Épouse du prétendant légitimiste au trône de France

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Marie-Thérèse de France, première épouse d’un prétendant légitimiste.

L’appellation d’« épouse du prétendant légitimiste » est le titre non officiel donné au conjoint du prétendant légitimiste à la Couronne de France. Pour les légitimistes, il s’agit de la reine de France et de Navarre.

Origines de la distinction[modifier | modifier le code]

À la mort du roi Charles X, le à Görz (Autriche), son fils le dauphin Louis de France (devenu en exil le « comte de Marnes ») lui succède en tant qu’aîné de la maison de Bourbon, devenant ainsi le prétendant légitimiste aux trônes de France et de Navarre. Celui-ci, que ses partisans appellent « Louis XIX », a épousé, en 1799, Marie-Thérèse de France sa cousine germaine : elle devint ainsi, en 1836, la première épouse d’un prétendant[1] légitimiste au trône de France (l’épouse de Charles X étant décédée en 1805).

Dans l’espoir d’une nouvelle restauration après l’« usurpation » du duc d’Orléans — devenu Louis-Philippe Ier — les partisans des Bourbons se divisent entre les soutiens de Charles X (puis de son fils le « comte de Marnes »), appelés « carlistes », et ceux de son petit-fils Henri d'Artois, duc de Bordeaux (devenu en exil le « comte de Chambord »), appelés « henriquinquistes ». Peu à peu, et ce dès 1844, le mouvement prend une appellation plus générale — qui perdure jusqu’à aujourd’hui — ; celle de « légitimisme », en référence à la légitimité que la branche aînée aurait sur la branche cadette en vertu des lois de dévolution ancestrales de la couronne.

Les régimes politiques français se succédant, avec certains d’entre eux ouvertement hostiles à toute forme de monarchie, et plus particulièrement à celle des Bourbons, les prétendants se sont de la même manière succédé au fil des temps. L’actuel prétendant est le « duc d’Anjou », Louis de Bourbon, aussi connu sous la titulature royale de « Louis XX », descendant direct de Philippe V d’Espagne. Marié depuis 2004 à Marie-Marguerite Vargas Santaella, cette dernière est donc l’actuelle épouse du prétendant, c’est-à-dire, pour les légitimistes, l’actuelle « reine de France et de Navarre ».

À noter que les prétendants orléanistes se veulent eux aussi, depuis la mort du comte de Chambord et à la suite d'une fusion dynastique qu'ils revendiquent entre les principes orléanistes et légitimistes, les seuls prétendants légitimes au trône (et, par ricochet, leurs épouses) puisque, devenus étrangers suite aux traités d'Utrecht, Philippe V d'Espagne et ses enfants auraient perdu tout droit au trône de France et seraient selon ces royalistes, ainsi que leurs descendants, frappés d'un vice de pérégrinité.

Épouses des prétendants légitimistes[modifier | modifier le code]

Rang Portrait Nom Durée Époux Maison Armoiries
1 Marie-Thérèse de France Marie-Thérèse de France
1778 — 1851

Décédée à 72 ans

18361844 Louis XIX Maison de Bourbon CoA of Marie-Thérèse of France.png
Vacance de la distinction (1844-1846), le prétendant Henri V n’ayant pas d’épouse.
2 Marie-Thérèse de Modène Marie-Thérèse de Modène
1817 — 1886

Décédée à 68 ans

18461883 Henri V Maison de
Habsbourg-Lorraine
Blason France moderne.svg Armoiries Autriche-Este 1814.svg
3 Marie-Béatrice de Modène Marie-Béatrice de Modène
1824 — 1906

Décédée à 82 ans

18831887 Jean III Maison de
Habsbourg-Lorraine
Blason France moderne.svg Lesser coat of arms of the House of Austria-Este.svg
4 Marguerite de Parme Marguerite de Parme
1847 — 1893

Décédée à 46 ans

18871893 Charles XI Maison de
Bourbon-Parme
Armes France - Parme.svg
Vacance de la distinction (1893-1894), le prétendant Charles XI ayant perdu la précédente épouse.
5 Berthe de Rohan et son époux Marie-Berthe de Rohan
1868 — 1945

Décédée à 76 ans

18941909 Charles XI Maison de Rohan Blason France moderne.svg Blason fam fr Rohan-Rochefort.svg
Vacance de la distinction (1909-1931), le prétendant Jacques Ier n’ayant pas d’épouse.
6 Marie des Neiges de Bragance et son époux Marie-des-Neiges de Bragance
1852 — 1941

Décédée à 88 ans

19311936 Charles XII Maison de Bragance
Armoiries d'alliances de Charles XII de France et de Marie-des-Neiges de Bragance.svg
7 Victoire-Eugénie de Battenberg Victoire-Eugénie de Battenberg
1887 — 1969

Décédée à 81 ans

19361941 Alphonse Ier Maison de Battenberg
Armoiries d'alliances Alphonse Ier de France et Victoire-Eugènie de Battenberg.svg
8 Emmanuelle de Dampierre, en haut à gauche, avec sa mère et ses frère et sœur Emmanuelle de Dampierre
1913 — 2012

Décédée à 98 ans


Jus canonicum
19411975
Jus civilis
19411947
Henri VI Maison de Dampierre Blason France moderne.svg Armoiries de Dampierre (Picardie).png
N.B. : le mariage d'Henri VI et d'Emmanuelle de Dampierre fut annulé civilement par un tribunal civil roumain en 1947 (annulation civile reconnue par la justice italienne), mais jamais annulé par l'Église catholique. Emmanuelle de Dampierre resta donc l'épouse légitime d'Henri VI pour les légitimistes français et en droit canonique.
civilement Charlotte Tiedemann Charlotte Tiedemann
1919 — 1979

Décédée à 60 ans


Jus civilis
19491975
Henri VI Famille Tiedemann
9 Marie du Carmel Martínez-Bordiú Marie du Carmel Martínez-Bordiú
1951

Jus canonicum
19751986
Jus civilis
19751982
Alphonse II Famille Martínez (es) Blason France moderne.svg COA Duchy of Franco (1975).svg
Vacance de la distinction (1986-1989), le prétendant Alphonse II ayant divorcé de la précédente épouse.
Vacance de la distinction (1989-2004), le prétendant Louis XX n’ayant pas d’épouse.
10 Marie-Marguerite Vargas Santaella
1983
2004 Louis XX Famille Vargas
Armes María Margarita de Bourbon, née Vargas Santaella (avec armes de droite dessinées par Reliavech).png

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Il y avait déjà eu une épouse de prétendant au trône de France de 1795 à 1810 : la comtesse de Provence, épouse du futur Louis XVIII.

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]