501e-503e régiment de chars de combat

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

501e-503e régiment de chars de combat
Image illustrative de l’article 501e-503e régiment de chars de combat
Insigne régimentaire du 501e-503e régiment de chars de combat

Création 1994
Dissolution 2009
Pays Drapeau de la France France
Branche Armée de Terre
Type Arme blindée cavalerie
Rôle Régiment de chars de combat
Fait partie de 1re brigade mécanisée
jusqu'au 1er août 2009
Garnison Quartier Delestraint au Camp de Mourmelon
Anniversaire Saint Georges le 23 avril et à Bery-au-Bac le 16 avril

Le 501e-503e régiment de chars de combat est une unité de l'arme blindée cavalerie de l'armée de terre française, stationnée au quartier Delestraint au camp de Mourmelon dans la Marne. Il est équipé de 80 chars de combat Leclerc. Le 23 juin 2009, le 503e RCC a été dissous.

Histoire du régiment[modifier | modifier le code]

Le 501e régiment de chars de combat a été amalgamé en 1994 avec le 503e régiment de chars de combat pour former le 501e/503e RCC, une unité dotée de 80 chars Leclerc.

Le régiment partage son activité entre les entraînements en métropole et à l'étranger, et les opérations extérieures. Il participe aux relèves en ex-Yougoslavie et au Kosovo et s'est trouvé engagé ces dernières années sur tous les théâtres d'interventions extérieurs (Tchad, Liban, Koweït, République centrafricaine, mais aussi Sénégal, Côte d'Ivoire et Afghanistan).

Le régiment est articulé en deux groupes de 40 chars Leclerc chacun soutenu par deux escadrons : l'un de moyens généraux et l'autre de maintenance. L'escadron d'éclairage et d'investigation n° 1 est destiné à la reconnaissance et est équipé de véhicules blindés légers VBL ainsi que de véhicules de l'avant blindé VAB équipé de radar RASIT. Il est sous le commandement du Général commandant la 1re brigade mécanisée et se trouve rattaché au régiment pour raison administrative.

Chaque groupe d'escadrons est projetable et peut participer à des missions extérieures de manière autonome.

Le 501e-503e RCC au complet est constitué de 80 chars, 500 blindés et véhicules divers et de 1300 hommes.

Le 503e RCC a été dissous le 23 juin 2009.

Le 501e RCC appartient encore à la 1re brigade mécanisée de Châlons, commandée par le général Bras mais au 1er août 2009, il intégrera la 2e brigade blindée dont l'État-major quittera Orléans pour Strasbourg. Il comptera 56 chars Leclerc.

Les 239 militaires qui appartenaient encore au 503e viennent renforcer les escadrons du 501e. Pour une meilleure identification, le régiment portera de manière permanente le béret noir, l'insigne et la fourragère du 501e mais gardera les traditions du 503e.

Symbole de la dissolution, l'étendard du 503e RCC a été roulé et remis pour la dernière fois au colonel Nimser, commandant le 501e-503e RCC.

Chefs de corps du 501e-503e RCC[modifier | modifier le code]

1990-1992 : colonel Philippe Gallineau

1992-1994 : colonel d’Achon

1994-1996 : colonel de Parseval

1996-1998 : colonel Desportes

1998-2000 : colonel de Villiers

2000-2002 : colonel Houssay

2002-2004 : colonel Klotz

2004-2006 : colonel Goupil

2006- 2008 : colonel Palu

2008- 2009 : colonel Nimser (à partir du 1er août 2009, le 501e-503e RCC est dissous et restructuré sous l'appellation 501e RCC).


Matériels[modifier | modifier le code]

Participant depuis plus de quarante ans à toutes les expérimentations de matériels nouveaux, il est doté des matériels majeurs : Chars Leclerc - Véhicules blindés légers (VBL) - Véhicules de l'avant blindés (VAB) - Radars RASIT - Véhicules et blindés de dépannage - Véhicules de transport – Dépanneur nouvelle génération.

Organisation[modifier | modifier le code]

Le 501e-503e Régiment de Chars de Combat est composé de :

  • 2 groupes d'escadrons (GE), projetables et pouvant participer à des missions extérieures de manière autonome, chacun articulé en :

- 3 escadrons de combat ; - 1 escadron de commandement et de logistique.

  • des escadrons communs aux 2 G.E. :

- L'escadron des moyens généraux (renommé escadron d'administration et de soutien EAS) : - L'escadron de maintenance régimentaire (dissous).

  • Le 5e escadron (réserve).
  • L’escadron d’éclairage et d’investigation dont il assure la gestion.

Mission[modifier | modifier le code]

Le régiment partage son activité entre les entraînements en métropole et à l'étranger, et les opérations extérieures. Il participe aux relèves en ex-Yougoslavie et au Kosovo et s'est trouvé engagé ces dernières années sur tous les théâtres d'interventions extérieurs (Tchad, Liban, Koweït, République centrafricaine, mais aussi Sénégal, Côte d'Ivoire, Afghanistan).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]