Juan d'Oultremont

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Juan d'Oultremont
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Nationalité
Activités
Famille
Autres informations
A travaillé pour
Maîtres
Performance Cissiste no 09.433, Bâle, 2009

Juan d’Oultremont est un artiste plasticien belge né en 1954 à Bruxelles où il vit et enseigne l'installation et la performance à l'École de recherche graphique. Romancier, auteur de chansons, il a notamment écrit les paroles de Coeur de Loup. Il est connu pour ses nombreuses participations comme chroniqueur à des émissions de radio et de télévision en Belgique.

Biographie[modifier | modifier le code]

C’est dans le cadre de ses études de peinture à Bruxelles dans l’atelier de Marthe Wéry, de Thierry de Duve et de Pierre Carlier, qu’il crée le mouvement Cissiste International en 1975. Il fut lauréat du Prix de la Jeune Peinture Belge en 1977.

Il est notamment connu pour l'invention en l’an 2000 du concept d'abruxellation. Par ailleurs, il fit partie durant 15 ans de l'équipe du Jeu des Dictionnaires et de La Semaine infernale sur la RTBF, ainsi que de celle de La Télé infernale. Il a également fait partie de l'équipe des Sauveurs sur Nostalgie.

Son œuvre[modifier | modifier le code]

Juan d’Oultremont s’inscrit dans un art d’attitude qui peut prendre des formes allant de la peinture, à l’installation, en passant par l’écriture, la performance, voire la collection. Son travail s’articule autour de notions récurrentes comme le faux, le statut de l’artiste, le double, le sexe, la tuberculose… Autant de thèmes que l’on retrouve directement ou indirectement dans sa pratique de l'écriture (Villa Mathias, Éditions Albin Michel / Nuits de noces, Éditions Racines / Judas, Éditions Labor / Portrait d’Ari la nuit, Édition de l’Estuaire…), dans ses chansons (on lui doit entre autres les paroles “Cœur de loup” avec lequel il obtint un Disque d’or en 1989 ainsi que le Prix Socam 1991 pour la chanson étrangère la plus exécutée au Canada. On retrouve ses textes sur les albums de Philippe Lafontaine, Maurane, Jaune libre, Sébastien Wild, K. Loren, Charlie Maker...). C’est ce même univers qui est présent dans le graphisme des pochettes qu’il réalise entre autres pour le label de jazz Blue Note, dans ses pièces de théâtre (Psy, VWLII, Eux) et dans les bandes dessinées dont il est le scénariste (avec entre autres la série « Éclipse » entamée avec Chantal De Spiegeleer pour les Éditions du Lombard ainsi que son projet de roman graphique Alicia). On le retrouve également en tant que chanteur sur trois albums produits par Miam Monster Miam pour le label Freaksville Record. Il est notamment connu pour l'invention en l’an 2000 du concept d'abruxellation. Il fit partie durant 15 ans de l'équipe culte du Jeu des Dictionnaires et de la Semaine Infernale sur la RTBF, ainsi que de celle de la Télé Infernale.

Depuis le mois d’, il place chaque semaine dans le cadre du projet Tre()zor une photographie noir/blanc d’un objet doré dans un lieu culturel, laissant la possibilité à qui veut de l’emporter.

En tant que commissaire d’exposition, il poursuit depuis 1998 le cycle « Mise en doute ».

Romans[modifier | modifier le code]

  • Villa Mathias, Éditions Albin Michel
  • Nuits de noces, Éditions Racine
  • Judas, Éditions Labor
  • Portrait d’Ari la nuit, Éditions de l’Estuaire
  • Compte à rebours, Editions On-Lit (sélectionné pour le Prix Rossel 2015)[1]
  • Judas côté jardin, Editions On-Lit, 2020[2] - Prix Marcel Thiry 2020[3], Manneken Prix 2020[4], finaliste du Prix Rossel 2020[5] et du Grand prix du roman de l'Académie

Bandes dessinées[modifier | modifier le code]

Musique[modifier | modifier le code]

Il a sorti trois albums parus chez Freaksville records :

Collaborations dans l'univers musical[modifier | modifier le code]

Livres d'art[modifier | modifier le code]

Rien ne va plus, Editions de la Lettre Volée (2016)

Record Painting (retour en grâce), Editions du Caïd (2019)[8]

Pièces de théâtre[modifier | modifier le code]

  • Psy
  • VWLII
  • Eux

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Ariane Le Fort présente COMPTES À REBOURS de Juan d'Oultremont (Onlit) - Vidéo Dailymotion », sur Dailymotion (consulté le 14 septembre 2020)
  2. « "Judas côté jardin", quand Juan d'Oultremont se nourrit de ses souvenirs d'enfance », sur RTBF Culture, (consulté le 14 septembre 2020)
  3. « Juan d'Oultremont, lauréat du Prix Marcel Thiry 2020 », sur ActuaLitté.com (consulté le 15 février 2021)
  4. « Juan d’Oultremont, «Manneken-Prix» 2020 », sur Communes, régions, Belgique, monde, sports – Toute l'actu 24h/24 sur Lavenir.net (consulté le 15 février 2021)
  5. « Trois auteurs et deux autrices forment le quinté du Prix Rossel », sur Le Soir Plus, (consulté le 15 février 2021)
  6. « Cœur de Loup : Juan d’Oultremont séduit avec Alicia, son roman graphique surprenant », sur parismatch.be, (consulté le 14 septembre 2020)
  7. La Libre.be, « Juan d'Oultremont, «coeur de loup» en ses désenchantements », sur LaLibre.be, (consulté le 14 septembre 2020)
  8. « Le Mug : Charlotte Perriand, architecte avant-gardiste et Cover Painting sur Auvio » (consulté le 14 septembre 2020)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]