Pierre Galle (peintre)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Pierre Galle
Naissance
Décès
Nom de naissance
Pierre Vincent Galle
Nationalité
Activités
Autres activités
Enseignant
Directeur de l'école régionale des beaux-arts de Rennes
Conservateur du musée des beaux-arts de Rennes
Formation

Pierre Vincent Galle , né en 1883 à Rennes (Ille-et-Vilaine), mort en 1960 est un artiste peintre et sculpteur français, directeur de l'école régionale des beaux-arts de Rennes.

Biographie[modifier | modifier le code]

Fils et petit-fils d'horlogers-mécanicien, frère du sculpteur Jean Galle, qui deviendra professeur à l'école régionale des beaux arts de Nice. Jean Galle un de ses oncles qui fut l'élève du Père Mussard a laissé des travaux d'un intérêt certain.

Élève en 1901 aux beaux-arts de Rennes, il a pour compagnon Mathurin Méheut qui lui fera son portrait[1], Georges Nitsch (1866-1941) architecte, Émile Dudoret (18..-19..) peintre, Aubin, Émile Simon (1890-1976) peintre, Jean Collet (1886-1974) peintre, Charles Fédry, Francis Renaud, à la fin de l'année 1901, il reçoit le 9e prix: d'un montant de 100 francs[2]. Le il est premier boursier de Rennes avec M Charles Frédy pour intégrer l'école des beaux-arts de Paris, dans les ateliers de messieurs Fernand Cormon (1845-1924), et Luc-Olivier Merson (1846-1920). Il concouru au prix de Rome ou il fut logiste en 1910[3]. Il fréquente aussi l'atelier de Jean-Paul Laurens (1838-1921) à l'Académie Julian[4]

Soldat de la classe 1903 (recrutement de Rennes), il est envoyé en Argonne dans le 41e bataillon de marche, puis caporal à la 20e section des secrétaires d'état-major et du recrutement, il est cartographe dessinateur restituteur de photographies aériennes. Là, il doit être en première ligne, pour réaliser plans et croquis ce qui lui vaudra une citation à l'ordre de la Brigade. Il réalise en plus des centaines de dessins, et pochades qu'il exposera à la fin de la guerre[5]. En 1915, il attend de partir au front, en garnison dans sa ville natale, et peint le portrait d'un officier d'état-major qu'il intitule par discrétion Portait du Capitaine R, de retour de la guerre, il expose cette toile en 1921 au Salon des Artistes français. Cette toile sera plus tard achetée chez un antiquaire de Nevers par un capitaine du 7e régiment d'artillerie de Nevers en juillet 1982. Les années vont passer, et le tableau au gré de ses mutations voyage à travers la France. En 2015 pour le centenaire de la Grande guerre, cet officier entreprend des recherches sur l'identité de son collègue. Il retrouve une famille Rochard dont un parent est Eugène Jules Rochard, général quatre étoiles en fin de carrière, voici donc identifié ce personnage après avis d'expert. Le propriétaire offre à la petite-fille du capitaine Rochard le tableau de son aïeul.

Il épouse la cantatrice, Madame Pierre Galle, soprano[6], dont la voix fut portée par les ondes dans toute l'Europe.

En 1920, il est chargé par Jean Janvier, maire de Rennes d'orner des salles de la mairie de Rennes

En 1921, Pierre Galle va concourir avec un petit nombre de candidats peu nombreux pour le poste de directeur de l'école régionale des beaux-arts d'Angers, il ne sera pas retenu, mais le 21 octobre a lieu l'épreuve de composition décorative : le décor d'une salle à manger angevine avec Le Festin de Gargantua. Les dessins des candidats, oubliés dans les cartons depuis 1921, ont été retrouvés et identifiés. Monsieur Jules Ronsin en 1923 charge Pierre Galle des cours de dessin d'art et d'anatomie à l'école des beaux-arts de Rennes[4].

En 1927, il habite impasse de Bel-Air à Rennes[7] Donnant un interview au journal local Ouest-Éclair le , au sujet de sa peinture sur Concarneau, nous apprenons qu'il : « aime la mer, les bateaux, le ciel rose des après-midi d'été... »[8], adresse qui deviendra après le drame survenu là en 1933, l'impasse du Sergent-Guihard, puis la rue éponyme.

De 1935 à 1948, il est le conservateur du musée des beaux-arts de Rennes. Il a fait partie de la première association des amis du sculpteur Jean Boucher (1870-1939), avec Paul Belmondo, René André Duparcq, Paul Niclausse, Charles Despiau et beaucoup d'autres personnalités.

Il est inhumé dans le cimetière du Nord à Rennes, sa tombe est la première à gauche en entrant dans le cimetière[9]

Œuvres[modifier | modifier le code]

Dessins, aquarelles, gravures[modifier | modifier le code]

  • Verdun, abri bois d'Alger, dessin du 20 avril 1918 - Entrée du maréchal Pétain à Strasbourg, dessin 25 novembre 1918- Aménagement des œuvres du musée au château de Bourg d'Ire, aquarelle - - La maison de Cadet-Rousselle à Rennes, dessin - Les caisses de tableaux du musée de Rennes quittant le château de Fougères en 1944, dessin - Les caisses de tableaux du musée de Rennes quittant le château de la Lorie en 1945, dessin 21 décembre 1945 - Les œuvres du musée quittant le château de l'Espinay, dessin 1943 - Obsèques de Mgr René-Pierre Mignen, archevêque de Rennes, gouache aquarelle novembre 1939- Tranchées du secteur de Verdun, pastel 1918 - Verdun 1917, dessin du 12 juillet 1917 - Vue du château de l'Espinay, dessin - Œuvres conservées au Musée des beaux-arts de Rennes
  • La Porte mordelaise, aquarelle fort belle d'après le journaliste de Ouest-Éclair[10], Syndicat d'Initiative de Rennes.
Dessins non localisés
  • Pardon de Saint-Anne Le Palud, aquarelle gouachée, datée 1928[11]
  • Voiliers à la cale, Concarneau, aquarelle gouachée datée 7/5/1930, située, signée, datée en bas à droite, 33 X 23cm[12]
  • Concarneau, le port et les remparts, aquarelle, gouachée, du 9 août 1931, signée datée[13]
  • Concarneau, la ville close, aquarelle gouachée, signée en bas à droite, située et datée le 2 septembre 1931, en bas à gauche, dim: 16 X 23,5cm[14]
  • La Défense de Brest, aquarelle[15]
  • Cloître de la cathédrale de Tréguier, pour illustrer le Tro Breiz, gravure de 1935
  • Les Chevaux, dessin à l'encre, annoté et signé, réalisé pour l'ouvrage de Léon Le Berre: La Bretagne d'Hier[16]
  • Le Baptême, [17]
  • Le Tirage au sort, dessin à l'encre, [18]
  • La visite de Pilhaou, dessin à l'encre, annoté et signé[19]
  • L'Aire neuve,dessin à l'encre, [20]
  • La Moisson, dessin à l'encre[21]
  • La Servante fait la galette,dessin à l'encre, annoté et signé[22]
  • Entre deux classes, dessin à l'encre, annoté et signé[23]
  • La Lutte bretonne, dessin à l'encre, annoté et signé[24]
  • Service de dévotion, dessin à l'encre de 13,3 X 12,5cm annoté et signé[25]

Peintures[modifier | modifier le code]

  • 1914 - Le Thabor, huile sur toile, non localisée[26]
  • 1915 - Portrait du capitaine Rochard, hst
  • 1921 - Le Festin de Gargantua, école régionale des beaux-arts d'Angers
  • 1922 - Le Casino de Nice, huile sur panneau, signée bas droite, titrée bas gauche, 21 X 32cm, ,non localisée[27]
  • 1931 - Concarneau, anciens bassins sardiniers, huile sur carton, signée, datée, située en bas à gauche, 38,2 x 46,2cm, non localisée[28]
  • s-d - La Vierge du Salve Regina, peinture sur une arcade de l'église Saint-Pierre de Langon
  • s-d - Bande décorative de décoration végétale, pour l'hôtel de ville de Rennes, peinture conservée au musée des beaux-arts de Rennes
  • s-d - L'Ille , peinture, - La Procession de la Fête-Dieu sortant de la cathédrale de Rennes, peinture, - La Vilaine, peinture conservées au musée des beaux-arts de Rennes
  • s-d - Portrait de M. René Le Hérissé, (1857-1922), sénateur, hst, vers 1920[4]
  • s-d - Portrait de M. Louis Deschamps , (1878-1925), sous-secrétaire d'État, hst, vers 1920[4]
  • s-d - Portrait de M. Tom Ernest Dollin du Fresnel, (1862-1941) premier président à la cour d'assise qui fit condamner Guillaume Seznec en 1924, hst, vers 1920[4]
  • s-d - Portrait de M. Demangeat , Procureur général, hst, vers 1920[4]
  • s-d - Portrait de Gaspaillard, président de chambre à la Cour d'Appel de Rennes, hst vers 1920[4]
  • s-d - Portrait de M. Guillot, Procureur de la République, hst, vers 1920[4]
  • s-d - Portrait de M. Rebrassier, Conseiller à la Cor d'Appel
  • s-d - Portrait de M. Moreau, doyen de la Faculté des Sciences de Rennes, hst , vers 1920

Illustrations, publicité[modifier | modifier le code]

  • Emballage de beurre Th. L. David, Rennes , une petite fille garde les vaches devant le Mont Saint-Michel, 11,7 x 26,3cm, 15,8cm x 17,5, conservé au musée de Bretagne
  • Rennes, capitale accueillante vous ouvre la porte de l'admirable Bretagne, plaquette éditée en 137 par la municipalité de Rennes, 16 pages cousues, couverture illustrée d'une aquarelle de Pierre Galle, in8° à l'italienne.
  • La Bretagne d'Hier, de Léon Le Berre, éditions Ouest-Éclair, 1937, In-8 (13 x 20 cm), broché, 221 pages, illustrations en noir de Pierre Galle.
  • Tro Breiz ou Tour de Bretagne, par Marthe Le Berre, préface de Mgr Duparc, illustration de Pierre Galle, 1935, éditions Lafolye à Vannes, 1.vol. 198.p.

Fresques[modifier | modifier le code]

Sculptures[modifier | modifier le code]

Design-Mobilier[modifier | modifier le code]

  • Tables gigognes (4)[30]

Salons[modifier | modifier le code]

Expositions[modifier | modifier le code]

  • 1926 - Galerie Georges Petit, dans sa grande galerie, Croquis et dessins de guerre de Pierre Galle[4]
  • 1931 - Exposition dans l'Orne en décembre[35]
  • 1932 - Exposition de 40 aquarelles sur les vieux quartiers de Rouen et de Rennes[36]
  • 1932 - en juin, quatre esquisses : Extase - Voiles blanches - Au crépuscule - Une chasse[37]
  • 1935 - Avril, exposition à Dinan[38]
  • 1937 - Exposition de 32 gravures de Pierre Galle dans l'Orne[39]

Récompenses[modifier | modifier le code]

  • Citation à l'ordre de la 20e D. I. au cours de la Première Guerre mondiale
  • Croix de Guerre 1914-1918
  • Des Prix de l'Institut, des médailles et des mentions

Élèves notoires[modifier | modifier le code]


Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Ouest-Éclair : Un entretien avec M. Pierre Galle le nouveau directeur de l'école des beaux-arts de Rennes, sous le signe de l'art, de la conscience et du travail, par Pierre Guyot, le 25 septembre 1935, p.6.
  • Dictionnaire Bénézit.
  • Alain Valtat (préf. René Quillivic, introduction:Mickaël Compagnion), Catalogue Raisonné du Peintre Geoffroy Dauvergne (1922-1977), Sceaux, Lévaña (auto-édition), , 483 p. (OCLC 463998037, notice BnF no FRBNF35857851).
  • Hélène Guéné, François Loyer, Dans l'Église, l'État, les architectes, Rennes 1870-1940, éditions Norma, 1995, p.229/366.pp.

Iconographie[modifier | modifier le code]

  • Nombreuses photographies dans Ouest-Éclair, puis Ouest-France
  • Portrait de Pierre Galle, huile sur carton en 1901 par Mathurin Méheut (1882-1958), son condisciple aux beaux-arts de Rennes, en bas à gauche A mon copain P. Galle, 1901 au dos annotation Mon portrait par mon camarade de l'école régionale des beaux-arts de Rennes, Mathurin Méheut, quand Monsieur Lafond était professeur de peinture. Fait à l'école sise au Palais des Postes en 1901[40]
  • Photographie de groupe Pierre Galle au centre entouré des élèves de l'école fin de l'année scolaire 1943-1944 après la réintégration des élèves rue Hoche au Ier étage[41]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Bretagne Enchères, 10 juin 2008, Rennes lot n°83
  2. Ouest-Éclair : [1]
  3. Ouest-Éclair du 8 avril 1910
  4. a b c d e f g h i j k l et m Ouest-Éclair du 25 septembre 1935, p.6.
  5. SERVICE GÉOGRAPHIQUE DE L'ARMÉE ZOE DES ARMÉES Liste des spécialistes indispensables maintenus en dehors des unités combattantes (application de l'article 4 de la loi du 10 août 1917. Journal Officiel de la République du 7 novembre 1917, BnF). Dessinateurs restituteurs de photographies aériennes.
  6. Ouest-Éclair, du 31 janvier 1937
  7. Ouest-Éclair du 21 janvier 1927
  8. Ouest-Éclair, éditions de Rennes le 16/12/1930
  9. Bertrand Beyern, Guide des tombes d'hommes célèbres, éditions du Cherche-Midi, 2011, p.80/385.pp.
  10. Ouest-Éclair du 23 juillet 1937
  11. Artvalue du 22 novembre 1991, non localisée
  12. 3 avril 2017, Michel et Raphaël Maket, Rennes Enchères, lot N°66
  13. Artvalue du 7 juillet 2007, non localisée
  14. Bretagne Enchères 10 juin 2008, lot N°84,
  15. Ouest-Éclair du 8/08/1936
  16. Bretagne Enchères 10 juin 2008, lot N°85, Rennes Ouest-Eclair, 1937, in-8°, 21 X 12cm
  17. dessin à l'encre, annoté et signé, réalisé pour l'ouvrage de Léon Le Berre: La Bretagne d'Hier Bretagne Enchères 10 juin 2008, lot N°86, Rennes Ouest-Eclair, 1937, in-8°, 19 x 9,5cm
  18. annoté et signé, réalisé pour l'ouvrage de Léon Le Berre: La Bretagne d'HierBretagne Enchères 10 juin 2008, lot N°87, Rennes Ouest-Eclair, 1937, in-8°, 23,5 x 13,5cm
  19. réalisé pour l'ouvrage de Léon Le Berre: La Bretagne d'Hier, Bretagne Enchères 10 juin 2008, lot N°88, Rennes Ouest-Eclair, 1937, in-8°, 15,7 x 14,7cm
  20. annoté et signé, réalisé pour l'ouvrage de Léon Le Berre: La Bretagne d'Hier, Bretagne Enchères 10 juin 2008, lot N°89, Rennes Ouest-Eclair, 1937, in-8°, 16,5 x 15cm
  21. annoté et signé, réalisé pour l'ouvrage de Léon Le Berre: La Bretagne d'Hier, Bretagne Enchères 10 juin 2008, lot N°90, Rennes Ouest-Eclair, 1937, in-8°, 12 x 11,5cm
  22. réalisé pour l'ouvrage de Léon Le Berre: La Bretagne d'Hier, Bretagne Enchères 10 juin 2008, lot N°91, Rennes Ouest-Eclair, 1937, in-8°, 16,5 x 11cm
  23. réalisé pour l'ouvrage de Léon Le Berre: La Bretagne d'Hier, Bretagne Enchères 10 juin 2008, lot N°92, Rennes Ouest-Eclair, 1937, in-8°, 19,5 x 11,5cm
  24. réalisé pour l'ouvrage de Léon Le Berre: La Bretagne d'Hier, Bretagne Enchères 10 juin 2008, lot N°93, Rennes Ouest-Eclair, 1937, in-8°, 26,5 x 15,5cm
  25. réalisé pour l'ouvrage de Léon Le Berre: La Bretagne d'Hier, Bretagne Enchères 10 juin 2008, lot N°93, Rennes Ouest-Eclair, 1937, in-8°, 26,5 x 15,5cm
  26. Artvalue 22 novembre 1991
  27. Debureau, Drouot-Richelieu, 12 mars 2005, lot n°78, vente précédente Artvalue 13 novembre 1996
  28. Arvor Enchères, Dorothée Galludec, 5 juillet, lot N°64
  29. Patrick Harismendy, Rennes sous la IIIe République, Les cahiers d'Edmond Vadot, Presses universitaires de Rennes, 2018, p. 410/546.p.
  30. Artvalue, vente jeudi 29 mai 2003, Londres
  31. Ouest-Éclair, édition de Caen 15 avril 1913
  32. Ouest-Éclair du 21 février 1914
  33. N° 708 dans le catalogue officiel de l'exposition et cachet du salon au dos de la toile
  34. Ouest-Éclair, édition de Rennes 24/08/1932
  35. Ouest-Éclair du 11/12/1931
  36. Ouest-Éclair du 21 avril 1932
  37. Ouest-Éclair du 8 juin 1932
  38. Ouest-Éclair, édition de Dinan du 9/4/1935
  39. Ouest-Éclair, édition de l'Orne du 8/8/1937
  40. Bretagne Enchères 10 juin 2008, lot N°83
  41. Alain Valtat, op.cit, p.20 et légende p.21.