Mohamed Ridha Farès

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Mohamed Ridha Farès
Fonctions
Ministre de l'Équipement tunisien
Président Fouad Mebazaa (intérim)
Moncef Marzouki
Premier ministre Béji Caïd Essebsi
Gouvernement Caïd Essebsi
Prédécesseur Yassine Brahim
Successeur Mohamed Salmane
Biographie
Date de naissance (64 ans)
Lieu de naissance Dar Chaâbane, Tunisie
Nationalité tunisienne
Diplômé de École nationale d'ingénieurs de Tunis

Mohamed Ridha Farès, né le 23 novembre 1953 à Dar Chaâbane, est un ingénieur et homme politique tunisien.

Biographie[modifier | modifier le code]

Vie privée[modifier | modifier le code]

Il est marié et père de trois enfants[1].

Parcours[modifier | modifier le code]

Mohamed Ridha Farès étudie à l'École nationale d'ingénieurs de Tunis, d'où il sort diplômé en 1976, avec le titre d'ingénieur en génie civil[1]. Jusqu'en 1979, il est ingénieur d'étude à la sous-direction des études relevant de la direction des ponts et chaussées (actuelle direction générale des ponts et chaussées ou DGPC). Cette année-là, il devient responsable régional puis sous-directeur chargé de la gestion et de l'exploitation du réseau des routes dans le gouvernorat de Nabeul[1].

Au lendemain de la révolution tunisienne, Yassine Brahim est nommé ministre du Transport et de l'Équipement[2] au sein du gouvernement provisoire, le 27 janvier 2011[3]. Il démissionne le 17 juin pour se consacrer aux activités du parti Afek Tounes et laisse sa place à Mohamed Ridha Farès pour le ministère de l'Équipement et à Salem Miladi pour le ministère du Transport.

Mohamed Ridha Farès travaillait déjà au ministère du Transport et de l'Équipement. Dès 1990, il y est directeur central des études à la DGPC. Entre novembre 2009 et février 2011, il appartient au cabinet du ministre et, entre mars et juillet 2011, en tant que directeur général des ponts et chaussées[1].

Références[modifier | modifier le code]