Musée national (France)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Le terme de musée national se rapporte en France aux musées placés sous la tutelle administrative du Service des Musées de France du ministère de la culture, dont la liste est fixée à l'article 1, sous le titre 1er « Musées nationaux », du décret no 45-2075 du portant application de l'ordonnance relative à l'organisation provisoire des musées des beaux-arts[1]. Cette liste a été reprise au sein de la partie réglementaire du code du patrimoine quand il a été promulgué par les décrets 2011-573 et 2011-574 du [2].

Les musées qui relèvent d'autres services du ministère de la culture ou d'autres ministères, comme le musée national de la marine, qui dépend du Ministère de la défense, ne relèvent donc pas de cette catégorie. Il y a en tout 64 musées relevant de l'État en 2014[3]. Ils ont tous automatiquement le label Musée de France.

Ces musées ont pour certains d'entre eux acquis le statut d'établissement public : centre Pompidou, musée du Louvre (qui gère également le musée Delacroix), musée d'Orsay (qui gère également le musée de l'Orangerie et le musée Hébert), château de Versailles, musée du quai Branly, musée des monuments français (au travers de la cité de l'architecture et du patrimoine), musée de la musique (au travers de la cité de la musique), musées de la céramiques de Sèvres et Limoges (cité de la céramique - Sèvres et Limoges), musée Rodin, musées Gustave-Moreau et Jean-Jacques-Henner[4], château de Fontainebleau, musée Guimet (qui gère aussi le musée d'Ennery), MUCEM, musée Picasso, musée national de l'histoire de l'immigration (établissement du Palais de la Porte Dorée)[5]. Les autres musées sont des services à compétence nationale[6] dont la gestion se fait en partenariat avec la Réunion des musées nationaux (RMN).

Historique[modifier | modifier le code]

Il existait à l'origine 4 musées nationaux : le musée du Louvre, le musée du Luxembourg, le Musée des antiquités nationales de Saint-Germain en Laye et le château de Versailles[7]. Ils sont à la base de la constitution par la loi du 16 avril 1895 de la Réunion des musées nationaux, dotée de la personnalité juridique, en vue notamment de favoriser l'acquisition d'œuvres pour ces musées. La RMN est devenue un établissement public à caractère industriel et commercial (EPIC) en 1990.

Liste[modifier | modifier le code]

Musées parisiens[modifier | modifier le code]

Autres musées de la région parisienne[modifier | modifier le code]

Autres musées[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. succède au musée national des arts et traditions populaires de Paris, qui avait également ce statut.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Texte du décret, Légifrance.
  2. Articles en questions, Légifrance.
  3. Synthèse statistique du bilan national : volume des collections, 4 octobre 2014, base Joconde, site culture.gouv.fr. Les musées nationaux suivant la définition de cet articles sont les 41 "Musées nationaux du MCC"
  4. Décret n° 2017-133 du 3 février 2017 relatif à l’Établissement public du musée national Jean-Jacques Henner et du musée national Gustave Moreau, Légifrance, consulté le 15 février 2017.
  5. Page sur le site du Ministère de la Culture, consulté le 18 novembre 2017.
  6. Page sur le site du Ministère de la Culture, consulté le 18 novembre 2017.
  7. Sallois, Jacques. Les musées de France. PUF, 1995 (3e ed. 2006) p. 28

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens connexes[modifier | modifier le code]