Miam Monster Miam

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Miam Monster Miam
Miam monster miam.jpg

Miam Monster Miam avec Jacques Duvall (à gauche), lors d'une tournée en France avec le groupe Phantom Feat. Lio, en janvier 2010.

Biographie
Naissance
Nom de naissance
Benjamin SchoosVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activités

Miam Monster Miam est le pseudonyme de Benjamin Schoos, chanteur, auteur, compositeur, producteur, illustrateur et chroniqueur belge né le à Seraing.

Biographie[modifier | modifier le code]

Issu de la scène du rock indépendant belge, Miam Monster Miam est un artiste touche-à-tout. Auteur, compositeur, arrangeur, producteur, illustrateur, homme de radio et dessinateur de fanzine sont les facettes les plus connues de ce personnage à la réputation excentrique.

Les débuts[modifier | modifier le code]

Il publie en 1998 When I Was a Ninja, premier maxi CD 4 titres sur le label liégeois Soundstation. La même année, sort l'album Cum at the Liquid Fancy Fair qui bénéficie d'un accueil chaleureux de la part de la presse et du public belges. Cet album révèle un artiste se positionnant avec fraîcheur et une pop qu'il n'hésite pas à qualifier d'adolescente, entre disco, Benny Hill et des bricolages musicaux à la Beck — auquel certains le comparent déjà[1].

Son deuxième album, Hey Tank !, voit le jour en 2000. Il connaît un succès mitigé malgré d'excellentes critiques évoquant, en vrac, Brian Wilson et les Beach Boys[2], Frank Black ou — à nouveau — Beck[3] .

Après le maxi Have a Cup (2001), l'album Forgotten Ladies (2003) marque un certain tournant dans la production de Miam Monster Miam, abordant un registre plus sombre et folk[4].

Dans une veine similaire, suivront notamment les albums Soleil noir (2005) et L'histoire de William Buckner (2006). L'Homme-Libellule, disque concept de space pop sorti en 2007, explore un univers musical rétro-futuriste.

L'aventure Freaksville Records[modifier | modifier le code]

En 2006, il crée le label Freaksville Records, via lequel il produit et enregistre sa propre musique ainsi que quelques artistes choisis tels que Jacques Duvall (parolier de Lio, Alain Chamfort, Jane Birkin, entre autres), Juan d'Oultremont (artiste contemporain et figure médiatique belge), Sophie Galet, etc. Il réalise et compose avec Jacques Duvall l'album Phantom featuring Lio, dont le premier single Je ne suis pas encore prête connaît un certain succès en radio. Il réalise également la bande originale du film Nuit noire d’Olivier Smolders et crée la section musicale Phantom (sorte de Motown pour la promotion d'un style Pop Garage belge). La section joue à diverses occasions avec les artistes qu’il signe, mais aussi avec Lio, Kramer, Marc Moulin, Marc Morgan, l’Orchestre philharmonique de Liège, Jad Fair et Marie France.

En 2008, il compose et produit l'album Phantom featuring Marie France, ainsi que ceux des artistes UFO Goes UFA et King Lee.

En 2009, il produit et compose l'album Phantom featuring Lio et tourne avec Lio comme claviériste et guitariste.

Fin avril 2010, il sort un single, J'aurai ta peau, enregistré à Londres et écrit avec Michel Moers du groupe Telex. Il en proposera 69 versions sur internet. En septembre 2010, il réalise la compilation Pan ! dédiée au rock garage européen et sort un nouvel album avec The Loved Drones, nouveau nom de Phantom. Il produit et compose le morceau électronique Phantom is Alive sous le nom de Deadride Phantom. Ce titre se classe pendant 15 jours numéro 4 des ventes iTunes musique électronique en Belgique.

Dès 2011, Benjamin Schoos poursuit avec succès une carrière sous son nom et est également membre fondateur du groupe The Loved Drones, collectif psyche pop rock belgo anglais avec qui il enregistre l'album The Tangible Effect of Love. Benjamin et le groupe accompagnent sur scène en 2012 Damo Suzuki, chanteur du groupe Can, dans son projet Damo Suzuki's Network.

Chroniqueur à la radio et à la télévision[modifier | modifier le code]

De 2003 à 2011, Miam Monster Miam est chroniqueur radio à la RTBF pour l'émission Le Jeu des dictionnaires et à la télévision pour l'émission La Télé infernale, également sur la RTBF. Dans cette émission culte, l'une des rubriques qu'il propose est un concept de ventriloquie radiophonique complètement absurde et novateur.

À partir de 2010, Miam Monster Miam réalise chaque mercredi, depuis son studio d'enregistrement Freaksville, l'émission radio Freaksplanet diffusée sur Equinoxe FM, Radio Run et Radio Panik, mélangeant les styles de musiques underground qu'il affectionne. À compter de 2012, l'émission est diffusée de manière épisodique sur Radio Rectangle, radio en ligne qu'il fonde avec l'équipe de Freaksville Record.

L'Eurovision[modifier | modifier le code]

En 2009, il compose la chanson Copycat qui représente la Belgique au concours Eurovision à Moscou. Interprétée par Patrick Ouchène, la chanson ne passe pas la demi-finale et récolte un point.

Sous son nom Benjamin Schoos[modifier | modifier le code]

Dès 2012, pour la sortie de l'album China Man vs Chinagirl, l'artiste utilise dorénavant son véritable nom, Benjamin Schoos, et plus celui de Miam Monster Miam. L'album sort dans de nombreux pays et comprend la participation de Lætitia Sadier (Stereolab), Marie France et Chrissie Hynde (The Pretenders). Le single Je ne vois que vous (avec Lætitia Sadier) se classe en « A list » sur la radio BBC Radio 6 Music en Angleterre pendant le mois de mai 2012. La presse anglaise (NME, Q, Guardian...) et française (Les Inrockuptibles, Technikart) est très élogieuse sur cet album composé en binôme avec le parolier Jacques Duvall. La même année, après avoir tourné en Angleterre et en Espagne, Benjamin Schoos en enregistre une version live à L’Étuve, petit cabaret situé au centre de Liège. En Belgique, l'artiste reçoit en 2012 l'Octave de l'album chanson française de l'année et l'Octave de l'artiste de l'année. En France, China Man vs Chinagirl reçoit le coup de cœur 2012 de l'Académie Charles-Cros. En 2013/2014, l'artiste se produit en Asie (Vietnam, Chine), en Espagne (avec Dominique A), ainsi qu'au Québec (FrancoFolies de Montréal, Festival de la Chanson de Tadoussac) et en France (avec Bertrand Burgalat qui le rejoint sur scène pour deux concerts). L'artiste sort ensuite, en 2014, deux E.P, Une dernière danse (avec Lætitia Sadier) et Visiter la Lune (qui comprend une plage chantée par Alain Chamfort), ainsi qu'un album, Beau Futur.

Radio Rectangle[modifier | modifier le code]

Benjamin Schoos et le label Freaksville Record lancent le 24 septembre 2012 une radio en ligne baptisée Radio Rectangle, en référence au titre Rectangle de Jacno. Diffusant un podcast et une news par jour, Radio Rectangle explore la musique pop — de la plus populaire à la plus underground — et plus largement les cultures pop et alternatives qui en découlent. On retrouve parmi les animateurs de nombreux musiciens et artistes du label Freaksville, entre autres Marc Morgan, Jampur Fraize et Mademoiselle Nineteen. Benjamin Schoos y réalise de longs entretiens avec des figures marquantes de la pop française. Il y anime aussi l'émission Freaksplanet, dédiée à la musique underground, genre qu'il affectionne particulièrement.

Discographie[modifier | modifier le code]

Sous le nom de Miam Monster Miam[modifier | modifier le code]

  • When I was a Ninja (1998)
  • Cum at the Liquid Fancy Fair (1998)
  • Hey Tank ! (2000)
  • Have a Cup (2001)
  • Forgotten Ladies (2003)
  • Soleil Noir (2005)
  • BO du film Nuit Noire d'Olivier Smolders (2005)
  • L'Histoire de William Buckner (2006)
  • The Motherchild (démos et inédits de Forgotten Ladies) (2006)
  • L'Homme Libellule (2007)

Sous son véritable nom Benjamin Schoos[modifier | modifier le code]

  • China Man vs Chinagirl (2012)
  • China Man vs Chinagirl Live à L’Étuve (2012)
  • Une dernière danse E.P (2014)
  • Visiter la lune E.P (2014)
  • Beau Futur (2014)
  • Night Music Love Songs (2016)
  • Thierry Hallard, le crash final OST (2016)
  • Profession Chanteur Compilation (2017)
  • Tour de chant, Live au Botanique (2017)

Avec Miam Monster Miam et les Loved Drones[modifier | modifier le code]

  • Femme plastique (2010)

Comme producteur et musicien[modifier | modifier le code]

  • Phantom featuring Jacques Duvall : Hantises (2006)
  • Sophie Galet : Cyclus (2006)
  • Juan d'Oultremont : Bambi is Dead (2006)
  • Compilation Freaksville Roots Band Volume 1 (2006)
  • Les Enfants de Zardoz EP (2006)
  • Baby Banjo LP (2007)
  • Phantom featuring Marie France : Phantom Featuring Marie France (2008)
  • UFO Goes UFA : Pop Garage Symphony Number 9 (2008)
  • King Lee : 400 Blowz (2008)
  • Juan d'Oultremont : Megaphone's Judas (2009)
  • Jacques Duvall : Le Cowboy et la Call-girl (2009)
  • Copycat : Copycat (2009)
  • Phantom featuring Lio : Phantom Featuring Lio (2009)
  • Compilation Freaksville Pan ! Volume 1 (2010)
  • Mademoiselle Nineteen : Je ne vois que vous et le chagrin et l'amour (2010)
  • Charles Blistin : Charles Blistin (2010)
  • Jacques Duvall : Expert en désespoir (2011)
  • James Race feat. Mark Gardener : World's Away (2011)
  • Deadride Phantom : Phantom is Alive (2011)
  • Kryptonica ! : Internazionale Klass (2011)
  • Various Artists - En route ! : Conducteur Fantôme - Motorcycle Girl' ' (2011)
  • Android 80 : Suburban Robot (2011)
  • Sophie Galet : Stella Polaris (2011)
  • Marie France et les Fantômes : Kiss (2012)
  • King Lee : Menace 2 Wallifornie (2012)
  • Mademoiselle Nineteen : Mademoiselle Nineteen (2012)
  • The Loved Drones : The Tangible Effect of Love (2012)
  • Juan d'Oultremont : Homme d'attaque (2013)
  • Le Dragon Noir : Kinshasa Mantra (2013)
  • Karin Clercq : Question réponse (2014)
  • Jacques Duvall : La Vieille Locomotive (2014)
  • David Madi : L'amour nuit (2014)
  • King Lee : Menace to the World (2014)
  • Goldenboy : Lola (2014)
  • Compilation Lofi (2015)
  • Jacques Duvall : Je ne me prends plus pour Dieu (2015)
  • Jean Jacques Perrey & David Chazam : ELA (producteur exécutif- 2015)
  • The Loved Drones : Good Luck Universe ! (2016)
  • Marie France: Marie France chante Jacques Duvall (2016)
  • Mademoiselle Nineteen: Au jardin (producteur éxécutif et mixage-2017)
  • BO du documentaire Les Belges ça osent tout ! de Oliver Monssens (2017)
  • Madame Hyde de Serge Bozon (2017) - producteur exécutif de la musique

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Source : Didier Stiers, "Miam Monster Miam, porte-sucettes et parc d'attractions à lui tout seul", Le Soir, Bruxelles, édition du 16 novembre 1998.
  2. […] la plus charmante surprise de l'hiver est l'œuvre de Miam Monster Miam soit un jeune liégeois de 22 ans, Benjamin Schoos, qui évoque davantage la Californie de Brian Wilson que les actuels décors Cockerilliens. Rincé à grande eaux mélancoliques, le second album de Miam Monster Miam baigne dans des rêveries qui rappellent les songes de l'ex-leader des Beach Boys. […] En signant Miam Monster Miam, le club label soundstation donne peut être le signal de l'explosion de la GPW : la Grande Pop wallonne. Source : Philippe Cornet, Le Vif-L'Express, Bruxelles, édition du 8 décembre 2000.
  3. Source : Philippe Manche, "Miam Monster Miam entre chiens et chats", Le Soir, Bruxelles, édition du 13 novembre 2000.
  4. Source : Thierry Coljon, "Miam Monster Miam au goût délicieux", Le Soir, Bruxelles, édition du mercredi 22 janvier 2003.

Liens externes[modifier | modifier le code]