameron
Charles H. Eglee
Sociétés de production Brouwersgracht Investments
Chako Film Company
Pays d’origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Drapeau des Pays-Bas Pays-Bas
Drapeau de l'Italie Italie
Genre horreur
Durée 94 minutes
Sortie 1981

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Piranha 2 : Les Tueurs volants (Piranha Part Two: The Spawning) est un film américano-néerlandais-italien réalisé par James Cameron avec la participation non créditée d'Ovidio G. Assonitis, sorti en 1981. Il fait suite à Piranhas de Joe Dante, sorti en 1978.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Des piranhas volants s'attaquent à leurs proies, qui ne sont autres que des humains.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Information icon with gradient background.svg Sauf indication contraire ou complémentaire, les informations mentionnées dans cette section proviennent de la base de données IMDb.

Distribution[modifier | modifier le code]

Autour du film[modifier | modifier le code]

  • Le tournage s'est déroulé en Jamaïque du 9 février au mois d'avril 1981 avec une équipe essentiellement composée de techniciens italiens.
  • Après le départ précipité d'un premier metteur en scène, la réalisation du projet fut confiée à James Cameron qui, de spécialiste des effets spéciaux, passait ainsi réalisateur. Le producteur Ovidio G. Assonitis, doutant de ses capacités, s'appropria rapidement la mise en scène et le montage du film, qui fut malgré tout signé par Cameron. Ce dernier aime souvent rappeler que, selon lui, le premier vrai long-métrage de sa carrière est en fait Terminator, sorti trois ans plus tard.
  • Durant le tournage, Cameron est tombé malade. Une nuit, poussé par la fièvre, il a rêvé d'un squelette métallique sortant des flammes. Le réalisateur s'est empressé de dessiner cette vision dès son réveil. Ainsi était née l'idée de Terminator.
  • La légende court que James Cameron aurait profité de l'absence du producteur-coréalisateur Ovidio G. Assonitis pour pénétrer par effraction dans la salle de montage, et y mettre au point sa propre version du film. Découvert en flagrant délit, il ne put malheureusement imposer son travail à la production. Bien que les faits n'aient jamais été complètement confirmés par Cameron, il existe bel et bien une version dite « director's cut » qui circula un temps en VHS et en disque laser.

Distinctions[modifier | modifier le code]

  • Nomination au prix du meilleur film lors du festival Fantasporto en 1983.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]