Pierre Aubert (homme politique)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Aubert et Pierre Aubert.

Pierre Aubert
Illustration.
Pierre Aubert.
Fonctions
88e conseiller fédéral

(9 ans, 10 mois et 30 jours)
Élection
Président 1983
1987
Vice-président 1982
1986
Prédécesseur Pierre Graber
Successeur René Felber
Chef du Département Politique

(9 ans, 10 mois et 30 jours)
Prédécesseur Pierre Graber
Successeur René Felber
Conseiller aux États

(16 ans, 1 mois et 2 jours)
Biographie
Date de naissance
Lieu de naissance La Chaux-de-Fonds (Suisse)
Origine Canton de Neuchâtel
Date de décès (à 89 ans)
Parti politique Parti socialiste suisse (PSS)
Diplômé de Université de Neuchâtel
Liste des conseillers fédéraux de Suisse

Pierre Aubert, né le à La Chaux-de-Fonds et mort le , est un homme politique suisse. Il est élu au Conseil fédéral le comme représentant du canton de Neuchâtel. Il est membre du Parti socialiste suisse.

Études et carrière[modifier | modifier le code]

  • Etudes en droit à l’université de Neuchâtel (Membre de la Section neuchâteloise de la Société suisse de étudiants de Zofingue)
  • Avocat à La Chaux-de-Fonds en 1953. il se spécialise dans le droit pénal. Il défend plusieurs causes avec succès en cour d'assises.

Conseiller fédéral[modifier | modifier le code]

  • Comme membre du Conseil fédéral, il est responsable du Département politique rebaptisé Département des affaires étrangères dès le 1er février 1978.
  • Il s’efforce de mener une politique étrangère plus active.
  • Il est le premier responsable des affaires étrangères à définir une politique suisse des droits de l’homme.
  • Il effectue une visite en Afrique en 1979 et signe un communiqué condamnant l’apartheid avec le président du Nigeria, ce qui lui vaut la critique des milieux nationalistes.
  • Il est aussi le premier chef de la diplomatie à établir des relations officielles avec l’OLP et reçoit Farouk Kaddhoumi le 14 juillet 1981 à Berne.
  • Il défend l’adhésion de la Suisse à l’ONU qui est repoussée par 76 % des électeurs en 1986.
  • Le président François Mitterrand rend une visite d'État en Suisse sous sa présidence en 1983.
  • Le président français se rend également à Auvernier, le village où Pierre Aubert réside actuellement. Le président français conduit lui-même la voiture depuis Les Verrières jusqu'au bord du Lac de Neuchâtel, démarche qui suscite l'étonnement des personnalités présentes dont Roland Dumas.
  • Pierre Aubert se sépare de son secrétaire d'État Albert Weitnauer dont il n'appréciait pas les méthodes de travail.

Il meurt le 8 juin 2016 à l'âge de 89 ans[1].

Distinctions[modifier | modifier le code]

Pierre Aubert

Famille[modifier | modifier le code]

  • Il est le beau-père de l'ambassadeur Armin Ritz et le cousin du constitutionnaliste Jean-François Aubert. Son épouse Annelise est décédée en 2006.

Références[modifier | modifier le code]

  1. ATS, « L'ancien conseiller fédéral neuchâtelois Pierre Aubert est décédé », Le Temps,‎ (lire en ligne)

Liens externes[modifier | modifier le code]