Nicole Berger (actrice française)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Nicole Berger
Nom de naissance Nicole Gouspeyre
Naissance
Paris, France
Nationalité Drapeau de France Française
Décès (à 32 ans)
Rouen, France
Profession actrice

Nicole Berger est une actrice française, née Nicole Gouspeyre[1], le à Paris 12e [2], et morte le à Rouen, des suites d'un accident de la route.

Biographie[modifier | modifier le code]

Dans l’immédiate après-guerre, la jeune Nicole Berger suit les cours de Tania Balachova au Théâtre du Vieux-Colombier[3].

À la suite de cette formation, elle effectue une brève carrière théâtrale : Carambouille, de Jean Guitton, une tournée de trois mois avec notamment La Cerisaie d'Anton Tchekhov en Amérique du Sud : Brésil, Chili, Argentine, Uruguay pour la Compagnie Barrault-Renaud, Roméo et Juliette avec Maurice Ronet, La Fiancée du matin du jeune auteur belge Hugo Claus.

Remarquée dans Julietta de Marc Allégret en 1953, elle est choisie par Claude Autant-Lara l'année suivante pour tenir l'un des trois principaux rôles du film Le Blé en herbe.

Elle accomplit, de 1954 à 1963, une carrière discrète, tournant dans le Printemps, l'Automne et l'Amour, avec Fernandel (1955), Les Indiscrètes (1955), Les Aventures de Till l'Espiègle (1956), avec Gérard Philipe, Celui qui doit mourir (1956), En cas de malheur, avec Brigitte Bardot (1958), les Dragueurs (1959), Tirez sur le pianiste (1960), et La Dénonciation (1962)[4].

Après une éclipse de quelques années au cours desquelles elle ne participe qu'à un seul long métrage, elle devient, en 1966, l'héroïne du feuilleton télévisé, Cécilia, médecin de campagne[4]. Ce feuilleton, de 13 épisodes de 26 minutes chacun, diffusé chaque semaine sur la 1re chaîne de l'ORTF, lui apporte une grande popularité. Elle obtient même plusieurs couvertures de magazines dont celle de Télé 7 Jours.

Son dernier film, sorti en 1968, sera La Permission, du metteur en scène et romancier américain Melvin Van Peebles, film qui raconte la brève rencontre d'un G.I. avec une jeune Française[4].

Le , de nuit, sur la N13 aux abords de Duranville dans l'Eure, elle perd le contrôle de sa voiture à cause d'un orage de grêle et percute un arbre. Sa compagne, Dany Dauberson, est éjectée, mais Nicole a la cage thoracique enfoncée par le volant et le crâne fracturé[5],[6]. Grièvement blessées, les deux accidentées sont emmenées à l’hôpital Charles-Nicolle de Rouen[4], mais Nicole meurt au bout de six jours de lutte et de souffrances à 32 ans. Dany restera inconsolable et ne recouvrera jamais une santé parfaite[7].

Nicole Berger est inhumée au cimetière du Père-Lachaise (67e division)[8].

Filmographie[modifier | modifier le code]

Cinéma[modifier | modifier le code]

Télévision[modifier | modifier le code]

Théâtre[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Le Vrai Nom des stars de Michel Bracquart - M.A. Editions - 1989 - (ISBN 2866764633)
  2. Les Gens du cinéma
  3. Olivier Sinqsous, Biographie de Nicole berger, cineartistes.com, s. d.
  4. a b c et d LA COMÉDIENNE NICOLE BERGER est morte à l'hôpital de Rouen, Le Monde, 15 avril 1967.
  5. Pascal Sevran, Je me souviens aussi, Albin Michel, , 513 p., p. 509 : "Je me souviens que l’actrice Nicole Berger vivait avec la chanteuse Dany Dauberson".
  6. Alexandre Mathis, LSD 67 (Livre numérique), UNIVERS POCHE, , 393 p. (ISBN 978-2-8238-1096-7, lire en ligne), p. 392 : « Dans la nuit du 8 avril, pendant un orage de grêle sur la route de Honfleur à la sortie de Folleville [...], la Chevrolet Corvair de Nicole Berger dérape et s'encastre contre un arbre. La chanteuse Dany Dauberson, éjectée du véhicule, s'en tire sans trop de mal. Nicole Berger, crâne fracturé, a la cage thoracique enfoncée par le volant ».
  7. Dany Dauberson, sur le site D'autres étoiles filantes.
  8. Philippe Landru, « BERGER Nicole (Nicole Gouspeyre : 1934-1967) », sur Cimetières de France et d'ailleurs, (consulté le 14 avril 2020)
  9. « L'Habit vert » [vidéo], sur ina.fr (consulté le 2 février 2007).

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :