Philippe Halsman

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Philippe Halsman
Defaut 2.svg
Informations générales
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 73 ans)
New YorkVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activité
Membre de
Magnum Photos (à partir de )Voir et modifier les données sur Wikidata
Dali Atomicus, photographie de Philippe Halsman mettant en scène Salvador Dalí, publiée dans Life en 1948.

Philippe Halsman (letton : Filips Halsmans), né le , à Riga, et mort le à New York[1], est un photographe américain (naturalisé en 1949) d'origine lettonne, connu pour ses portraits de personnalités, ses couvertures de LIFE et sa « Jumpologie ».

Il fit partie de l'agence Magnum Photos.

Biographie[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Procès Halsman.

Né en 1906 à Riga d'un père dentiste et d'une ancienne professeur, Philippe Halsman devient familier avec l'art lors de visites dans de grands musées européens durant sa jeunesse. Il est déjà particulièrement intéressé par les portraits.[2] C'est à l'âge de quinze ans, grâce à un appareil photographique familial, que sa passion pour la photographie débute. Après des études d’ingénierie en Allemagne, il décide de poursuivre son parcours à Paris.

En 1928, Philippe Halsman part en randonnée dans les Alpes autrichiennes avec son père, qui meurt au cours de cette randonnée de blessures graves à la tête. Halsman est condamné à quatre ans d’emprisonnement pour parricide. Libéré en 1931, à condition de quitter définitivement l’Autriche, il part s’installer en France. Il commence à Paris comme photographe indépendant pour des magazines et gagne rapidement la réputation d'être l’un des meilleurs photographes de « portraits de célébrités » (Gide, Giraudoux, etc.).

Quand la France est envahie, il part s’installer aux États-Unis. Il commence à travailler avec le peintre Salvador Dalí en 1940. Après Dali Atomicus (1948), il continue de photographier pour des magazines, notamment des personnalités, telles que Churchill, Picasso, Marilyn Monroe, André Malraux, Ingrid Bergman ou Alfred Hitchcock. Ses portraits font la une de Time ou de Life, pour lequel il réalise plus de 106 couvertures.

Sa notoriété lui vient de sa technique consistant à photographier ses modèles en train de sauter (le jumping) qui, selon lui, saisit l'essence de l'être humain.

Publications[modifier | modifier le code]

  • The Frenchman. A Photographic Interview with Fernandel, 1949
  • Dali's Mustache, 1953
  • Philippe Halsman's Jumpbook, 1959
  • Halsman on the Creation of Photographic Ideas, Ziff-Davis Publishing Company, 1961.
  • As-tu jamais rêvé que tu volais ?, 2013.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Sam Stourdzé & Anne Lacoste, Philippe Halsman étonnez-moi !, Éditions Photosynthèses & musée de l'Élysée, 2014.

Sources[modifier | modifier le code]

  • Dictionnaire mondial de la photographie, Larousse.

Note[modifier | modifier le code]

  1. Notice d'autorité personne du catalogue général de la BNF.
  2. « Autobiography | Philippe Halsman », sur philippehalsman.com (consulté le 5 février 2016)

Lien externe[modifier | modifier le code]