Mbalax

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Mbalax
Origines stylistiques Njuup (une musique conservatrice sérères)[1]
Origines culturelles Drapeau du Sénégal Sénégal Années 1970
Instruments typiques Tama
Batterie
Sabar
Guitare
Basse
Clavier
Popularité Sénégal dès les années 1980 jusqu’à présent
Voir aussi Yela
Marimbalax

Genres dérivés

Marimbalax

Genres associés

Marimbalax

Le mbalax (terme d'origine wolof) est un rythme musical sénégalais[2]. C'est sans doute la musique la plus populaire du Sénégal[réf. nécessaire], basée sur les percussions dont le tama et le sabar.

Histoire[modifier | modifier le code]

Le mbalax est un type de musique dont la technique provient en partie de la tradition de la musique religieuse et conservatrice sérère de Njuup[1], a développé au Sénégal. C'est un style très apprécié et qui constitue la musique la plus écoutée dans ce pays.

Artistes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (fr) Ferloo (Récupérée le 7 mai 2012).
  2. Geneviève N'Diaye-Corréard, « Mbalakh, mbalax, mballax », in Les mots du patrimoine : le Sénégal, Archives contemporaines, 2006, p. 353 (ISBN 9782914610339)

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) Timothy Mangin, Mbalax : Cosmopolitanism in Senegalese Urban Popular Music, Columbia University, New York, 2013 (Ph.D.)
  • Saliou Ndour, L'industrie musicale au Sénégal : essai d'analyse, Codesria, Dakar, 2008, 179p. (ISBN 9782869782365)
  • (en) Matthew P. Robinson, Repercussions or re-percussions ? The history, politics and regulation of style and style change in Senegalese mbalax, Milwaukee, Université du Wisconsin, 2005 (thèse)
  • (en) Sarah Truher, Degg-degg mooy sa doole : Power and Imagination in West African Mballax, UCLA, 1997