Neuilly-en-Sancerre

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Neuilly.
Neuilly-en-Sancerre
Image illustrative de l'article Neuilly-en-Sancerre
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Centre-Val de Loire
Département Cher
Arrondissement Bourges
Canton Saint-Germain-du-Puy
Intercommunalité CC Terres du Haut Berry
Maire
Mandat
Sylvestre Millet
2014-2020
Code postal 18250
Code commune 18162
Démographie
Population
municipale
242 hab. (2014)
Densité 9,3 hab./km2
Géographie
Coordonnées 47° 18′ 13″ nord, 2° 41′ 16″ est
Altitude Min. 238 m – Max. 422 m
Superficie 26,05 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Neuilly-en-Sancerre

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Neuilly-en-Sancerre

Neuilly-en-Sancerre est une commune française située dans le département du Cher en région Centre-Val de Loire.

Géographie[modifier | modifier le code]

Neuilly-en-Sancerre est traversée par la Grande-Sauldre, affluent du Cher. Le territoire de Neuilly est boisé.

Localisation[modifier | modifier le code]

Rose des vents La Chapelotte Sens-Beaujeu Rose des vents
N Crézancy-en-Sancerre
O    Neuilly-en-Sancerre    E
S
Humbligny Neuvy-Deux-Clochers

Histoire[modifier | modifier le code]

Trois lignes de chemin de fer vicinaux se rencontraient dans la gare de Neuilly-Moulin-Jamet au début du XXe siècle. Dans les années 80 du vingtième siècle, on pouvait encore discerner dans la plaine les vestiges de cette gare de correspondance. Celles de La Guerche à Argent sur Sauldre, et de Sancerre à Neuilly, étaient exploitées par la Société générale des chemins de fer économiques[1],[2] et faisait partie du réseau du Cher. Une troisième, qui desservait par ailleurs le chef lieu de la commune, reliait Moulin-Jamet à Vierzon par Henrichemont, et était paradoxalement exploitée par les Chemins de fer économiques des Charentes.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
mars 2001 mars 2008 Marc Jeanjean    
mars 2008 en cours
(au 27 septembre 2014)
Sylvestre Millet[3] DVD Retraité Fonction publique

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du , les populations légales des communes sont publiées annuellement dans le cadre d'un recensement qui repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[4]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2006[5],[Note 1].

En 2014, la commune comptait 242 habitants, en augmentation de 2,98 % par rapport à 2009 (Cher : -0,24 % , France hors Mayotte : 2,49 %)

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
874 826 667 1 080 833 889 901 935 971
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
946 1 001 1 044 1 064 1 075 992 978 975 944
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
845 852 859 707 648 630 548 488 436
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2011 2014
411 304 276 252 192 212 235 238 242
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[6] puis Insee à partir de 2006[7].)
Histogramme de l'évolution démographique

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Saint-Martial est le nom de l'église de Neuilly-en-Sancerre qui date de l'époque romane. Le chœur remonte au Modèle:XIIe siècl2e tandis que la chapelle date du XIXe siècle. L'église abrite des pierres tombales du XVIe siècle.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

  • L'Adjudant de Garde Républicaine Mobile Casimir Albert Fernand TAVERNIER (9e Légion GRM). Né le 22 mars 1897 à Neuilly-en-Sancerre et décédé en service commandé à Sartrouville (Yvelines) lors d'une mission de maintien de l'ordre le 23 juillet 1936. Décoré de la médaille militaire, de la croix de guerre 14-18, et de la croix de chevalier de la Légion d'honneur à titre posthume.

Choisi comme parrain par la 342e promotion d'élèves gendarmes de l'école de gendarmerie de Montluçon.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Par convention dans Wikipédia, le principe a été retenu de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique, pour les populations légales postérieures à 1999, que les populations correspondant à une enquête exhaustive de recensement pour les communes de moins de 10 000 habitants, et que les populations des années 2006, 2011, 2016, etc. pour les communes de plus de 10 000 habitants, ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee pour l'ensemble des communes.

Références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :