Papa Bouba Diop

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Papa Bouba Diop
Image illustrative de l’article Papa Bouba Diop
Papa Bouba Diop en mai 2014.
Biographie
Nationalité Sénégalais
Naissance
Rufisque (Sénégal)
Décès (à 42 ans)
Lens (France)
Taille 1,94 m (6 4)
Poste Milieu défensif
Parcours junior
Années Club
1994-1995 Ndeffann Saltigue
1995-1997 ASC Diaraf
Parcours senior1
AnnéesClub 0M.0(B.)
1997-1999 ASC Diaraf
1999-2000 Vevey-Sports035 0(1)
2000-2001 Neuchâtel Xamax020 0(4)
2001-2002 Grasshopper Zurich036 0(5)
2002-2004 RC Lens059 0(8)
2004-2007 Fulham FC084 0(9)
2007-2010 Portsmouth FC072 0(0)
2010-2011 AEK Athènes037 0(4)
2011-2012 West Ham United016 0(1)
2012-2013 Birmingham City002 0(1)
Sélections en équipe nationale2
AnnéesÉquipe 0M.0(B.)
1996-1998 Sénégal espoirs
2001-2008 Sénégal062 (11)
1 Compétitions officielles nationales et internationales.
2 Matchs officiels (amicaux validés par la FIFA compris).
Dernière mise à jour : 29 novembre 2020

Papa Bouba Diop, né le à Rufisque (Sénégal) et mort le à Lens[1], est un footballeur international sénégalais. Il évolue au poste de milieu.

Biographie[modifier | modifier le code]

Ses débuts au Sénégal[modifier | modifier le code]

Il a commencé le football à 5 ans, tout comme son frère Lamine[2]. Aimant jouer dans les rues de Dakar, il progresse au poste de milieu de terrain en jouant au club de Ndeffann Saltigue à partir de 1994 avant de rejoindre l'équipe junior de l'ASC Diaraf l'année suivante.

En 1996, ses progrès au sein de l'équipe senior de l'ASC Diaraf sont remarqués et il est appelé en équipe du Sénégal junior. Ses performances lui permettent d'espérer poursuivre son rêve de départ en Europe. Il a alors des contacts avec club arabes et suisses.

Son arrivée en Suisse[modifier | modifier le code]

En 1999, son frère arrange son arrivée au club de Neuchâtel Xamax. Il doit malgré tout passer par le club de Vevey-Sports, en 1re ligue (D3), pour s’acclimater au football et à son nouveau pays. Dans son petit appartement, l'adaptation est difficile, mais il fait une bonne saison pleine (35 matchs). Il arrive alors en juin 2000 à Neuchâtel. Après avoir été placé en attaque, il est rapidement replacé milieu de terrain et devient rapidement l'un des titulaires indiscutables du club. Après quelques mois et 19 matchs de championnats, il est recruté par Grasshopper. Il trouve sa place dans l'effectif zurichois et devient Champion de Suisse 2001.

Il fait ses débuts lors du 3e tour préliminaire de Ligue des champions contre le FC Porto. Le début de saison est plutôt bon et il est repéré par le RC Lens, notamment grâce à son impressionnant match de 16e de finale de Coupe UEFA contre Leeds United (1-2 puis 2-2). Les deux clubs se mettent d'accord pour un transfert début janvier 2002 pour un prix de 3,6 millions d'euros[3].

Transfert au RC Lens[modifier | modifier le code]

Arrivé en janvier 2002 avec un contrat portant sur cinq ans et demie[3], il ne joue que cinq matchs en six mois, mais aide le club à être vice-champion de France 2002. Par la suite, Papa Bouba Diop deviendra un joueur régulier du RC Lens, ayant une très grosse frappe de balle, mais aussi grâce à son puissant physique très impressionnant lui permettant de prendre beaucoup de ballons dans le domaine aérien, autant dans le secteur de jeu défensif, qu'offensif en marquant des buts de la tête.

De plus, jouant en club avec des joueurs qu'il fréquente en sélection nationale du Sénégal (El-Hadji Diouf, Pape Sarr, Ferdinand Coly, etc.), Papa Bouba Diop réalise d'excellentes performances en Ligue 1, au point de se faire repérer par les clubs anglais, intéressés par son puissant physique taillé pour la Premier League.

Papa Bouba Diop fut un joueur très apprécié par de très nombreux supporteurs du RC Lens.

Coupe du monde 2002[modifier | modifier le code]

Au sein de l'équipe nationale sénégalaise, il a marqué le but victorieux contre la France lors du match d'ouverture de la Coupe du monde de 2002. Auteur de deux autres buts lors de cette coupe du monde où le Sénégal ne s'est arrêté qu'en quart de finale, il fait partie selon le journal Le Monde d'une liste de onze jeunes joueurs qui se sont révélés au cours de cette coupe du monde et qui doivent confirmer à l'avenir[4].

Il est le meilleur buteur sénégalais en phase finale de coupe du monde avec trois réalisations[5].

L'Angleterre[modifier | modifier le code]

Après s'être établi dans le championnat anglais en jouant pour Fulham (2004-2007), puis Portsmouth (2007-2010)[6], en mai 2010, une offre du club grec de l'AEK Athènes lui est faite[7], avec un salaire net de 700 000 euros par an[8]. Il la refuse tout d'abord, mais finalement il signe en juillet 2010 avec le club grec pour deux ans et un salaire de 800 000 euros par an[9].

Bouba Diop retrouve l'Angleterre fin août 2011 en s'engageant pour un an, avec option d'une année supplémentaire, à West Ham United[10],[11].

Le 9 octobre 2012, il signe en faveur de Birmingham City un contrat d'une durée d'un mois[12].

Décès[modifier | modifier le code]

Atteint de la maladie de Charcot, il meurt le 29 novembre 2020 à l'âge de 42 ans en France[13],[14].

Palmarès[modifier | modifier le code]

En club[modifier | modifier le code]

En Équipe du Sénégal[modifier | modifier le code]

Distinctions honorifiques[modifier | modifier le code]

Le 4 décembre 2020, Macky Sall élève Papa Bouba Diop au rang de grand officier de l'ordre national du lion[16]. Le Président sénégalais annonce également que son nom sera donné au musée qui sera construit au futur Stade olympique de Diamniadio[17].

Liste des buts internationaux[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. État civil sur le fichier des personnes décédées en France depuis 1970
  2. Autobiography - The Early Years (1983-1999)
  3. a et b Laurent Maltret, « Le journal des transferts », Onze Mondial, no 157,‎ , p. 14
  4. Mickaël Caron, « Les visages prometteurs du Mondial », Le Monde,‎
  5. « Papa Bouba Diop (Sénégal), nouvel épisode de nos 100 joueurs qui ont marqué l'histoire de la Coupe du monde », sur France Football (consulté le )
  6. (en) « Senegal midfielder Papa Bouba Diop leaves Portsmouth for AEK Athens », sur https://www.theguardian.com/, The Guardian, (consulté le )
  7. L’Aek Athènes veut Pape Bouba Diop
  8. Papa Bouba Diop dans le viseur
  9. (el) Χρήστος Οικονόμου et Διονύσης Καμπάς, « Ήρθε ο Ντιόπ! », sur https://www.sport-fm.gr/, ΣΠΟΡ FM 94.6,‎ (consulté le ).
  10. (en) « West Ham sign midfielder Papa Bouba Diop », sur https://www.bbc.com/, BBC Sport, (consulté le ).
  11. (el) Γιώργος Μαραθιανός, « Επίσημα… «σφυρί» ο Ντιόπ! », sur https://www.sport-fm.gr/, ΣΠΟΡ FM 94.6,‎ (consulté le ).
  12. « Bouba Diop à Birmingham », sur https://www.lequipe.fr/, L'Équipe, (consulté le ).
  13. « Décès du footballeur Pape Bouba Diop », sur Emedia.sn (consulté le )
  14. « L'ancien international sénégalais Papa Bouba Diop est mort à 42 ans », sur L'Équipe.fr (consulté le )
  15. (el) Βαγγέλης Κατσαΐτης, « Ατρόμητος-ΑΕΚ 0-3 », sur https://www.sport24.gr/, SPORT 24,‎ (consulté le ).
  16. « Hommage de la Nation / « Papa Bouba Diop, 1er sportif élevé au rang de grand officier dans l’ordre national du lion » », sur dakaractu.com, (consulté le )
  17. « Le musée du football portera le nom de Pape Bouba Diop », sur aps.sn, (consulté le )
  18. « Pape "Papa" Bouba Diop – International Appearances », sur www.rsssf.com (consulté le )

Liens externes[modifier | modifier le code]