Mohsine Moutouali

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Mohsine Moutouali
Image illustrative de l’article Mohsine Moutouali
Situation actuelle
Équipe Drapeau : Maroc Raja CA[1]
Numéro 5
Biographie
Nationalité Drapeau : Maroc Marocain
Naissance (33 ans)
Lieu Casablanca
Taille 1,72 m (5 8)
Poste Milieu offensif
Pied fort Droit
Parcours junior
Saisons Club
2001-2006 Drapeau : Maroc Raja CA
Parcours professionnel1
SaisonsClub 0M.0(B.)
2006-2014 Drapeau : Maroc Raja CA 181 (55)
2006-2007 Drapeau : Maroc Union de Touarga 27 (10)
2011-2012 Drapeau : Émirats arabes unis Emirates Club25 (5)
2014-2017 Drapeau : Qatar Al-Wakrah SC 77 (25)
2017-2018 Drapeau : Qatar Al Rayyan 36 (7)
2018-2019 Drapeau : Qatar Al Ahli SC 23 (5) [2]
2019-Drapeau : Maroc Raja CA
Sélections en équipe nationale2
AnnéesÉquipe 0M.0(B.)
2003-2005Drapeau : Maroc Maroc Cadet 1 (0)
2006-2008Drapeau : Maroc Maroc Junior 1 (0)
2008-2010Drapeau : Maroc Maroc Olympique 3 (1)
2009-2014Drapeau : Maroc Maroc locaux 34 (10)
2013-2015Drapeau : Maroc Maroc 4 (0)
1 Compétitions officielles nationales et internationales.
2 Matchs officiels.
Dernière mise à jour : 14 Mai 2019

Mohsine Mitouali ou Moutouali, né le 3 mars 1986 à Casablanca, est un footballeur marocain évoluant à Al Ahli SC et à l'équipe nationale du Maroc où il joue au poste d'ailier ou plus fréquemment au poste de meneur de jeu. A compter de l'été 2019, il reviendra auprès de son club formateur, le Raja CA[3].

Joueur rapide, technique et vainqueur de très nombreux titres avec son équipe de toujours, le Raja Club Athletic, il est considéré comme l'un des meilleurs footballeurs de l'histoire de ce club.

Biographie[modifier | modifier le code]

Jeunesse[modifier | modifier le code]

Mohsine Mitouali voit le jour le 3 mars 1986 à Casablanca, fief du football au Maroc. Amoureux du Raja dès son plus jeune âge, Moutouali se rendait au Stade Mohammed V afin de supporter son équipe préférée, et précisément au virage Curva-Sud Magana où se réunissait les plus fanatiques des supporters. Paradoxalement, il fait ses débuts au football dans le camp opposé, chez le Wydad, mais Mohsine se sent rapidement discriminé et peine beaucoup à exprimer ses capacités comme il le déclare.

Mohsine au classico contre les FAR.

Débuts avec le Raja et prêt (2001-2006)[modifier | modifier le code]

Âgé alors de 8 ans, Mohsine suit son destin et rejoint le fameux centre de formation de son équipe de toujours, le Raja CA. Passionné par son jeu emblématique, il ne tarde pas à montrer l'étendu de son talent et à séduire les dirigeants et les entraîneurs du club .C’est au cours de cette année que les responsables du club vert, tente le pari de le recruter parmi les joueurs juniors, alors qu’il avançait à peine sur ses quinze ans. C’est ainsi qu’il a joué, durant cinq ans, avec une génération de joueurs très talentueux tels que Mohamed Oulhaj, Ismail Benlamaalem, Said Fettah, Yassine Salhi, Abdessamad Ouhaki... qui vont faire la gloire du Raja quelques années après.

Pour le compte de la saison 2006-2007, il est prêté pour une année à l'Union de Touarga, qui évoluait alors en deuxième division, afin de disputer des matchs plus compétitifs et développer au mieux ses capacités physiques et techniques, il s'avère décisif pour son nouveau club où il marque 10 buts en 27 matchs, un très bon ratio pour un ailier.

Renouveau au Raja (2007-2011)[modifier | modifier le code]

Ses bonnes prestations avec l'Union de Touarga (27 matchs, 10 buts) n'échappent pas aux yeux de la direction technique du club vert, qui décident de le recruter à nouveau, et lui propose de signer son premier contrat professionnel avec le Raja. Mohsine réalise ainsi son rêve d'enfance et jouera avec l'équipe A.

Lors de sa première année avec le Raja avec l'entraîneur français Jean-Yves Chay, et au milieu d'une ligne d'attaque où il est difficile de s'imposer (Omar Nejjary, Ciré Dia, Hassan Taïr, Abdellah Jlaidi ...), Moutouali ne dispute que 7 matchs mais marque quand même 2 buts. La saison suivante, avec le nouvel entraîneur portugais José Romao, Mohsine s'impose comme titulaire et forme avec Hassan Tair, Omar Najdi et Omar Nejjary une attaque de feu qui permet au Raja de remporter le championnat avec 7 points d'avance sur son dauphin, il est même sacré meilleur buteur (10) et meilleur passeur (4) des verts cette année.[4] Avec son style de jeu spectaculaire et son amour inconditionnel du maillot, Mitouali devient le chouchou du public qui le compare à la légende argentine Diego Maradona : '' Bombonero Bombonera, Mohsine Mitouali Maradona ! ''[5]

La saison suivante est beaucoup plus compliqué pour l'équipe, même si Mitouali fait de bonnes prestations aux cotés de Salhi et Najdi, çela ne suffit pas et le Raja est éliminé précocement de coupe nord-africaine des clubs champions et de la ligue des champions, et perd le championnat tragiquement à la dernière journée.

La saison 2010-2011, c'est l'une des meilleures de Mitouali avec le Raja. Les verts dominent le championnat et remportent le titre à une journée de la fin et se qualifient pour la phase des groupes de la ligue des champions. Sous la direction de M'hamed Fakhir, Mitouali est phénoménal, le 'général' lui donne plus de liberté sur le terrain et devient le maître à jouer du Raja et il est, de ce fait, sollicité par plusieurs équipes à l'étranger.

Le 18 mars, à la veille du match entre le Raja et le Stade Malien au titre des seizièmes de finale aller de la ligue des champions, Mitouali et Hassan Taïr, ont été surpris avec des filles dans un hôtel à Bamako, et ont été sanctionnés par la commission de discipline du club. Mohsine s’acquitte d’une amende de 140.000 dirhams et sera suspendu pendant treize rencontres dont deux fermes. Les deux joueurs ne disputent pas le match, le Raja perd sur le score de 2-1 mais parvient à se qualifier au match retour sur un but de Mamadou Baila (1-0)[6].

Bref passage au Emirates (2011-2012)[modifier | modifier le code]

En 2011, Mouhsine rejoint l'Arab Gulf League, et plus précisément l'Emirates club pour un prêt qui ne dépasse pas une année, et dispute en tout 25 matchs avec 5 buts marqués.

El phenomeno (2012-2014)[modifier | modifier le code]

Formation du Raja lors de la finale de la mondial 2013 face au Bayern Münich, avec Mitouali en 10.

Le 07 juin 2012, se tient la tant attendue assemblée générale, le jeune Mohamed Boudrika est élu à l’unanimité nouveau président du prestigieux club vert, ce dernier présente son programme et promet une révolution au Raja. L'ex-entraîneur Rajaoui, le 'général' M'hamed Fakhir revient aux commandes et plusieurs joueurs nationaux et étrangers de haut niveau son recrutés avec Mitouali à leur tête, qui revient auprès de son club après une année au Émirats arabes unis. Le 17 juillet, les verts affrontent les espagnols de l'Athletic Bilbao, lors d'un match amical où 60 000 supporters ont hâte de voir le nouveau visage de leur équipe. Le Raja bat les finalistes de la Ligue Europa et de la Copa del Rey sur le score de 3-1, Mitouali marque une 'panenka et retrouve la sensation du jeu au bouillant stade Mohammed V.

Lors du derby 113, au titre des demis-finales de le coupe du trône, les verts sont menés au score 1-0, Mitouali égalise à la 89e minute sur penalty, et permet au Raja d'aller aux prolongations et de gagner le match 3-1. Les verts tremblent pas face aux Far et remportent la finale, Mitouali s'adjuge ainsi son premier titre de la saison.

Décisif comme toujours, et lors d'un match épique, il marque un penalty aux arrêts de jeu de la rencontre face au DHJ, et offre au Raja le trophée du championnat à une journée de la fin. Mitouali, majestueux tout au long de la saison, réalise avec son club le doublé championnat-coupe, exploit qu'on voit rarement au Maroc.
Au titre de la nouvelle saison, et après le départ de Amine Erbate, l'entraîneur remet le brassard de capitaine à Mohsine, même avec le présence de joueurs plus âgés que lui, ce dernier a les caractéristiques d'un leader et Fakhir souhaite développer chez lui le sens de responsabilité, qui lui faisait défaut parfois.

Malgré un début de saison très difficile, Mitouali porte, presque à lui seul, son équipe puisqu'il marque ou délivre une passe décisive à quasiment chaque match, mais les verts perdent la finale de la coupe du trône aux tirs au but et pour les supporters, c'est la goutte d'eau qui fait déborder le vase. À 4 jours de la coupe du monde, le Raja décide de rompre le contrat de M'hamed Fakhir et nomme le tunisien Faouzi Benzarti à sa place. Lors du premier match contre l'Auckland City (2-1), Mohsine est impérial et est nommé 'Toyota Man of the match'. En demi-finales contre les brésiliens de l’Atlético Mineiro, il marque le 2ème but à la 83e minute sur un penalty provoqué par Iajour, et sur un dernier contre explosif, Vivien Mabide pousse le ballon au fond après un lob sur la transversale de Mitouali[7], le Raja joue donc la finale contre le Bayern Munich de Guardiola, malgré une bon match et plusieurs occasions ratées, les champions d'Europe en titre s'imposent sur le score de 2-0. L'épopée des verts est très acclamée par les supporters et les médias, et le roi Mohamed VI leur rend hommage et décore Mohsine et ses coéquipiers lors d'une cérémonie au palais royal[8].

La suite est tout aussi glorieuse, le Raja réalise une phase retour stratosphérique et engrange 35 points sur 45 possibles, marque 30 buts et n'encaisse que 6. Lors de l'avant dernière journée, et dans un Stade Mohammed V archicomble, les verts jouent le titre et se confrontent au leader, le MAT, et avec un Mitouali au sommet de son art qui marque 2 buts, les verts écrasent leur adversaire sur le score net de 5-0[9]. Mais à l'ultime journée, et sur une pelouse catastrophique, le Raja est battu par un OCS coriace et perd un titre à la portée[10].

Mohsine ne gagne aucun titre cette année mais réalise cependant la saison la plus prolifique de sa carrière, puisque sur 47 matchs disputés, il marque 17 buts et livre 9 passes décisives[11].

5 ans au Qatar (2014-2019)[modifier | modifier le code]

En Juin 2014, Mohssine est sujet d'un grand transfert vers Al Wakrah SC, contre une indemnité de 1,1 million $[12].

Après que le club a été relégué en 2ème division il rejoint Al Rayyan après 3 ans passés avec Al Wakrah ,et part finalement pour Al Ahli SC au titre de la saison 2018-2019.

Il totalise au championnat du Qatar 136 matchs joués avec 37 buts marqués.

Retour à au Raja (2019-)[modifier | modifier le code]

Le 12 Mai 2019, le Raja CA annonce le retour du Maestro Mitouali au sein du club vert, après 5 ans passés au Qatar. Ce transfert fut immensément salué par les supporteurs, joyeux du retour d'un des joueurs emblématiques de l'histoire du Raja. Il est prévu que le contrat prend effet le 1 Juillet 2019[13].

Style de jeu[modifier | modifier le code]

De par son style de jeu et son caractère semblable, Mohcine est souvent comparé par le public à Diego Maradona. Sa vision du jeu est un cauchemar pour les défenseurs et son instinct du dribble un régal pour les supporters. Il évolue au poste de meneur de jeu, mais peut aussi jouer comme ailier vu sa technique et sa vitesse. Relais entre la défense et l'attaque, Mitouali possède également une qualité de passe rare, qui lui permet d'offrir un grand nombre de ballons décisifs à ses coéquipiers[14].

Malgré son poste le plaçant relativement loin du but, il s'avère régulièrement buteur, Mohsine est connu pour sa justesse et pour son sang-froid devant les cages adverses, ses buts étant souvent conclus en finesse à l'intérieur de la surface de réparation. Il est parfois adepte du lob face au gardien (comme lors des demis-finales du mondial des clubs 2013 contre l'Atlético Mineiro[15]) mais est tout aussi capable de marquer en force, que ce soit à l'intérieur ou hors de la surface de réparation.

Il entreprend parfois de longs raids vers le but, en particulier lors de contre-attaques, bien qu'il soit aussi décrit comme une personne à l'esprit d'équipe, avec une très bonne vision du jeu. Mais Mitouali est aussi connu pour son intelligence de jeu, ses combinaisons efficaces et créatives, en adéquation avec le style ancestral des verts, en particulier avec ses coéquipiers Abdelilah Hafidi, Zakaria Hachimi ou encore Mohcine Iajour. Joueur essentiel de son club, il n'hésite pas à revenir au milieu de terrain, touchant ainsi beaucoup de ballons.

Mohsine est aussi reconnu comme un expert en penaltys, avec un taux de réussite dépassant les 90%.

Carrière[modifier | modifier le code]

Palmarès[modifier | modifier le code]

Drapeau : Maroc Raja Club Athletic

Vie privée[modifier | modifier le code]

Mouhcine Moutaouali a épousé Yasmina Moutaouali, une Franco-marocaine en 2010, et eurent une année plus tard une fille qu'ils nommèrent Dina. Mohsine Moutaouali est très attaché à sa famille et on peut remarquer cela à travers ses divers tatouages. On peut trouver le prénom de sa femme Yasmina sur son épaule, de sa fille Dina, de sa mère Habiba et de son père le défunt Haj Slimane Moutaouali.


Distinctions Personnelles[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. http://mountakhab.net/www/modules/article_une/index.php?storyid=40570
  2. https://www.footballdatabase.eu/fr/joueur/details/69272-mohsine-moutaouali
  3. La Rédaction, « Officiel: Mohcine Metouali de retour au Raja (PHOTO) », sur Le Site Info, (consulté le 15 mai 2019)
  4. « Saison 2008-2009 du Raja de Casablanca », dans Wikipédia, (lire en ligne)
  5. SaSa1992ANASS, « METWALI MARADONA à Kesh », (consulté le 13 mai 2019)
  6. « Raja Casablanca/Prostitution : Mouhcine Metouali et Hassan Tayre sanctionnés », sur Bladi.net (consulté le 14 mai 2019)
  7. FIFA.com, « Coupe du Monde des Clubs de la FIFA, Maroc 2013 - Matches - Raja Casablanca-Atletico Mineiro », sur FIFA.com (consulté le 15 mai 2019)
  8. « Consécration royale pour le Raja », sur fr.le360.ma (consulté le 15 mai 2019)
  9. H24info, « Le Raja écrase le Moghreb de Tétouan (les buts en vidéo) H24info », sur H24info (consulté le 15 mai 2019)
  10. (ar) lobservateurdumaroc.info et Salaheddine Lemaizi, « Botola, chèques et MAT », sur L'Observateur du Maroc & d'Afrique, (consulté le 15 mai 2019)
  11. « Mohsine Moutaouali - Al Ahli Doha », sur www.footballdatabase.eu (consulté le 15 mai 2019)
  12. (en) « Mouhssine Moutouali - Player Profile 18/19 », sur www.transfermarkt.com (consulté le 15 mai 2019)
  13. « نادي الرجاء الرياضي يتعاقد مع اللاعب محسن متولي », sur rajaclubathletic.ma (consulté le 14 mai 2019)
  14. RAJA Tactics, « Mohssine Metouali - محسن متولي • Highlights 2019 HD • Goals & Assists & Skills »,‎ (consulté le 14 mai 2019)
  15. (en-GB) « Raja Casablanca 3-1 Atletico Mineiro », BBC,‎ (lire en ligne, consulté le 14 mai 2019)
  16. « Fiche de Mohsine Moutouali », sur footballdatabase.eu
  17. http://www.footafrica365.fr/article_664839_CHAN-2014-L-equipe-type.shtml
  18. https://twitter.com/RCA_Maroc/status/456173531077021696/photo/1
  19. http://mountakhab.net/www/modules/article_une/index.php?storyid=40375

Liens externes[modifier | modifier le code]