Alexandre Mathis

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Alexandre Mathis
Alexandre Mathis.jpg
Alexandre Mathis sur le tournage d'Outre Tombe.
Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (72 ans)
BesançonVoir et modifier les données sur Wikidata
Nom de naissance
Paul-Hervé Alexandre MathisVoir et modifier les données sur Wikidata
Pseudonyme
Herbert P. MatheseVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activité
Autres informations
Genre artistique
Site web
Films notables
Outre Tombe
Lady Usher's Diary
Vampyr

Alexandre Mathis, né Paul-Hervé Alexandre Mathis, en , à Besançon, est un écrivain, photographe, et cinéaste indépendant français.

Biographie[modifier | modifier le code]

En 1970, Alexandre Mathis produit et réalise, sous le nom de Herbert Mathese, trois courts et moyens métrages indépendants expérimentaux en 16 mm : Vinyl !, Serenity!, Bathroom[note 1].

De 1970 à 1979 Alexandre Mathis est critique de cinéma. Il écrit pour Le Parapluie, 1+1, Hard International, Sex Stars System, Ciné-Girl, Ecran (de 1976 à 1979), Libération, Le Film Français, Rocks (sous le pseudonyme Godverdomme), et des autres.

En 1976, Paul-Hervé Mathis tient le rôle de l'organisateur de spectacle dans le court métrage de Philippe Truffault Le Dernier 55 (1976) avec Béatrice Romand, et Pamela Stanford[1].

Puis, il joue le rôle du psychanalyste lisant son journal dans le long-métrage Pourvoir de Patrice Enard (séquences tournées en 1978)[2].

À partir de 1980[3] Mathis ne signera plus jamais aucun texte Paul-Hervé Mathis. En 1980, il commence à travailler sur son premier livre Maryan Lamour dans le béton - une histoire vraie, qui est publié en 1999[4]. Puis, il écrit ses autres romans.

Le [5], à 12h30, à Toulouse, Gérard Courant filme Alexandre Mathis pour la série cinématographique Cinématon. La scène n°2904 s'appelle Couple #150 : Pamela Stanford & Alexandre Mathis.

Puis, en 2018, Gérard Courant filme encore une scène avec lui: Alexandre Mathis lit LSD 67 (Série Lire n°129)[6]

À partir de 2014, Alexandre Mathis commence à travailler avec Pamela Stanford sur ses nouveaux films expérimentaux de court et long métrages.

Photographie[modifier | modifier le code]

Photographies de cinémas disparus signées Herbert Mathese dans les livres: Immoral Tales de Cathal Tohill et Pete Tombs (1994), Censure-moi de Christophe Bier, L'Esprit frappeur éd. (2000), L'Insurrection situationniste (L. Chollet) 2000, José Benazeraf la caméra irréductible (2007), Pornographisme de Mickaël Draï (La Brèche, 2016).

Œuvres[modifier | modifier le code]

Publications[modifier | modifier le code]

  • Maryan Lamour dans le béton - une histoire vraie, roman (Encrage, 1999)[4] Maryan Lamour invité au 3e Festival international du roman noir de Frontignan en [7],[8].
  • Minuit place Pigalle, carrefour des illusions, état des lieux, aménagement du territoire – suivi de Visite guidée dans Paname du parcours, à pinces, et pressé, de quelques personnages d’André Héléna. Essais illustrés par des photographies de l'auteur (Polar no 23, Spécial André Héléna, , éditions Rivages)
  • Le Sang de l’autre, préface au roman d’André Héléna Le Goût du sang (éditions édite, 2004)
  • Les Condors de Montfaucon ou Lili dans le noir, roman (édite, 2004).
  • Chambres de bonnes – le succube du Temple, sous-titré : Conte fiévreux, roman (édite, 2005) avec deux aquatintes originales des toits enneigés de la rue Sainte-Elisabeth, gravées pour le roman par le peintre Jean-Guy Paquet [9](pages 103,104).
  • Edgar Poe dernières heures mornes sous-titré October Dreary – Mosaïque psychédélique – dernière a venture extraordinaire, roman (édite, 2009).
  • Allers sans retour, roman montage en deux volets, composé de Le Coup de folie de Roger Verdière suivi de La Mort mystérieuse d’Andrée Denis (édite, 2009)[10],[11].
  • Les Fantômes de M. Bill – le fer et le feu, roman (Éditions Léo Scheer, 2011),[12].
  • LSD 67 (Liliane Sonny Dora 1967), roman (Serge Safran éditeur, 2013)[13],[14].
  • Entretien avec Alexandre Mathis autour des cinémas parisiens au cours des années 1960, avec Jacques Richard, dans l'ouvrage de Jacques Richard Le Cinéma Libertaire et Libertin, L'Ecarlate éd. 2015
  • Textes de cinéma signés Alexandre Mathis, à partir de 2005 dans la revue Eléments, sur le site Les Influences[15], et dans L'Insatiable (2019).
Sous le pseudonyme de Herbert P. Mathese
  • Herbert P. Mathese, José Benazeraf : An 2002, la caméra irréductible, 472 pages, Clairac, Clairac éd., , 471-[viii] p., 27 cm (ISBN 978-2-35256-004-3, notice BnF no FRBNF40998144). — Étude composée par 7 entretiens avec José Benazeraf, réalisés de février à juin 2002[16],[17]
  • Textes Black Love, Félicité, Vice et Versa, dans Dictionnaire des films français pornographiques et érotiques 16 & 35 mm (Serious Publishing, 2014)

Films[modifier | modifier le code]

  • 2005 : Sur la piste des personnages des Condors de Montfaucon Co-Frank Peeters (documentaire vidéo filmé par Frank Peeters dans Paris sur les lieux de l'action du roman éponyme d'Alexandre Mathis).

À partir de 2014, Alexandre Mathis entreprend le tournage en numérique d'une série de films-portraits de Pamela Stanford de 4 minutes. Ces films sont tous signés Alexandre H. Mathis.

Se suivent : Abricot Take 1 2 3 4, Portrait en vert, Portrait en bleu, Coquelicot, Portrait en jaune, Portrait Orange, Portrait in Bathroom.

Il produit et réalise entre 2015 et 2018 :

  • Lumière sur le Lot (2019)
  • Spirit on Notre-Dame (2019) (court métrage, sous-titré : "Fantaisie fantastique")

Prix et distinctions[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Dominique Noguez note au sujet de ces films : « Du côté de 1968, l'influence de la contre-culture californienne, des débuts de l'underground américain et de l'esprit de mai 68 se fait sentir sur un certain nombre de cinéastes. Par exemple, Paul-Hervé Mathis, dont les films Vinyl ! et Serenity ! ne font pas penser à Warhol que par leurs titre, ou Michel Auder qui rejoint carrément la Factory à New York et fait jouer dans sa Cleopatra les acteurs habituels du placide albinos», Trente ans de cinéma expérimental en France (1950-1980) A.R.C.E.F. (1982) p. 25, & Éloge du cinéma expérimental, édition de 1999 (Paris Expérimental, éditeur, p. 190).

Références[modifier | modifier le code]

  1. https://www.imdb.com/title/tt0365116/
  2. https://philippecote.files.wordpress.com/2013/11/patrice-enard-pdf.pdf
  3. http://www.cjcinema.org/pages/fiche_auteur.php?auteur=1244
  4. a et b Jean Parvulesco : « Marianne Lamour échappera-t-elle au piège de la mort ? », Contrelittérature, janvier 2000
  5. http://www.gerardcourant.com/index.php?t=cinematon&c=2904
  6. Filmé à Paris le 20 juin 2018 à 12h25.
  7. Cédric Fabre, "Polar. Avec Mathis, une littérature "grise" (re)prend forme. Paname est toute d'acier et l'écriture est colorée". Le béton armé écho d'un grand roman urbain", L'Humanité, 25 novembre 1999.
  8. Maryan Lamour dans le béton brûle avec 3 millions d'autres livres dans l'incendie du dépôt des Belles Lettres le 29 mai 2002 à Gasny, dans l'Eure.
  9. « Jean-Guy Paquet », sur data.bnf.fr (consulté le 21 avril 2020)
  10. Hermes, « lecturepourtous: Allers sans retour d'Alexandre Mathis, E/dite Editions, 2009, 556 pages, 22€, », sur lecturepourtous, (consulté le 23 février 2017)
  11. Francis Moury, « Surréalisme et réalisme dans la trilogie autopunitive d’Alexandre Mathis », sur stalker.hautetfort.com (consulté le 23 février 2017)
  12. « LES FANTOMES DE M.BILL, D'ALEXANDRE MATHIS (1/3) », sur cinematique.blogspirit.com (consulté le 23 février 2017)
  13. Jean-Baptiste Fichet, 67, année lysergique : Alexandre Mathis, Salon littéraire, 7 mai 2014
  14. Ludovic Maubreuil LSD 67 Cinematique, 23 septembre 2013 http://cinematique.blogspirit.com/archive/2013/09/21/temp-5dd61b064c58dbdc898638eae44224f2-2978699.html
  15. « Alexandre Mathis »
  16. http://next.liberation.fr/cinema/0101100441-jose-benazeraf-le-sexe-facon-sixties
  17. La notice bibliographique FRBNF40998144, consacrée au livre, conjuguée à la notice BnF de personne FRBNF15539364 « Mathese, Herbert P. », permettent de faire le lien entre le livre et Alexandre Mathis.
  18. http://cinematique.blogspirit.com/archive/2019/01/14/outre-tombe-3128443.html
  19. https://www.imdb.com/title/tt5267302/?ref_=ttfc_fc_tt
  20. https://www.sudouest.fr/2018/07/26/alexandre-mathis-fait-son-cinema-a-clairac-5261886-3664.php
  21. En déc. 2018, Gérard Courant réalise un compression de Outre Tombe de Alexandre Mathis en 17 minutes 28 secondes comprenant tous les plans du film. http://www.gerardcourant.com/index.php?f=1153
  22. « Alexandre Mathis et Dominique Kalifa lauréats du 2ème Prix du livre Mauvais genres France Culture - Obsession », France Culture,‎ (lire en ligne, consulté le 23 février 2017)

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]