Nora Gubisch

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Ce modèle est-il pertinent ? Cliquez pour en voir d'autres.
Cet article ne cite pas suffisamment ses sources (juin 2009).

Si vous disposez d'ouvrages ou d'articles de référence ou si vous connaissez des sites web de qualité traitant du thème abordé ici, merci de compléter l'article en donnant les références utiles à sa vérifiabilité et en les liant à la section « Notes et références » (modifier l'article, comment ajouter mes sources ?).

image illustrant l’opéra ou l’opérette image illustrant une chanteuse image illustrant français
Cet article est une ébauche concernant l’opéra ou l’opérette et une chanteuse française.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Nora Gubisch est une mezzo-soprano française, née à Paris en 1971.

Biographie[modifier | modifier le code]

Nora Gubisch débute très jeune ses études musicales à la Maîtrise de Radio France. Après des études de piano dans la classe de Catherine Collard couronnées par une médaille d'or, elle est admise au Conservatoire national supérieur de musique et de danse de Paris en chant et obtient, à 24 ans, un premier prix dans la classe de Christiane Eda-Pierre. Puis elle rencontre Vera Rozsa qui devient son professeur.

À l’opéra, elle incarne les grands rôles de Carmen de Bizet, Judith dans Le Château de Barbe-Bleue de Bartok, Waltraute dans Götterdämmerung de Wagner et Brangäne dans Tristan et Isolde, Amnéris dans Aida, Juditha Triumphans de Vivaldi, Salammbô de Fénelon, la Belle Hélène d’Offenbach, Salomé de Mariotte, et aussi Lucrèce dans Le Viol de Lucrèce de Britten, Sesto dans La Clemenza di Tito, Pénélope du Retour d’Ulysse de Monteverdi, Magdalene dans Les Maîtres Chanteurs, Marguerite dans La Damnation de Faust, Tancrède dans Tancredi de Rossini, Charlotte dans Werther, Thérèse dans Thérèse de Massenet.

Elle chante sous la direction de Sir Colin Davis, Georges Prêtre, Lorin Maazel, Nikolaus Harnoncourt, Armin Jordan, James Conlon, Jesus Lopez-Cobos, Gary Bertini, Jean-Claude Malgoire, Christoph Eschenbach et collabore avec le New York Philharmonic Orchestra, le Wiener Philharmoniker, la Staatskapelle de Dresde, le Bayerischer Rundfunk, le Berliner Sinfonie-Orchester, le Netherlands Radio Philharmonic Orchestra, le London Symphony Orchestra, l’Orchestre de Paris, l’Orchestre philharmonique de Radio France, l'Orchestre de Paris

Elle chante à l’Opéra de Paris, au San Francisco Opera, aux festivals de Salzbourg, d’Aix-en-Provence, à l'opéra de Berlin, de Montpellier, au Capitole de Toulouse, à l’opéra de Lyon, aux Proms de Londres, à la Scala de Milan, à l’opéra de Rome, au San Carlo de Naples, à l’opéra de Madrid, au Vlaamse opéra, au Semperoper de Dresde, à l’opéra de Zurich, au Théâtre du Châtelet, au Deutscheoper de Berlin, au Théâtre des Champs-Elysées, au Avery Fisher Hall de New-York, au Musikverein de Vienne, au Konzerthaus de Berlin avec des metteurs en scène tels que Francesca Zambello, Herbert Wernicke, Robert Carsen, André Engel, Jean-Paul Scarpitta, Peter Mussbach, Calixto Bieito et Andrea Breth, Laurent Pelly

Nora Gubisch consacre également une grande partie de sa carrière à l’oratorio, à la musique de chambre, et au récital et forme depuis plusieurs années un duo avec son mari, le pianiste Alain Altinoglu.

Discographie[modifier | modifier le code]

Récompenses[modifier | modifier le code]

  • Orphée d'or de l'Académie du disque lyrique 2011 : meilleure interprète de mélodies
  • Orphée d'or de l'Académie du disque lyrique 2013
  • 4 FFFF de Télérama pour CD Duparc, CD Ravel
  • Gramophone Choice pour CD Ravel
  • Diapason d'or pour Thérèse de Massenet

Source[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]