Pierre-Marc de Biasi

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Pierre-Marc de Biasi
Pierre-Marc de Biasi.jpg
Pierre-Marc de Biasi en 2012.
Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (68 ans)
Nationalité
Formation
Activités
Autres informations
Directeur de thèse
Jacques Seebacher (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Site web
Distinctions

Pierre-Marc de Biasi, né le , est un plasticien, critique littéraire et médiologue français.

C'est un chercheur spécialiste de Flaubert et de génétique des textes.

Littérature, recherche, médias[modifier | modifier le code]

Ancien élève de l'École normale supérieure de Saint-Cloud, agrégé de lettres modernes (1976), docteur et titulaire de l'habilitation à diriger des recherches, Pierre-Marc de Biasi a suivi un triple cursus universitaire en littérature, philosophie et arts plastiques[réf. nécessaire]. Directeur de recherche au CNRS, Pierre-Marc de Biasi dirige depuis 2006 l’ITEM (Institut des textes et manuscrits modernes[1]), un laboratoire localisé dans l’École normale supérieure de la rue d’Ulm, regroupant une centaine de chercheurs, plusieurs établissements et une vingtaine d’équipes engagées dans l’approche génétique des archives littéraires, artistiques et scientifiques. Il a publié une trentaine d’ouvrages (essais et éditions critiques) et environ deux cents articles scientifiques. Ses recherches portent principalement sur l’œuvre de Gustave Flaubert, la critique génétique, les processus d’invention (littérature, sciences, architecture, cinéma, arts plastiques), les archives de la création, l’histoire du papier, les relations culture-technique, le lexique contemporain, l’histoire de l’art et des idées (XIXe – XXIe siècles), l’édition numérique en ligne des documents complexes.

Membre du Conseil national des universités (section 35), il propose des séminaires de recherche dans plusieurs établissements (ENS, universités Paris 4 et Paris 7) ; directeur de recherche associé de l'École doctorale 5 (philosophie, linguistique, sociologie, communication, musique et musicologie) de l'université Paris-Sorbonne[2], il a enseigné dans plusieurs universités étrangères (Allemagne, Brésil, Égypte, Hongrie, Israël, Suisse, États-Unis, Tunisie). Chargé de plusieurs missions d’expertise publique (musée d'Orsay, Direction de l'architecture, Grande Arche de la Défense, Exposition universelle, etc.), membre du comité de rédaction de plusieurs revues (Cahiers de médiologie, Genesis, Médium, Flaubert.Org) depuis leur création, collaborateur du Magazine littéraire depuis 1988, directeur de collections (Seuil, Hachette, CNRS éditions, EAC), il est président du Conseil scientifique de l'IMEC et président de la Commission Littérature classique et critique du Centre national du livre. Il participe régulièrement au Festival du livre de Mouans-Sartoux.

Cofondateur, à l'ITEM, des recherches en critique génétique, P.-M. de Biasi a contribué à la théorie générale de cette discipline qui entend étudier les œuvres à la lumière de leurs manuscrits ou de leurs documents de genèse. Il a organisé en 2010 un congrès international sur ces recherches à Cerisy-la-Salle et publié en 2011 un essai de synthèse, Génétique des textes (CNRS éditions, coll. Biblis).

Spécialiste de l'œuvre de Flaubert, il a fait paraître plusieurs essais et de nombreuses éditions des œuvres et des manuscrits de cet écrivain : Trois contes, L'Éducation sentimentale, Bouvard et Pécuchet au Livre de Poche, Carnets de travail, Balland, 1988 ; Voyage en Égypte, Grasset, 199). En 2009, il a publié une biographie de Flaubert, Gustave Flaubert : une manière spéciale de vivre chez Grasset (réédition Livre de poche, 2011) qui a obtenu en 2010 le prix de la critique de l'Académie française et le prix Le Point de la biographie.

Dans le cadre de ses travaux en médiologie, on lui doit, entre autres, plusieurs colloques (BnF), articles et ouvrages sur l'histoire du papier (Gallimard, Découvertes : Le papier, une aventure au quotidien, 1999 ; Cahiers de médiologie : dossier Pouvoirs du papier, 1999) ainsi qu'un long métrage documentaire (La saga du papier)pour une soirée thématique Arte qui a donné lieu à l'édition d'un livre d'art sous le même titre(La saga du papier, ed. Arte-Adam Biro, 1999).

Dans le domaine de l'histoire des idées, il a publié en 2005 Lexique de l'actuel chez Calmann-Lévy, et en 2007, Histoire de l'érotisme : de l'Olympe au cybersexe chez Gallimard. Collaborateur du Magazine littéraire depuis 1989, il y a dirigé une vingtaine de dossiers et publié une centaine d'articles. Proche de Régis Debray et des recherches en médiologie, il collabore depuis 1996 aux Cahiers de médiologie (Gallimard) et à la revue Médium. Dans le domaine de la création littéraire contemporaine on lui doit de nombreux entretiens avec Pierre Michon ainsi qu'un film pour Arte (2003). Il publie également sur la genèse cinématographique d'aujourd'hui, notamment avec le cinéaste Amos Gitaï et sur le travail d'artistes contemporains comme Ernest Pignon Ernest.

Dans le domaine des médias, P.-M. de Biasi a réalisé, comme producteur délégué à France Culture, plus de 200 émissions : des radios libres (2000 Flaubert, le dada de l'écriture, 2003 À quoi sert la guerre ?), un magazine mensuel (2001-2002 Le Cercle des médiologues), une chronique sur la langue (2002-2009 Lexique de l'actuel) tout en participant (2004-2007) comme chroniqueur à l'émission quotidienne Tout arrive avec Marc Voinchet puis Arnaud Laporte. Il a écrit et réalisé deux films pour Arte (Galaxie Papier, Arte Théma, Sodaperaga, 1999, Pierre Michon, retour aux origines, Arte Métropolis, On Line 2003).

Bibliographie (sélection)[modifier | modifier le code]

Littérature[modifier | modifier le code]

  • G. Flaubert : Trois Contes, GF Flammarion, Paris 1985, 190 p. nouvelle édition 2007
  • Carnets de travail de Gustave Flaubert, Balland, 1988, 1000 p. (prix Biguet de l’Académie française, 1989)
  • G. Flaubert, Voyage en Égypte, édition intégrale du manuscrit original, Grasset, 1991., 464 p.
  • Trésors de l'Écrit, Pour une politique d'enrichissement du patrimoine écrit, Ministère de la Culture, coll. Enjeux Culture, Réunion des Musées Nationaux, Paris, 1992, 200 p.
  • G. Flaubert : Madame Bovary (notes, chronologie et postface), Seuil, coll. L'École des lettres, 532 p. , 1992
  • Gustave Flaubert : Madame Bovary (texte, introduction, notes, et transcription de scénarios autographes), coll. La Salamandre dirigée par P. Brunel, Imprimerie Nationale, Paris, septembre 1994, 644 p.
  • Gustave Flaubert : les secrets de «l’homme-plume» (essai, anthologie, bibliographie), coll. Coup double, Hachette-Référence, Paris, mai 1995, 127 p.
  • G. Flaubert : Trois Contes (préface, texte, notes, cartes, chronologie, bibliographie critique et dossier), Livre de Poche no 1958, coll. Classiques de poche, Paris 1999, 192 p.
  • G. Flaubert : Bouvard et Pécuchet (préface, texte, notes, chronologie bibliographie critique et dossier), Livre de Poche no 16049, coll. Classiques de poche, Paris 1999, 477 p.
  • La Saga du papier, (en collab. avec K. Douplitzky), Adam Biro- Arte éditions, Paris 1999, 256 p., Nouvelle édition, revue et augmentée, 2003
  • Le papier, une aventure au quotidien, coll. « Découvertes Gallimard / Sciences et techniques » (no 369), Gallimard, Paris 1999, 184 p.
  • « Architecture » (Genèse du construit et techniques de projet), direction, Genesis no 14, Jean-Michel Place éd., 256 p., 2000
  • Roland Barthes , en collaboration avec Éric Marty, Genesis no 19, j.m. place éd., 2002.
  • G. Flaubert : L’Éducation sentimentale, Livre de Poche no 1499, coll. Classiques de poche, Paris 2002, 668 p.
  • Sciences : des archives à la genèse. Pour une contribution de la génétique des textes à l’histoire des sciences, in « Écriture scientifique », Genesis no 20, j.m. place éd., 2003, p. 19-52
  • La Génétique des textes, coll. « 128», Nathan, Paris 2000, 128 p. ; réédition Hatier, 2005
  • Gustave Flaubert, l’homme-plume, coll. « Découvertes Gallimard / Littératures » (no 421), Gallimard, 128 p., 2002
  • Lexique de l’actuel, Éd. Calmann-Lévy, 350 p., 2005
  • Histoire de l’érotisme, De l’Olympe au cybersex, coll. « Découvertes Gallimard / Culture et société » (no 521), Gallimard, 176 p., 2007
  • Pierre Michon, Le Roi vient quand il veut, Propos sur la littérature, (6 chapitres, en collaboration avec Pierre Michon et Agnès Castiglione) Albin Michel, 350 p., 2007
  • A la rencontre de fantômes par Pierre-Marc de Biasi, in Ernest Pignon-Ernest Situation ingresque, Actes Sud/Musée Ingres, 2007
  • Gustave Flaubert, Une manière spéciale de vivre, Grasset, 492 p., 2010 (Prix «Le Point de la biographie», 2010; Prix de la critique de l’Académie française, 2010)
  • Paul Verlaine, Hombres & Chair, en collaboration avec Deborah Boltz et Seth Whidden, édition critique et génétique de manuscrits autographes, Coll. « L’Or du temps », ed. Textuel, 200 p., 2009
  • Génétique des textes, CNRS éditions, coll. Biblis, 320 p., 2011

Arts plastiques[modifier | modifier le code]

Parallèlement à ces travaux, P.-M. de Biasi poursuit depuis 1977 une recherche créative en arts plastiques qui a donné lieu à une cinquantaine d’expositions dans le monde, six réalisations monumentales pour la commande publique en France (Paris, Grenoble, Marne-la-Vallée), des performances et des films d’artiste (« L’Inassouvissable », Centre Pompidou, 2002 ; « Cérémonie secrète », espace Cinko, 2008). Son œuvre, inspirée par le minimalisme et l'arte povera, mais aussi par Klee, Tapies ou Twombly, explore plusieurs médiums (sculpture, peinture, dessin, photographie, vidéo, installations) avec une dominante pour les recherches sur le béton et le papier.

Il a également réalisé plusieurs sculptures monumentales et installations, notamment dans le cadre de commandes publiques (Paris, Marne-la-vallée, Niort, Grenoble). Ses œuvres sont entrées dans une centaine de collections publiques et privées[réf. nécessaire].

Peinture[modifier | modifier le code]

Expositions personnelles[modifier | modifier le code]

  • 1977 Cologne(RFA), Institut français, « La matière du signe »
  • 1978 Aix -la-Chapelle (RFA), Galerie de l'Opéra, « Bas-reliefs 1 »
  • 1979 Düsseldorf (RFA), Galerie Düsseldorfer Volksbank, « Peinture 1975-1979 »
  • 1980 Francfort (RFA), Galerie Lutecia, « Bas-reliefs 2 »
  • 1983 Paris, Galerie Liliane François, « Sphères : 17 collages »
  • 1983 Paris, Galerie Art Contemporain (J & J Donguy), « Sphères : 17 peintures »
  • 1989 Paris, Espace Niemi Nakano « L'Empire du signe »
  • 1994 New-York (États-Unis), Columbia University, « From Manuscripts to Painting »
  • 1994 Pau, Musée des Beaux-Arts : « La Substance du signe » (décembre 1994 -janvier 1995)
  • 1995 Paris, UNESCO, « Matière et mémoire : les indéchiffrables », cinquantenaire UNESCO
  • 1995 Paris, Galerie MP Bernet « écritures perdues »
  • 1996 Paris, Galerie MP Bernet « Images simples : recto/verso »
  • 1997 Paris, Galerie MP Bernet, « Ovide : l'art d'aimer - 1 »
  • 1997 Rostock (RFA), Institut français, « Ovide : l'art d'aimer - 2 »
  • 1999 Nohfelden (RFA), Kunstzentrum Bosener Mühle, « Fragments d'Éden »
  • 2000 Budapest (Hongrie), Institut français, « Vestiges d'Eden ».
  • 2001 Hambourg (RFA), Institut français, « Talismans - 1 »
  • 2001 Venise (Italie), Biennale 2001, Casino Venier, « Talismans - 2 »
  • 2008 Paris (France), Espace Cinko, « Anachroniques »

Expositions collectives[modifier | modifier le code]

  • 1980 Paris, Musée d'Art moderne de la Ville de Paris (ARC), « Chronique des années de crise ».
  • 1981 Milan, Arts Gallery, « Carnets d'artistes ».
  • 1982 Paris, Galerie Art Contemporain (J.&J. Donguy), « Théâtre de la mémoire ordinaire »
  • 1983 Paris, Galerie Art Contemporain (J&J Donguy) « Sphères/Sphères : 10 performances ».
  • 1984 Paris, Galerie Trans-form, « La Confrérie de saint Luc » ; NICE, Centre National d'Art contemporain « Les Écritures dans la peinture »
  • 1985 Paris, Galerie Agnès B « Cafés littéraires »
  • 1986 Caserte (Italie) Centre culturel du Belvédère
  • 1987 Rome (Italie) Studio Massimi - NAPLES (Italie) Centre culturel français
  • 1989 Montrouge, Centre culturel et artistique de Montrouge (et Gal. Adrien Maeght)
  • 1990 Graz (Autriche), Galerie C.C. du Grazer Congress (octobre) : les Cafés littéraires ; Le Caire (Égypte) Centre culturel français (septembre) ; Alexandrie (Égypte), Centre culturel français (octobre) ; Istambul (Turquie) , Musée de peinture et de sculpture (novembre) ;
  • 1991 Amman (Jordanie) Centre culturel français (janvier) ; Damas (Syrie) Centre culturel français (février) ; Athènes (Grèce) Institut français (mars) ; Thessalonique (Grèce) Délégation d'action culturelle (avril)
  • 1992 Prague (ex Rép. féd. Tchèque et Slovaque) Galerie Uluv (janvier) ; Bratislava (ex Rép. féd. Tchèque et Slovaque) Palais Mirbach (mars)
  • 1994 Budapest (Hongrie) Biennale du dessin de sculpture

Sculpture/Installation[modifier | modifier le code]

Projets - études - concours[modifier | modifier le code]

  • 1989 Station Apple-France : 1 000 m2 de bas relief et dispositif laser, pour le siège social d'Apple France. Étude pour le concours d'architecture (F. Montès)
  • 1990 Nancy : Trois stèles pour l'INIST à Vandœuvre-lès-Nancy : symbolisation des sciences contemporaines Étude commandée par la Direction de l'Information scientifique et technique du CNRS, livrée en 1990. Architecte J. Nouvel.
  • 1990 Roueb : Bibliothèque municipale du Petit Quevilly - sculptures métalliques en façade; architecte Olivier Girard . Étude pour le concours d'architecture.
  • 1990 Evry : Imprimerie Nationale, grande verrière aux caractères, stèle du typographe. Étude commandée par l'architecte (Claude Vasconi )
  • 1991 Avignon : Scénario pour un lieu de mémoire : 38 boîtiers lumineux encastrés dans la chaussée pour la rénovation du quartier Clemenceau-Verdun. Étude pour le concours d'architecture (F. Montès).
  • 1991 Nantes : Bibliothèque municipale ; sculptures bas-reliefs en façade, et ligne rouge en aluminium anodisé ; architecte Olivier Girard. Étude pour le concours d'architecture.
  • 1996 Santiago : Ellipse-désert, projet de place elliptique (60 x 30 m.) pour le Nord du jardin botanique de Santiago. Symbolisation du désert du Nord du Chili. Aménagement de la ville de Santiago, Architecte F. Montes

Commandes publiques - 1 % - réalisations[modifier | modifier le code]

  • 1988 Grnoble « Trois stèles, pour une histoire imaginaire de l'écriture », D.I.T.G. de Grenoble, Concours du Ministère des Finances. Projet conçu en 1987, réalisé et livré en 1988. Architectes: E. Girard et L. Israël, Grenoble, Grand-Place
  • 1992 Niort : « Lettres cardinales » Bibliothèque municipale ; sculptures de métal sous verrière en façade ; architecte J. Dubois; maître d'ouvrage Conseil général des Deux-Sèvres
  • 1993 Paris : « Géométrie couleurs » Bâtiment rue Ramey/ rue Marcadet : ligne de vitrail de 21 m de hauteur, Architecte F. Montès ; maître d'ouvrage RIVP. 1995
  • 1994 Paris : « Images simples : recto / verso 1. » Programme Paris-Bercy, École de la rue Pommard sculptures métalliques; Architecte F Montès, maître d'ouvrage Direction de l'Architecture de la Ville de Paris, SLA du 12e arrondissement. 1996
  • 1996 Paris : « Images simples : recto / verso 2. » et « Paravents de jeu » Programme Paris-Bercy, Crèche de la rue Pommard : sculptures métalliques et mobilier de jeu. Architecte F Montès maître d'ouvrage Direction de l'Architecture de la Ville de Paris, SLA du 12e arrond. 1996
  • 1999 Marne-la-Vallée : « Pierres d'éclipse ». Groupe scolaire Montévrain : sculpture béton, 72 pièces de béton sculpté : 6 lignes de 7,30 m de hauteur sur paroi semi cylindrique recouverte de cuivre préoxydé. Architecte Jacques Dubois. Maître d'ouvrage Epamarne. livré en août 1999

Catalogues et articles[modifier | modifier le code]

  • Revue Pôle-Position, no 2 et 3, par P.M. de Biasi
  • Catalogue Écritures dans la peinture, Ministère de la Culture, volumes 1 et 2, par G.G. Lemaire et G. Genette
  • Catalogue Trans-form, 1984, par A. Furone.
  • Catalogue La Matière du signe, Institut français de Cologne, RFA, 1977
  • Catalogue Cafés littéraires, Adrien Maeght et Centre culturel et artistique de Montrouge, 1989
  • Sous le signe de, catalogue du Centre lotois d'art contemporain, 1991
  • Diogène , 1995, Unesco-Gallimard : le tableau : terre inconnue
  • Fragments d'Éden, catalogue, Kunstzentrum Bosener Mülhe, 1998./ Az olvashatalan mint mualkotas, Katalin Geller, revue Mûvészet, aout 2000, p. 41

Revue de presse[modifier | modifier le code]

Littérature[modifier | modifier le code]

Arts Plastiques[modifier | modifier le code]

  • Revue Chemin de Ronde, Volume 2, par J.M. Gleize 1979
  • Revue In Folio (Milan) , 1981, par A. Barbui
  • Revue L'Ennemi (Bourgois éd.) no 2 et 3, par G.G. Lemaire
  • Revue Opus International, 1984, no 92, par G.G. Lemaire
  • Revue Domus, Design à Milan, 1982, par G.G. Lemaire
  • Articles de presse en RFA (1977-1981) / France-Culture, interviews et tables rondes, télévision FR3
  • Articles de presse (Est-Républicain, Républicain Lorrain) sur le projet de Nancy, 1990.
  • Journal du CNRS, Les chercheurs d'art, arts et sciences, décembre 1990
  • Le Magasin (Grenoble), et la Fondation de France : Artistes et scientifiques, novembre 1990
  • Les Cafés littéraires, par G.G. Lemaire, col. Voyages, Maeght éditeur, 1990
  • La Sculpture moderne, par I. Goldberg et F. Monnin, éditions Scala, Centre Georges Pompidou, 1996
  • Internet : exposition UNESCO, 1995-2000
  • RFA : Ovide, Télévision Sarrebruck, 1997
  • France culture, Valère Bertrand, 1997

Filmographie[modifier | modifier le code]

  • 1999 : La Saga du papier, Théma Arte diffusion
  • 2002 : Flaubert : l'Inassouvissable, film d'artiste, 30 min., coréal. avec Philippe Puicouyoul et la participation d'Estelle Vincent

Récompenses et distinctions[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Voir ITEM, UMR 8132.
  2. Voir ED 0433 de l'École doctorale Arts et médias ED 267 de l'université Sorbonne-nouvelle Paris 3.

Liens externes[modifier | modifier le code]