NGC 4325

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

NGC 4325
Image illustrative de l’article NGC 4325
La galaxie elliptique NGC 4325.
Données d’observation
(Époque J2000.0)
Constellation Vierge
Ascension droite (α) 12h 23m 06,7s[1]
Déclinaison (δ) 10° 37′ 16″ [1]
Magnitude apparente (V) 13,3[2]
14,3 dans la Bande B [2]
Brillance de surface 12,91 mag/am2[3]
Dimensions apparentes (V) 1,0 × 0,7[2]
Décalage vers le rouge 0,025714 ± 0,000130[1]
Angle de position [2]

Localisation dans la constellation : Vierge

(Voir situation dans la constellation : Vierge)
Virgo IAU.svg
Astrométrie
Vitesse radiale 7 709 ± 39 km/s[4]
Distance 107,7 ± 7,9 Mpc (∼351 millions d'a.l.)[5]
Caractéristiques physiques
Type d'objet Galaxie elliptique
Type de galaxie E4[1] E3[6] E?[2] E[7]
Dimensions 102 000 a.l.[8]
Découverte
Découvreur(s) William Herschel[6]
Date [6]
Désignation(s) NGC 4368
PGC 40183
MCG 2-32-19
CGCG 70-37
VCC 616
NPM1G +10.0298 [2]
Liste des galaxies elliptiques

NGC 4325 est une galaxie elliptique située dans la constellation de la Vierge à environ 351 millions d'années-lumière de la Voie lactée. Elle a été découverte par l'astronome germano-britannique William Herschel en 1784. Cette galaxie a aussi été observée par l'astronome prussien Heinrich d'Arrest le et elle a été inscrite au catalogue NGC sous la cote NGC 4368[6].

Une mesure non basée sur le décalage vers le rouge (redshift) donne une distance d'environ 102,000 Mpc (∼333 millions d'a.l.) [9] L'incertitude sur cette valeur n'est pas donnée sur la base de données NED et elle est à l'intérieur des distances calculées en employant la valeur du décalage[5].

Bien que cette galaxie ne figure dans aucun groupe des sources consultées, sa désignation VCC 616 (Virgo Cluster Catalogue) indique qu'elle fait partie de l'amas de la Vierge.[10] Il s'agit d'une erreur, car à une distance dépassant 350 millions d'années-lumière, elle est au moins trois fois plus éloignée que les galaxies de cet amas qui sont à une distance de moins de 100 millions d'années-lumière.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a b c et d (en) « NASA/IPAC Extragalactic Database », Resultats pour NGC 4325 (consulté le 26 juin 2020)
  2. a b c d e et f « Les données de «Revised NGC and IC Catalog by Wolfgang Steinicke» sur le site ProfWeb, NGC 4300 à 4399 »
  3. La brillance de surface (S) se calcule à partir de la magnitude apparente (m) et de la surface de la galaxie selon l'équation
  4. On obtient la vitesse de récession d'une galaxie à l'aide de l'équation v = z×c, où z est le décalage vers le rouge (redshift) et c la vitesse de la lumière. L'incertitude relative de la vitesse Δv/v est égale à celle de z étant donné la grande précision de c.
  5. a et b On obtient la distance qui nous sépare d'une galaxie à l'aide de la loi de Hubble : v = Hod, où Ho est la constante de Hubble (70±5 (km/s)/Mpc) . L'incertitude relative Δd/d sur la distance est égale à la somme des incertitudes relatives de la vitesse et de Ho.
  6. a b c et d (en) « Site du professeur C. Seligman » (consulté le 26 juin 2020)
  7. (en) « NGC 4325 sur HyperLeda » (consulté le 26 juin 2020)
  8. On obtient le diamètre d'une galaxie par le produit de la distance qui nous en sépare et de l'angle, exprimé en radian, de sa plus grande dimension.
  9. .« Your NED Search Results », sur ned.ipac.caltech.edu (consulté le 26 juin 2020)
  10. B. Binggeli, A. Sandage et G.A. Tammann, « Studies of the Virgo cluster. II. A catalog of 2096 galaxies in the Virgo cluster area. », Astronomical Journal, vol. 90,‎ , p. 1681-1758 (DOI 10.1086/113874, Bibcode 1985AJ.....90.1681B)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Orion Nebula - Hubble 2006 mosaic 18000.jpg     •  NGC 4317  •  NGC 4318  •  NGC 4319  •  NGC 4320  •  NGC 4321  •  NGC 4322  •  NGC 4323  •  NGC 4324  •  NGC 4325  •  NGC 4326  •  NGC 4327  •  NGC 4328  •  NGC 4329  •  NGC 4330  •  NGC 4331  •  NGC 4332  •  NGC 4333