Musée d'art moderne et contemporain (Genève)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Musée d'art moderne et contemporain.
MAMCO / Musée d'art moderne et contemporain
MAMCO Geneva.JPG

Façade du Musée d’art moderne et contemporain

Informations générale
Surface
3 500 m2
Site web
Collections
Collections
Art contemporain
Bâtiment
Protection
Bien culturel suisse d'importance nationale (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Localisation
Pays
Commune
Adresse
10, rue des Vieux-Grenadiers, 1205 Genève
Coordonnées
Localisation sur la carte de Genève
voir sur la carte de Genève
Red pog.svg
Localisation sur la carte de Suisse
voir sur la carte de Suisse
Red pog.svg

Le Musée d’art moderne et contemporain, abrégé en « MAMCO », est un musée d’art contemporain de Suisse.

Le MAMCO dispose d'une surface d'exposition de 3 500 m2 et fonde son travail sur une collection de 3000 œuvres. Depuis son ouverture en 1994, le musée a présenté des expositions rendant compte de la diversité et du dynamisme de la scène artistique suisse et internationale. De grandes rétrospectives sont régulièrement proposées, comme celles consacrées à Martin Kippenberger, Jim Shaw, Sylvie Fleury, John Armleder ou William Leavitt.

Trois fois par an, le MAMCO renouvelle sa présentation et ses expositions. Faisant dialoguer accrochage des collections et propositions temporaires, il offre un parcours qui est plus que la somme de ses parties.

Historique[modifier | modifier le code]

L'Association des Amis du MAMCO[modifier | modifier le code]

En 1973, l'AMAM est créée avec le projet partagé de faire naître un musée d'art moderne et contemporain à Genève. Après vingt ans d'efforts, l'association parvient à convaincre les autorités de la ville de mettre à disposition un immeuble pour le musée et, grâce à sept donateurs privés, les fonds nécessaires sont réunis.

Une fois le musée créé en 1994, l'AMAM devient l'Association des amis du MAMCO. Ses objectifs les plus importants sont le soutien au musée et à ses missions, notamment le développement d'un fonds d'acquisition destiné à enrichir ses collections. Aujourd'hui, l'association compte plus de 1000 membres.

L'ouverture du musée[modifier | modifier le code]

Le MAMCO a ouvert en 1994 sous la direction de Christian Bernard qui l'a dirigé jusqu'en 2015[1]. Depuis 2016, le directeur est Lionel Bovier. Le musée est installé dans une usine désaffectée d'instruments scientifiques, maintenant appelée Bac pour Bâtiment d'art contemporain, où se trouve aussi le Centre d’art contemporain, le Centre de la photographie Genève et le Fonds municipal d'art contemporain de la Ville de Genève (FMAC). Depuis le 1er janvier 2005, le musée est géré par une fondation de droit public, la FONDAMCO, qui réunit la Fondation MAMCO, le Canton et la Ville de Genève[2]

Collections[modifier | modifier le code]

  • Siah Armajani, Dictionary for Building, 1974-1975, ensemble de plus d'une centaine de maquette de projets architecturaux présentées dans une salle dont l'artiste a conçu le mobilier.
  • Robert Filliou, Eins. Un. One…, 1984, œuvre composée de 16 000 dés de couleurs et de dimensions différentes
  • Martin Kippenberger, Moma’s Project avec des œuvres de Lukas Baumewerd, Hubert Kiecol, Christopher Wool, Michael Krebber, Ulrich Strothjohann
  • Claudio Parmiggiani, Luce, luce, luce, 1968 (1995), pigment pur (jaune de Cadmium)
  • Claude Rutault, L’Inventaire, stock de toiles égal au nombre de définitions - méthodes écrites au jour de l’installation
  • Sarkis, L'Atelier depuis 19380
  • L'Appartement, reconstitution fidèle (mobilier, décor, œuvres d’art) de celui qu’a occupé et aménagé Ghislain Mollet-Viéville au 26 de la rue Beaubourg à Paris de 1975 à 1991

Publications[modifier | modifier le code]

Depuis son ouverture, le MAMCO a publié une centaine d'ouvrages. Le musée privilégie des projets d'artistes, des monographies sur les artistes exposés et des textes historiques ou théoriques sur l'histoire de l'art.

Lien externe[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Pierre-Alain Giesser, Musées en mutation : actes du colloque international tenu au Musée d'art et d'histoire de Genève les 11 et 12 mai 2000, Geneva (Switzerland), Musée d'art et d'histoire, (ISBN 9782830601978)
  2. « QU'EST-CE QUE LE MAMCO ? », sur mamco.ch (consulté le 29 septembre 2012)