Myriam Anissimov

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Anissimov.
Myriam Anissimov
Description de cette image, également commentée ci-après

Myriam Anissimov à la librairie Folies d'encre, Montreuil,
en juin 2014

Myriam Anissimov, née en 1943 à Sierre, Valais, Suisse, est d'abord comédienne et chanteuse française avant de devenir journaliste et écrivain de renom.

Biographie[modifier | modifier le code]

Anissimov est née en 1943 à Sierre (Valais) de parents juifs polonais réfugiés en Suisse suite aux rafles qui les menaçaient à Lyon où ils étaient établis.

Après des études de photographie à Lyon, Myriam Anissimov rencontre Marcel Maréchal, qui la fait travailler au Théâtre du Cothurne, avant qu’elle ne continue comme actrice à Paris à partir de 1966.

En 1969, elle enregistre des poèmes d’Albertine Sarrazin écrits en prison pour lesquels elle reçoit le grand prix du disque de l'Académie Charles-Cros. Elle sort ensuite un disque avec un texte de Patrick Modiano mais ne poursuit pas sa carrière de chanteuse.

Parallèlement à sa carrière d'écrivain commencée par un premier livre, Comment va Rachel ?, Myriam Anissimov devient journaliste. Elle publie notamment dans Géo et dans Le Monde de la musique et participe à la création du journal Actuel. Elle collabore à la rubrique littéraire de Libération, du Matin de Paris, de F Magazine, de Elle, du Nouvel Observateur, de L'Arche et des Inrockuptibles.

Elle a collaboré à la Fondation des survivants de la Shoah de Steven Spielberg, et préfacé l'édition française de Suite française d'Irène Némirovsky (Denoël, 2004).

Récompenses et distinctions[modifier | modifier le code]

Myriam Anissimov a reçu quatre bourses du Centre national des lettres, qui lui a accordé une année sabbatique en 1995.

Elle a reçu le Prix de la Fondation Anaïs Segalas de l'Académie française, ainsi que le prix Jean-Freustié[1] en 2000 pour son roman Sa majesté la mort.

Elle est chevalier dans l'ordre des Arts et des Lettres depuis 1992.

Discographie[modifier | modifier le code]

  • Albertine Sarrazin  : chansons et poèmes interprétés par Myriam Anissimov, Polydor 658120, 1969
  • Bien après minuit / le juge était parti manger, Polydor Ca-541510, 1969

Publications[modifier | modifier le code]

Romans
Romans pour enfants
  • Les Aventures de Proprette et Schmoutziker, Mouche de Poche, L'École des loisirs. 1993.
  • Schmoutziker gagne le gros lot, L'École des loisirs. 1994.
Biographies
Préface

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) Tony Judt, « The courage of the elementary », The New York Review of Books 20 mai 1999
  • Réponse à une lettre de Myriam Anissimov, The New York Review of Books, 12 août 1999.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]