NGC 4452

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

NGC 4452
Image illustrative de l’article NGC 4452
La galaxie lenticulaire NGC 4452.
Données d’observation
(Époque J2000.0)
Constellation Vierge
Ascension droite (α) 12h 28m 43,3s[1]
Déclinaison (δ) 11° 45′ 18″ [1]
Magnitude apparente (V) 12,0[2]
12,9 dans la Bande B [2]
Brillance de surface 12,52 mag/am2[3]
Dimensions apparentes (V) 2,7 × 0,6[2]
Décalage vers le rouge 0,000627 ± 0,000017[1]
Angle de position 32°[2]

Localisation dans la constellation : Vierge

(Voir situation dans la constellation : Vierge)
Virgo IAU.svg
Astrométrie
Vitesse radiale 188 ± 5 km/s [4]
Distance 16,040 ± 1,016 Mpc (∼52,3 millions d'a.l.)[5]
Caractéristiques physiques
Type d'objet Galaxie lenticulaire
Type de galaxie S0?[1] S0[6],[2] SB-0[7]
Dimensions 41 000 a.l.[8]
Découverte
Découvreur(s) William Herschel[6]
Date [6]
Désignation(s) PGC 41060
UGC 7601
MCG 2-32-80
CGCG 70-112
VCC 1125 [2]
Liste des galaxies lenticulaires

NGC 4452 est une galaxie lenticulaire vue par la tranche et située dans la constellation de la Vierge à environ 52 millions d'années-lumière de la Voie lactée. Elle a été découverte par l'astronome germano-britannique William Herschel en 1784.

NGC 4452 par le télescope spatial Hubble.

La vitesse radiale de 188 km/s de cette galaxie est trop faible pour qu'on puisse lui appliquer la loi de loi de Hubble pour calculer sa distance qui donnerait un résultat de 2,63 ± 0,25 Mpc (∼8,58 millions d'a.l.).[9] Cependant, cinq mesures non basées sur le décalage vers le rouge (redshift) ont été réalisées et la moyenne de celles-ci donne une distance assez semblable, soit 16,040 ± 1,016 Mpc (∼52,3 millions d'a.l.).[5]. À cette distance, la taille maximale de la galaxie est d'environ 41 kal.

Bien que cette galaxie ne figure dans aucun groupe des sources consultées, sa désignation VCC 1125 (Virgo Cluster Catalogue) indique qu'elle fait partie de l'amas de la Vierge.[10]

Caractéristiques[modifier | modifier le code]

Cette galaxie est vue vraiment par la tranche. Son apparence est si mince qu'il est difficile de déterminer avec certitude sa classification. L'absence de ligne de poussière indique qu'il s'agit probablement d'une galaxie lenticulaire, mais si on pouvait se déplacer au-dessus de son disque, il se pourrait qu'on y observe des bras spiraux[11] et que l'on soit en présence d'une galaxie anémique.

Amas globulaires[modifier | modifier le code]

Selon une étude publiée en 2008 et basée sur les observations réalisées avec le télescope spatial Hubble, le nombre d'amas globulaires dans NGC 4452 (VCC 1125 dans l'article) est estimé à 52,3 ± 8,5[12].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a b c et d (en) « NASA/IPAC Extragalactic Database », Resultats pour NGC 4452 (consulté le )
  2. a b c d e et f « Les données de «Revised NGC and IC Catalog by Wolfgang Steinicke» sur le site ProfWeb, NGC 4400 à 4499 »
  3. La brillance de surface (S) se calcule à partir de la magnitude apparente (m) et de la surface de la galaxie selon l'équation
  4. On obtient la vitesse de récession d'une galaxie à l'aide de l'équation v = z×c, où z est le décalage vers le rouge (redshift) et c la vitesse de la lumière. L'incertitude relative de la vitesse Δv/v est égale à celle de z étant donné la grande précision de c.
  5. a et b « Your NED Search Results », sur ned.ipac.caltech.edu (consulté le )
  6. a b et c (en) « Site du professeur C. Seligman » (consulté le )
  7. (en) « NGC 4452 sur HyperLeda » (consulté le )
  8. On obtient le diamètre d'une galaxie par le produit de la distance qui nous en sépare et de l'angle, exprimé en radian, de sa plus grande dimension.
  9. On obtient la distance qui nous sépare d'une galaxie à l'aide de la loi de Hubble : v = Hod, où Ho est la constante de Hubble (70±5 (km/s)/Mpc) . L'incertitude relative Δd/d sur la distance est égale à la somme des incertitudes relatives de la vitesse et de Ho.
  10. B. Binggeli, A. Sandage et G.A. Tammann, « Studies of the Virgo cluster. II. A catalog of 2096 galaxies in the Virgo cluster area. », Astronomical Journal, vol. 90,‎ , p. 1681-1758 (DOI 10.1086/113874, Bibcode 1985AJ.....90.1681B)
  11. (en) « NGC 4452: An Extremely Thin Galaxy »
  12. Eric W. Peng, Andrés Jordán, Patrick Côté et et al., « The ACS Virgo Cluster Survey. XV. The Formation Efficiencies of Globular Clusters in Early-Type Galaxies: The Effects of Mass and Environment », The Astrophysical Journal, vol. 681, no 1,‎ , p. 197-224 (DOI 10.1086/587951, Bibcode 2008ApJ...681..197P, lire en ligne)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Orion Nebula - Hubble 2006 mosaic 18000.jpg     •  NGC 4444  •  NGC 4445  •  NGC 4446  •  NGC 4447  •  NGC 4448  •  NGC 4449  •  NGC 4450  •  NGC 4451  •  NGC 4452  •  NGC 4453  •  NGC 4454  •  NGC 4455  •  NGC 4456  •  NGC 4457  •  NGC 4458  •  NGC 4459  •  NGC 4460