Ndombolo

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Ce modèle est-il pertinent ? Cliquez pour en voir d'autres.
Cet article ne cite pas suffisamment ses sources (octobre 2011).

Si vous disposez d'ouvrages ou d'articles de référence ou si vous connaissez des sites web de qualité traitant du thème abordé ici, merci de compléter l'article en donnant les références utiles à sa vérifiabilité et en les liant à la section « Notes et références » (modifier l'article, comment ajouter mes sources ?).

Le ton de cet article ou de cette section est trop lyrique ou dithyrambique. (indiquez la date de pose grâce au paramètre date)

Modifiez l'article pour adopter un ton neutre et encyclopédique (c’est à dire ?) ou discutez-en.

Ndombolo est le nom associé à une danse originaire de République démocratique du Congo - appelé aussi « cri » à Kinshasa -. La danse est dérivée de la rumba congolaise et du soukous. Elle a connu un engouement et un succès entre les années 1996 à 2000.

Histoire[modifier | modifier le code]

Le ndombolo s'intègre, avec toutes ses composantes, dans le terme générique de rumba congolaise qui rassemble à la fois les styles historiques et les styles les plus récents de la musique de danse urbaine congolaise.

Ce que l'on qualifie ainsi de style musical propre aux Congolais a commencé à être popularisé avec l'orchestre légendaire Zaïko Langa-Langa de Jossart N'yoka Longo qui incorpora un animateur pour accompagner la danse par des cris, des animations. D'ailleurs, la manière de jouer de la batterie pour accompagner ce style est celle de Ilo Pablo[1], le batteur de Zaïko Langa-Langa dans cette période. Il faudra pourtant attendre la vague Wenge Musica pour que le style soit d'abord pleinement reconnu en Afrique, et ensuite dans le monde entier, c'est ainsi qu'on notera dans l'histoire de la musique congolaise le groupe Wenge Musica et Zaiko langa langa comme étant révolutionnaire de la musique moderne congolaise. Le style ndombolo a été créé par Zaiko, valorisé et popularisé par Wenge Musica.

Le premier prototype du ndombolo fut conçu en 1990 avec la sortie de la chanson "ngoma maguy" dans l'album "Kin é bouger" de Wenge Musica" une chanson comportant intégralement de l'animation interpréter entièrement par un animateur, une première dans la musique congolaise, cependant il faudrait attendre l'arrivée de la nouvelle recrue de Wenge Musica "Tutu Caludji, le créateur du ndombolo" pour populariser le style, en fait ce dernier ,venu dans le groupe étant chanteur mais il se vit vite transformer en animateur sur idée de Werrason, c'est ainsi on notera l'apparition du premier générique dans l'album "pentagone" sorti en 1996 ceci ouvrira un nouveau style dans l'animation, par ses nuances plus chantant et plus rythmé et la danse en elle. Lorsqu'en 1997 JB Mpiana sort l'album Feux de l'amour, chef-d’œuvre d'intelligence et d'habileté sur le plan artistique et thématique, il contient notamment un titre devenu culte dénommé Ndombolo au tempo sensationnel qui connaît un immense succès et fait vibrer l’Afrique et l’Europe. De nombreux artistes-musiciens de la scène congolaise ont incarné le ndombolo dans leurs chansons et ont donné ses lettres de noblesse à ce genre musical, tels Ferre Gola, Fally Ipupa, Koffi Olomidé, Werrason ou encore Papa Wemba. L'amour, l'esthétique et le pays sont les thèmes dominants et chantés dans les chansons.

Aujourd'hui, le ndombolo fait souvent le générique d'un album avec le tout premier titre en général, et porte parfois le nom de l'album lui-même avec un ou plusieurs de ses titres ; certains albums comportent plus d'un générique. On appelle aussi un générique une chanson ndombolo qui peut être structurée en tout ou partie autour d'animations dansantes.

Description[modifier | modifier le code]

Le ndombolo est une animation dansante durant laquelle intervient un « animateur » (ou un DJ rappeur, c'est selon, le ndombolo est aujourd'hui imprégné d'influences de la culture rap), à la fois chanteur (« crieur »), joueur de hochets et danseur. L'animateur lance des animations vocales au rythme des percussions et des guitares solos : c'est la citation des noms (le libanga[2]) à l'adresse, pêle-mêle, de certains artistes, de certaines personnalités de la vie politique et de la société civile que l'on remercie pour leur soutien et pour leur concours financier à la musique ; l'interaction entre la musique et la société passe aussi au travers de paroles qui, à l'inverse, peuvent prendre à partie ou même choquer par leur caractère immoral voire obscène sur des danses qui ne le sont pas moins, dénaturant l'image et l'esprit de musique de danse. Les cris lancés sont aussi juste des paroles comme un mode expressif support à l'animation-distraction. Au delà, l'essence du ndombolo est de faire danser lors de soirées arrosées, tout en sensualité et agrémentées d'une belle ambiance festive.

Pour ce faire, le ndombolo se caractérise généralement par une composition des chansons en deux parties, une première, lyrique, en tempo modéré, communément appelée rumba congolaise ou soukous, et une seconde partie, dénommée sebene[2],[1] (ce terme - prononcer sébéné - vient de l'anglais seven, sept, et désignait à l'origine l'accord de septième) ; cette séquence, plus rapide, appelé aussi « partie chauffée », est davantage consacrée à la danse.

En termes de danse, le Ndombolo est basé sur un mouvement de balance du corps d'avant en arrière. À ce balancement de base se rajoutent un déhanchement précis du bassin et des figures rapides, plus ou moins complexes, exécutées avec les bras et les jambes. La position de départ s'inspire de celle des danses africaines traditionnelles, avec les genoux légèrement pliés et le buste basculé en avant. Cette posture permet notamment de mettre en valeur le mouvement de déhanché. Alors que les ondulations du bassin se font d'une manière plus douce et sensuelle pour les femmes, ils sont saccadés et rapides pour les hommes. Le Ndombolo comporte une dimension d'expression faciale importante, elle permet d'ajouter des mimes et de compléter la danse avec une communication avec le public. En France, quelques professeurs de danse sont spécialisés dans le Ndombolo.

Exemples[modifier | modifier le code]

  • Loi, la chanson éponyme de l'album du chanteur Koffi Olomidé est l'un des génériques ndombolo, entièrement en animations dansantes.
  • La chanson Manou, combinant rumba et animations dansantes, est considérée aussi dans cet album comme un générique.

En rythme ndombolo :

Masampu Blaise Bula 1994

Amour Interdit Madova Montana Kamenga 1996 Sai Sai Papa Wemba 1997

  • Loi (Koffi Olomidé) - 1997
  • Ndombolo (JB Mpiana/Wenge Musica]]) - 1997
  • Etat-Major (Extra-Musica) - 1998
  • Droit de Veto (Koffi Olomidé) - 1998

Force d'intervention Rapide Werrason 1998 Extra Large Papa Wemba 1998 Nous Y Sommes Jossart N'Yoka Longo 1998

Poison Jossart N'Yoka Longo 1999

- 1999

Sponsor Félix Wazekwa 1999 Mwawa Oyo King Kester Emeneya 1999

  • Shalai (Extra-Musica) - 1999

But Na Filet King Kester Emeneya 2000

  • TH (JB Mpiana) - 2000

Mohammed Kaniansy JB Mpiana 2000

  • Force de Frappe (Koffi Olomidé) - 2000

Kolo Histoire Papa Wemba 2000 Constat Aimelia Lias 2000 Terrain Eza Mine Werrason 2000 Kinzaki Papa Wemba 2000

  • Effrakata (Koffi Olomidé) - 2001
  • Kibuisa Mpimpa (Werrason) - 2001
  • Trop c'est trop (Extra-Musica) - 2001
  • Internet (JB Mpiana et Wenge BCBG) - 2001

Opération Dragon Werrason 2001 Génération Bercy Koffi Olomide 2001 Le Tenant Du Titre JB Mpiana 2001 Bakala Dia Kuba Papa Wemba 2001 Wenge Ambiance Adolphe Dominguez 2002 Nouvel Ordre King Kester Emeneya 2002 Yo Nani Félix Wazekwa 2002

  • Ligne II (Werrason) - 2002

Tshitokoo Adolphe Dominguez 2002 Style Moomberg Bill Clinton Kalonji 2002 Piwawa Koffi Olomide 2003 Somo Trop Papa Wemba 2003 Code Pin Brigade Sarbati 2003

  • Tindika Lokito (Werrason et Wenge Musica Maison Mère) - 2003

Affaire D'Etat Koffi Olomide 2003

  • Anti-Terro (JB Mpiana et Wenge

BCBG) - 2004 Alerte Générale Werrason 2004

  • 7e leçon (Les Marquis de Maison Mère) - 2004

Héros National Koffi Olomide 2004 Sautez Déjà Félix Wazekwa 2004 L'Autre La Koffi Olomide 2004 Mortel Combat Alain Mpela & Bouro Mpela 2005 1er Leçon J.D.T Mulopwe 2005 Ca Sonné Werrason 2005 Longitima Skol Koffi Olomide 2005 Témoignage Werrason 2005 Kipala Sozako JB Mpiana 2005 Bazankion Papa Wemba 2005 Danger De Mort Koffi Olomide 2006

Droit Chemin (Fally Ipupa) - 2006
  • Sens Interdit (Ferre Gola) - 2006

Sous Sol Werrason 2007 Débarquement King Kester Emeneya 2007 Bopikiliki Bill Clinton Kalonji 2007 C'est Par La Solution Didier Lacoste 2007

  • Kipe ya Yo (JB Mpiana et Wenge BCBG) - 2007
  • Swi Chocolat Chaud Koffi Olomide 2007

Temps Présent Werrason 2008 Quel Est Ton Problème JB Mpiana 2008 Tosa Olia Celeo Scram 2008 Anthropologie Bill Clinton Kalonji 2008 Monstre D'Amour Félix Wazekwa 2008 Lubukulukumu Ferre Gola 2008

  • Bicarbonate (Fally Ipupa) - 2009
  • Techno Malewa (Werrason et Wenge Musica Maison Mère) - 2009

Qui Est Derrière Toi Ferre Gola 2009 Arsenal de Belles Mélodies Fally Ipupa 2009 Générique Bokoko Ferre Gola 2009 Automatique Werrason 2009 Tshilengi Lengi Fally Ipupa 2010 Madiatabambi Ferre Gola 2010

  • Mpunda (JB Mpiana et Wenge BCBG) - 2011

French Kiss Fally Ipupa 2011 Tshekele Le Pète Ferre Gola 2011 Boh Jossart N'Yoka Longo 2011 Techno Malewa Suite Fin Werrason 2011

  • Jeune Pato (Koffi Olomidé) - 2012
  • Satellite +2 (Werrason et Wenge Musica Maison Mère) - 2012
  • Boite Noire (Ferré Gola) - 2013
  • Réflexions (Herléo Muntu) - 2013

Power Kosa Leka Fally Ipupa 2013

  • Attantat Saviana (Werrason et Wenge Musica Maison Mere) - 2013

Kibombanda Ferre Gola 2013 Mungala Fally Ipupa 2013

  • Mascara (Fabregas) - 2014
  • Affaire ya Rando (Brigade Sarbati) 2014

Dérangement Ferre Gola 2014 Original Fally Ipupa 2014 Ba Yaya Celeo Scram

  • Seben - (Ferré Gola) - 2015
  • Selfie (Koffi Olomidé) - 2015

Libre Parcours 2 Fally Ipupa 2015 Mipende Werrason 2015 Kindoki Cappuccino Lbg 2015 Anthropologie 2 Bill Clinton Kalonji 2015

Libre Parcours 1 Fally Ipupa 2015 Wumela Bill Clinton Kalonji 2016 Fimbu Félix Wazekwa 2016 Tengama Fabregas Le Métis Noir 2016

  • Tournevis (Koffi Olomide) - 2016
  • S.W.A.G.G Roi (Soleil Wanga) - 2016

Tucheze Ferre Gola 2016

  • Retirada (Héritier Watanabe) - 2016
  • Carrière d'Honneur (Héritier Watanabe) - 2016
  • En Afrique (Deplick Pomba Nuance) - 2016
  • C'est la famille (Deplick Pomba Nuance) - 2016
  • Boss (Ferré Gola) - 2017
  • 7 Jours de la Semaine (Werrason et Wenge Musica Maison Mere) - 2017 Bientôt

Quingain Ngain Bouro Mpela 2017 Nyataquance Koffi Olomide 2017 Kiname Fally Ipupa 2017 Nouvelle Formule Brigade Sarbati 2017 Lola Na Lola Bill Clinton Kalonji 2017 Ekote Baby Ndombe 2017

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Ilo Bakunde, dit Ilo Pablo ; Jean-Pierre François Nimy Nzonga, Dictionnaire des immortels de la musique congolaise moderne, L'Harmattan, 2012, p. 30
  2. a et b Denis-Constant Martin, « Bob W. White : Rumba Rules. The Politics of Dance Music in Mobutu’s Zaire », Cahiers d’ethnomusicologie http://ethnomusicologie.revues.org/983

Liens externes[modifier | modifier le code]