Christine Ott

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Ott.
Christine Ott
Activité principale Ondiste, professeur, pianiste et compositeur
Genre musical Modern-classique, Romantique, Minimaliste, Avant-garde, Jazz, Expérimental
Instruments Piano, ondes Martenot, Synthétiseurs, Harmonium d'Inde
Labels Gizeh Records
Site officiel http://www.christineott.fr

Christine Ott est une musicienne française, compositeur et arrangeur, d'origine alsacienne, à la fois pianiste et spécialiste des ondes Martenot[1].

Biographie[modifier | modifier le code]

Christine Ott est médaillée d'or du conservatoire de Strasbourg - où elle enseigne - et a obtenu le prix du Conservatoire national supérieur de musique et de danse de Paris.

Elle a travaillé en collaboration (sur disque et en concert) avec de nombreux artistes : Yann Tiersen, Dominique A, Jonny Greenwood, Jean-Philippe Goude, Syd Matters, Stuart Staples, Tindersticks, Têtes Raides, Noir Désir, DAAU, Narcophony, Loic Lantoine, Radiohead, Oiseaux-Tempêteetc.[2]


Elle joue les ondes Martenot sur la bande originale (composée par Yann Tiersen) du film Le Fabuleux Destin d'Amélie Poulain de Jean-Pierre Jeunet, sur la bande originale (composée par Hugues Tabar-Nouval) du film Où va la nuit de Martin Provost, et sur la bande originale (composée par Tindersticks) du film 35 rhums de Claire Denis. Elle compose également la musique du film La Fin du silence de Roland Edzard, en sélection à la Quinzaine des réalisateurs du Festival de Cannes (2011).

En 2009, elle sort son premier album, "Solitude Nomade"[3],[4],[5]. Selon la presse qui entoure la sortie du disque, sa musique est à la fois inclassable, mélodieuse, inspirée et inquiétante grâce à son instrument énigmatique, captivant et insaisissable[6],[4].

En 2012, elle compose une nouvelle partition sonore pour le film Tabou, de F.W. Murnau, qu'elle accompagne dans le cadre d'une tournée de ciné-concerts[7]

En 2014, elle compose une autre création de ciné-concerts sur la base de courts métrages de Lotte Reiniger[8].

En 2016 sort son second album, Only Silence Remains, {qui reçoit de bonnes critiques par des revues telles que les Inrockuptibles, The Wire, Adventures in Modern Music ou A closer listen[9]. À la fin de l'année, elle sort également en édition limitée la bande originale composée pour TABU.

En 2017 paraît Minute Bodies de Tindersticks pour lequel elle a agi en tant que co-compostrice ; le thème principal étant une de ses compositions solo aux Ondes Martenot, et certains chapitres étant des versions alternatives de Only Silence Remains. La création est présentée en avant première au BFI London Film Festival et est diffusée dans différents festivals comme au centre Pompidou-Metz.

Discographie[modifier | modifier le code]

Œuvres personnelles[modifier | modifier le code]

Albums Studio[modifier | modifier le code]

Ciné-concerts[modifier | modifier le code]

Bande originale de film ou de scène[modifier | modifier le code]

Collaborations[modifier | modifier le code]

Participations Albums Studio[modifier | modifier le code]

Albums Live[modifier | modifier le code]

Participations Musiques de Film[modifier | modifier le code]

Participations Musique Classique & Contemporaine[modifier | modifier le code]

Participations scènes Musiques actuelles[modifier | modifier le code]

  • de 2000 à 2010 : Membre du Yann Tiersen band
  • Divers groupes, Married Monk, Cascadeur, Radiohead, Narcophony, Têtes raides, The Hyènes, Syd Matters, Oiseaux-Tempête, Loïc Lantoine, Venus, Foudre!

Compilations[modifier | modifier le code]

Vidéographie[modifier | modifier le code]

  • 2005 : Concert exceptionnel à Canal+ avec Radiohead[12]
  • 2010 : Carte blanche à Christine Ott, théâtre de Neuilly

Liens[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. Making the Ondes Martnot speak, sur le site de l'orchestre philharmonique de Londres, musique par Christine Ott
  2. Portrait de Christine Ott, lors de la sortie de Solitude Nomade
  3. Album en écoute, sur le site de Bandcamp
  4. a et b Critique de Solitude Nomade, sur le site des PopNews
  5. Crédits de Solitude Nomade, sur le site des Discogs
  6. Chronique de Solitude Nomade, sur le site des Inrockuptibles
  7. Concert : Les grandes ondes de Christine Ott, sur le site Rue89 Strasbourg, le 24 février 2013
  8. Ciné-concert, contes & légendes par Lotte Reiniger, site de la création, novembre 2014
  9. Critique de Only Silence Remains, sur le site des Inrockuptibles
  10. Foudre! - Clip vidéo extrait de EARTH, captation à l'église St Merri, Paris par As Human Pattern
  11. Aucun express, vidéoclip, arrangements ondes Martenot par Christine Ott
  12. How to disappear completely, live a Canal+