Massif de la Munia

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Massif de la Munia
Localisation du massif de la Munia dans les Hautes-Pyrénées[1],[2].
Géographie
Altitude 3 133 m, Pic de la Munia[1]
Massif Pyrénées
Longueur 12 km
Largeur km
Administration
Pays Drapeau de la France France
Drapeau de l'Espagne Espagne
Région
Communauté autonome
Occitanie
Aragon
Département
Province
Hautes-Pyrénées
Huesca
Géologie
Âge Orogenèse : environ −40 Ma
Roches : Dévonien.
Roches calcaire

Le massif de la Munia, ou parfois massif de Munia-Troumouse, est un massif de montagne de la chaîne des Pyrénées dans le département des Hautes-Pyrénées en région Occitanie côté France, et dans la province de Huesca, dans la communauté autonome d'Aragon côté Espagne. Il mesure 12 km de long pour 9 km de large, et culmine au pic de la Munia à 3 133 mètres[1].

Géologiquement parlant, à cause de la nature sédimentaire élevée de ses roches et de sa position centrale dans la chaîne, le massif de la Munia fait partie de la zone axiale des Pyrénées[3]. Il est le prolongement géologique et géographique du massif du Mont-Perdu en suivant la frontière entre l'Espagne et la France vers l'est.

Toponymie[modifier | modifier le code]

Géographie[modifier | modifier le code]

Côté français, le massif s'arrête au niveau du cirque d'Estaubé à l'ouest ; il comprend les lignes de crête du cirque de Troumouse et du cirque de Barroude. Côté espagnol, le massif inclut la sierra du pic de Cuezo (2 049 m), la sierra de Liena, et la sierra Pelada.

Principaux sommets[modifier | modifier le code]

De gauche à droite : pics de Robiñera, Munia, Troumouse, Gerbats, et port de Barroude.
Sommet Altitude[1] (mètres)
Pic de la Munia 3 133
Pic de Serre Mourène 3 090
Pic de Troumouse 3 085
Pic Heid 3 022
Pic de la Robiñera 3 003
Petit pic Blanc 2 959
Pène Blanque 2 905
Pic de Gerbats 2 904
Pic de la Géla 2 847
Pic de Liena 2 605
Pic Mota 2 580

Géologie[modifier | modifier le code]

Article connexe : Géologie des Pyrénées.

Les roches actuelles de surface sont composées de strates géologiques issues de roches sédimentaires de type calcaire, mais aussi grès et quartzite, formées au cours du Dévonien[3].

Au Paléogène, entre 66,0 à 23,03 Ma, la remontée vers le nord de la plaque africaine entraîne avec elle la plaque ibérique. Celle-ci, coincée entre la plaque africaine au sud et la plaque européenne au nord, va entrer en collision avec elles, formant la cordillère Bétique au sud et la chaîne des Pyrénées au nord. Au niveau de la zone du massif de la Munia, les roches sédimentaires sont alors progressivement comprimées et remontées en altitude entre −53 et −33 Ma durant l'Éocène[4].

Climat[modifier | modifier le code]

Faune et flore[modifier | modifier le code]

Histoire[modifier | modifier le code]

Activités humaines[modifier | modifier le code]

Protection[modifier | modifier le code]

Randonnées[modifier | modifier le code]

Économie[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a b c et d « Carte topographique du pic de la Munia à l'échelle 1:25000 » sur Géoportail (consulté le 7 octobre 2018)..
  2. Google Maps, « Carte en relief du massif de la Munia » (consulté le 7 octobre 2018).
  3. a et b Bureau de recherches géologiques et minières, « Cartes géologiques de France » (consulté le 7 octobre 2018).
  4. Raymond Mirouse, « Formation des Pyrénées », Geolval (consulté le 7 octobre 2018).

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :