MetOp

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Icône de paronymie Cet article possède un paronyme, voir Métope (homonymie).
MetOp
Description de l'image Metop-254x193.gif.
Données générales
Organisation ESA
Domaine Observation météorologique
Lancement 2006-
Lanceur Soyouz-Fregat
Identifiant COSPAR [1]
Caractéristiques techniques
Masse au lancement 4 100 kg
Orbite
Orbite Orbite héliosynchrone
Périapside 819 km
Apoapside 821 km
Période 101,3 min
Inclinaison 98,7°
MetOp-C est en cours d'installation dans le simulateur d'environnement spatial (LST) de l'ESTEC (Centre spécialisé de l'Agence spatiale européenne.

MetOp est une famille de trois satellites météorologiques placés en orbite polaire héliosynchrone et développés conjointement par l'Agence spatiale européenne (ESA) et EUMETSAT. Fabriqués par la société EADS Astrium Satellites, ils devraient fournir des données d'observation jusqu'en 2020. Ils embarquent onze instruments de mesure dont le capteur IASI élaboré par le CNES et réalisé par Alcatel Space dans l'établissement de Cannes. Metop-A a été placé en orbite en 2006, Metop-B en 2012, le lancement du troisième satellite a été effectué le mercredi 7 novembre 2018.

Contexte[modifier | modifier le code]

Historique[modifier | modifier le code]

Fonctionnement[modifier | modifier le code]

Le satellite est placé sur une orbite polaire héliosynchrone quasi circulaire de 820 km avec une inclinaison de 98,7°. Il survole la totalité du monde tous les jours en passant au-dessus de chaque zone en début de matinée (passage à 9 h 30 locale au nœud descendant). Son cycle, durée entre deux passages au-dessus du même point, est de 29 jours en 412 orbites[1]. Metop fait ainsi le tour de la terre en 100 minutes, soit 14 fois le tour de la Terre par jour. Étant assez proche de la Terre, à 840 km d'altitude, le satellite ne prend pas de cliché du globe, mais fonctionne plutôt comme un scanner qui ne verrait de la terre qu'une bande au sol.

Caractéristiques[modifier | modifier le code]

Charge utile[modifier | modifier le code]

Les satellites METOP embarquent douze instruments de mesures météorologiques :

  • IASI : Interféromètre atmosphérique de sondage dans l'infrarouge ;
  • MHS : sondeur hyperfréquences pour la détermination de l’humidité ;
  • GOME 2 : surveillance de l’ozone à l’échelle du globe ;
  • ASCAT : diffusiomètre de pointe ;
  • GRAS : récepteur GNSS de sondage atmosphérique ;
  • AVHRR 3 : radiomètre de pointe à très haute résolution ;
  • AMSU/A : sondeur hyperfréquences de technologie avancée ;
  • HIRS : sondeur haute résolution du rayonnement infrarouge ;
  • SEM 2 : spectromètre pour la mesure des flux de particules ionisés dans l’espace ;
  • système Argos ;
  • deux charges utiles de recherche et de sauvetage pour le réseau international Cospas-Sarsat.

Déploiement[modifier | modifier le code]

Lancement de MetOp-A[modifier | modifier le code]

Le premier satellite MetOp, MetOp-A, a été lancé avec succès le 19 octobre 2006 depuis Baïkonour[2].

Lancement de MetOp-B[modifier | modifier le code]

Le lancement de MetOp-B a lieu le 17 septembre 2012 depuis Baïkonour[3].

Lancement de MetOp-C[modifier | modifier le code]

Le lancement de MetOp-C a été effectué le à h 47 (UTC)[4] depuis le Centre spatial guyanais[5] par un lanceur Soyouz ST-B[6]. La mise en service opérationnel est prévue au printemps 2019 par Eutmesat à Darmstadt.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Herbert J. Kramer, « MetOp Program », eoportal.org (consulté le 4 décembre 2008).
  2. (en) MetOp - Facts & figures, European Space Agency.
  3. Sylvestre Huet, « Le satellite météo Metop en orbite », Libération, 18 septembre 2012.
  4. « VS19 : Avec la mise en Orbite de MetOp-C, Arianespace accomplit avec succès un troisième lancement au profit du programme météorologique MetOp d’Eumetsat » [PDF], arianespace.com, (consulté le 7 novembre 2018).
  5. « Metop — EUMETSAT », sur www.eumetsat.int (consulté le 19 octobre 2016).
  6. « Mission VS19 : Arianespace au service du programme météorologique MetOp de l'opérateur Eumetsat » [PDF], arianespace.com, (consulté le 31 octobre 2018).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]