NGC 4414

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

NGC 4414
Image illustrative de l’article NGC 4414
La galaxie spirale NGC 4414.
Données d’observation
(Époque J2000.0)
Constellation Chevelure de Bérénice
Ascension droite (α) 12h 26m 27,1s[1]
Déclinaison (δ) 31° 13′ 25″ [1]
Magnitude apparente (V) 10,1[2]
11,0 dans la Bande B [2]
Brillance de surface 12,90 mag/am2[3]
Dimensions apparentes (V) 4,4 × 3,0[2]
Décalage vers le rouge 0,002388 ± 0,000020[1]
Angle de position 155°[2]

Localisation dans la constellation : Chevelure de Bérénice

(Voir situation dans la constellation : Chevelure de Bérénice)
Coma Berenices IAU.svg
Astrométrie
Vitesse radiale 716 ± 6 km/s [4]
Distance 18,110 ± 3,051 Mpc (∼59,1 millions d'a.l.)[5]
Caractéristiques physiques
Type d'objet Galaxie spirale
Type de galaxie SA(rs)c?[1],[6] Sc[2],[7]
Dimensions 76 000 a.l.[8]
Découverte
Découvreur(s) William Herschel[6]
Date [6]
Désignation(s) PGC 40692
UGC 7539
MCG 5-29-85
CGCG 105-108
ARAK 365
KUG 1223+315 [2]
Liste des galaxies spirales

NGC 4414 est une galaxie spirale cotonneuse[9] située dans la constellation de la Chevelure de Bérénice à environ 59 millions d'années-lumière. NGC 4414 a été découvert par l'astronome germano-britannique William Herschel en 1785.

NGC 4414 une galaxie spirale cotonneuse (télescope spatial Hubble).

La classe de luminosité de NGC 4414 est III et elle présente une large raie HI. Elle renferme également des régions d'hydrogène ionisé. De plus, c'est une galaxie LINER, c'est-à-dire une galaxie dont le noyau présente un spectre d'émission caractérisé par de larges raies d'atomes faiblement ionisés[1].

Distance de NGC 4414[modifier | modifier le code]

Près d'une cinquantaine de mesures non basées sur le décalage vers le rouge (redshift) donnent une distance de 18,110 ± 3,051 Mpc (∼59,1 millions d'a.l.)[5], ce qui est nettement à l'extérieur des distances calculées en employant la valeur du décalage, soit : 10,0 ± 0,8 Mpc (∼32,6 millions d'a.l.)[10]. Étant donné la proximité de NGC 4414, ces mesures donnent un meilleur résultat que la distance de Hubble.

Plusieurs de ces mesures ont été effectuées vers le milieu des années 1990 à l'aide du télescope spatial Hubble par une équipe dirigée par l'astronome canadienne Wendy Freedman[11]. En observant des étoiles variables de la galaxie, l'équipe a obtenu une distance de 19,1 Mpc pour celle-ci[12].

Supernovas[modifier | modifier le code]

Deux supernovas ont été découvertes dans NGC 4414 : SN 1974G et SN 2013df[13].

SN 1974G[modifier | modifier le code]

Cette supernova a été découverte le 20 avril[14] par une certaine Miss Burgat[15]. Cette supernova était de type Ia[14].

NGC 2013df[modifier | modifier le code]

Cette supernova a été découverte le 7 juin par F. Ciabattari, E. Mazzoni, S. Donati et G. Petroni du groupe ISSP (Italian Supernovae Search Project)[16]. Cette supernova était de type IIb[17].

Groupe de NGC 4274[modifier | modifier le code]

Selon A.M. Garcia, la galaxie NGC 4414 fait partie d'un groupe de galaxies qui compte au moins 19 membres, le groupe de NGC 4274. Les autres membres du New General Catalogue du groupe sont NGC 4020, NGC 4062, NGC 4136, NGC 4173, NGC 4203, NGC 4245, NGC 4251, NGC 4274, NGC 4278, NGC 4283, NGC 4310, NGC 4314, NGC 4359, NGC 4509 et NGC 4525[18].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a b c d et e (en) « NASA/IPAC Extragalactic Database », Resultats pour NGC 4414 (consulté le )
  2. a b c d e et f « Les données de «Revised NGC and IC Catalog by Wolfgang Steinicke» sur le site ProfWeb, NGC 4400 à 4499 »
  3. La brillance de surface (S) se calcule à partir de la magnitude apparente (m) et de la surface de la galaxie selon l'équation
  4. On obtient la vitesse de récession d'une galaxie à l'aide de l'équation v = z×c, où z est le décalage vers le rouge (redshift) et c la vitesse de la lumière. L'incertitude relative de la vitesse Δv/v est égale à celle de z étant donné la grande précision de c.
  5. a et b « Your NED Search Results », sur ned.ipac.caltech.edu (consulté le )
  6. a b et c (en) « Site du professeur C. Seligman » (consulté le )
  7. (en) « NGC 4414 sur HyperLeda » (consulté le )
  8. On obtient le diamètre d'une galaxie par le produit de la distance qui nous en sépare et de l'angle, exprimé en radian, de sa plus grande dimension.
  9. (en) « Anne Astronomy, NGC 4414, a dusty spiral galaxy in Coma Berenices » (consulté le )
  10. On obtient la distance qui nous sépare d'une galaxie à l'aide de la loi de Hubble : v = Hod, où Ho est la constante de Hubble (70±5 (km/s)/Mpc
  11. (en) « Hubble Space Telescope, Magnificent details in a dusty spiral galaxy » (consulté le )
  12. (en) « HubbleSite, DUSTY SPIRAL GALAXY NGC 4414 » (consulté le )
  13. (en) « Central Bureau for Astronomical Telegrams » (consulté le )
  14. a et b (en) « Other Supernovae images » (consulté le )
  15. B. Patchett et R. Wood, « The 1974 type I supernova in NGC 4414 », Monthly Notices of the Royal Astronomical Society, vol. 175,‎ , p. 595-603 (Bibcode 1976MNRAS.175..595P, lire en ligne)
  16. (en) « Italian Supernovae Search Project » (consulté le )
  17. (en) « Bright Supernovae - 2013 » (consulté le )
  18. A.M. Garcia, « General study of group membership. II - Determination of nearby groups », Astronomy and Astrophysics Supplement Series, vol. 100 #1,‎ , p. 47-90 (Bibcode 1993A&AS..100...47G)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Orion Nebula - Hubble 2006 mosaic 18000.jpg     •  NGC 4406  •  NGC 4407  •  NGC 4408  •  NGC 4409  •  NGC 4410  •  NGC 4411  •  NGC 4412  •  NGC 4413  •  NGC 4414  •  NGC 4415  •  NGC 4416  •  NGC 4417  •  NGC 4418  •  NGC 4419  •  NGC 4420  •  NGC 4421  •  NGC 4422