Massif de Larra-Belagua

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Larra.
Icône de paronymie Cet article possède un paronyme ; voir : Lara.
Massif de Larra-Belagua
Pyrénées-Atlantiques department relief location map.jpg
Larra-Belagua
Larra-Belagua
Localisation sur la carte des Pyrénées-Atlantiques
Géographie
Altitude 2 504 m, Pic d'Anie
Massif Pyrénées
Administration
Pays Drapeau de l'Espagne Espagne
Drapeau de la France France
Communautés
Région
Navarre, Aragon
Aquitaine
Provinces
Département
Navarre, Huesca
Pyrénées-Atlantiques
Géologie
Roches Roche sédimentaire
Massif de Larra
Vallée de Belagua

Le massif de Larra est un massif situé dans les Pyrénées au nord-est de la province de Navarre (Espagne), à l'entrée de la vallée de Roncal, formant une frontière naturelle avec la France au nord et la province de Huesca au sud-est.

Étymologie[modifier | modifier le code]

Selon la toponymie basque, le morphème lar- signifie lande, lieu où les bergers font paître leurs animaux. Larra signifierait simplement La lande.

Géographie[modifier | modifier le code]

Sa plus grande partie se trouve en Navarre.

Topographie[modifier | modifier le code]

Géologie[modifier | modifier le code]

Il s'agit d'un immense masse de roche calcaire qui s'élève à plus de 2 000 mètres et qui est relativement plate à sa partie supérieure, révélant un ensemble karstique de grande importance. La zone haute est un grand lapiaz, irrégulier et fractionné, dans lequel l'eau par son action a ouvert des crevasses profondes qui font du site un véritable parc spéléologique.

On y trouve une des failles les plus profondes du monde, la sima de San Martín (gouffre de Saint-Martin), qui est l'une des entrées du grand réseau de la Pierre-Saint-Martin (plus de 80 km).

Cette éponge rocheuse draine sur le versant espagnol le Belagua qui a formé la Vallée de Belagua, un très beau site tapissé de forêts.

Climat[modifier | modifier le code]

Flore et faune[modifier | modifier le code]

Dans les zones supérieures du massif, on note la présence du pin noir en groupes plus ou moins importants qui profitent du peu de terre disponible entre les roches du lapiaz. Une forêt plus importante a été déclarée et protégée sous le nom de Réserve intégrale d'Ukerdi.
Dans les zones inférieurs se développent des forêts de hêtres et de sapins, dont il existe également une zone protégée, la Réserve intégrale du barranco d'Aztaparreta, qui n'a jamais été exploitée.

La faune de zone est également riche et on note la présence de l'ours, de l'isard, de l'aigle royal, du gypaète barbu, du Grand Tétras et de bien d'autres espèces.

Histoire[modifier | modifier le code]

Randonnées[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]