Jean-Louis Grinda

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Jean-Louis Grinda, né le à Monaco, est un metteur en scène et homme politique monégasque. Il est directeur de l'Opéra de Monte-Carlo depuis 2007 et des Chorégies d'Orange depuis 2016.

Biographie[modifier | modifier le code]

Famille et formation[modifier | modifier le code]

Il est le fils de Guy Grinda (1923-2005), baryton devenu directeur des Opéras de Reims, de Dijon et de Toulon et chargé de la programmation à l'Opéra de Monte-Carlo[1].

Il obtient une licence en sciences économiques à l'université Paris II en 1981.

Carrière professionnelle[modifier | modifier le code]

Directeur[modifier | modifier le code]

Jean-Louis Grinda devient secrétaire artistique à l'Opéra d'Avignon en 1982, avant d'être nommé directeur adjoint du Grand Théâtre de Reims en , puis directeur l'année suivante. En , il devient directeur de l'Opéra royal de Wallonie à Liège. En , il quitte la cité wallonne pour prendre la tête de l'Opéra de Monte-Carlo.

En , il est choisi par le conseil d'administration du festival pour devenir directeur des Chorégies d'Orange en 2018 et succéder à Raymond Duffaut, en poste depuis 1982[2]. La démission de ce dernier en amène Grinda à prendre ses fonctions de façon anticipée[3].

Metteur en scène[modifier | modifier le code]

Jean-Louis Grinda a porté le niveau de l'opéra régional au plus haut ; on lui doit notamment d'avoir persuadé José van Dam de chanter le rôle-titre dans une nouvelle version de L'Homme de la Mancha jouée en 1998 et 1999.

Outre ses fonctions directoriales, il a assuré de nombreuses mises en scène :

Fonction politique[modifier | modifier le code]

Jean-Louis Grinda est membre du Conseil national de Monaco depuis 2013. Il est réélu en 2018[4].

Distinctions[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]