Paul-Louis Mignon

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Mignon (homonymie).

Paul-Louis Mignon, né le au Vésinet et mort le [1] à Apt[2], est un critique dramatique, écrivain, professeur, journaliste, producteur de télévision et historien du théâtre contemporain.

Biographie[modifier | modifier le code]

Paul-Louis Mignon a suivi des études de lettres classiques à l’université de la Sorbonne. Il participa, en parallèle, à la pratique amateur du groupe théâtral médiéval de la Sorbonne, les Théophiliens. Dès lors, la passion du théâtre s’est imposée. L’étudiant a connu, grâce à l’accueil amical de Charles Dullin dont il deviendra le secrétaire, Jean-Louis Barrault, Jean Vilar, Jean-Paul Sartre et Louis Jouvet, l’approche la plus exigeante de l’art dramatique[3].

Paul-Louis Mignon fut engagé à la Libération par le poète Jean Tardieu, comme responsable de l'information théâtrale et de la critique dramatique à la Radiodiffusion française. Il devint le directeur des émissions dramatiques de la Radiodiffusion, puis du Club d’essai. Il a débuté, au Journal télévisé, une longue carrière de critique, d’historien et de producteur de 1944 à 1985, à la Radiodiffusion et télévision française[4]. Paul-Louis Mignon sera longtemps critique théâtrale dans les années 1960 et 1970 de la revue L'Avant-scène - Théâtre.

  • 1944 : critique dramatique au journal Combat.
  • 1944-1949 : critique dramatique au journal Action.
  • 1952-1960 : professeur d'histoire du théâtre au Centre d'art dramatique.
  • 1960-1974 : producteur du magazine télévisé hebdomadaire du théâtre.
  • 1971-1972 : adjoint au délégué du directeur général de l'ORTF pour les programmes.

En 1975, Paul-Louis Mignon crée le Prix du Livre Inter. Il souhaitait que le public de la station nationale décerne chaque année un prix des lecteurs pour les vacances à venir[5].

En 1977, Paul-Louis Mignon participe au film documentaire : "De la résistance à l'existentialisme", court-métrage de et avec Guillaume Hanoteau, Georges Vitaly, Jean Négroni, Michel Auclair et Michel Bouquet. Ce documentaire retrace la vie théâtrale parisienne, de l'occupation allemande jusqu'à la Libération et à la création de Caligula d'Albert Camus.

Paul-Louis Mignon participa à l’ouverture aux théâtres du monde par l’Institut international du théâtre avec le Théâtre des Nations, dont il a été un des animateurs.

Paul-Louis Mignon est élu, le 9 juin 1993, correspondant de l'Académie des beaux-arts.

Titres[modifier | modifier le code]

  • Président d'honneur du Syndicat de la critique dramatique et musicale.
  • Président du Comité de la culture de la Commission française pour l'Unesco.
  • Président de l'Association pour la recherche des traditions de l'acteur (ARTA).

Distinctions[modifier | modifier le code]

Prix littéraires[modifier | modifier le code]

Prix de l'Académie française[6].
  • 1979 : Prix Roland de Jouvenel pour le livre Panorama du théâtre au XXe siècle.
  • 1991 : Prix de la Critique pour le livre Charles Dullin.
Autre prix

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Paul-Louis Mignon rédigea plusieurs ouvrages spécialisés dans le domaine théâtral. Ses livres sont le témoignage de ses observations et critiques, sur la politique théâtrale, les recherches dramaturgiques et scéniques qui ont marqué la création dramatique contemporaine.

  • Jean Dasté, éditions Les Presses littéraires de France, 1953.
  • Le Théâtre en URSS, éditions de l'Arche, 1957.
  • Armand Salacrou, éditions Gallimard, 1960.
  • Sarah Bernhardt, Louis Jouvet, qui êtes-vous ?, éditions Le Livre contemporain, 1961.
  • J'aime les marionnettes, éditions Rencontres, Lausanne, 1962.
  • Théâtre d'aujourd'hui de A jusqu'à Z, éditions L'Avant-scène, 1966.
  • Le Théâtre contemporain, éditions Hachette, 1969.
  • Panorama du théâtre au XXe siècle, éditions Gallimard, 1978.
  • Louis Jouvet qui êtes-vous ?, éditions La Manufecture, 1988.
  • Charles Dullin, éditions La Manufacture, 1990. Prix de la critique dramatique de l'Académie française, 1991.
  • Jacques Copeau, éditions Julliard, 1993.
  • Histoire de la corrida en France - Du Second Empire à nos jours, éditions Julliard, 1993.
  • Jean-Louis Barrault, éditions du Rocher, 1999.
  • Jean Mercure, un théâtre dans la ville, éditions Paris Bibliothèques, 2002.
  • L'Amateur de théâtre, Jean Tardieu, éditions Gallimard, 2003.
  • Louis Jouvet, un homme de science du théâtre - Les années d'apprentissage, éditions de l'Amandier, 2009.
Sur Paul-Louis Mignon
  • Armand Salacrou, Impromptu délibéré. Entretiens avec Paul-Louis Mignon, éditions Gallimard, Le Manteau d'arlequin, 1966.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]