Lolita Lempicka

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour l’article homonyme, voir Lolita Lempicka (parfum).
Lolita Lempicka
logo de Lolita Lempicka

Fondateurs Josiane Maryse Pividal[1]
Forme juridique Société anonyme
Siège social Paris
Drapeau de France France
Activité cosmétiques, prêt-à-porter
Produits Mode, Parfum
Site web site officiel

Lolita Lempicka, de son vrai nom Josiane Maryse Pividal, est une styliste de mode et une créatrice de parfums française née le 14 août 1954[2] à Bordeaux.

Histoire[modifier | modifier le code]

Lolita Lempicka, admirative du travail de sa mère (couturière), habillait elle-même ses poupées Barbie dès l'âge de six ans. À l'adolescence, elle faisait elle-même ses vêtements. À 17 ans, elle suit des études de stylisme au studio Berçot.

Elle a trois filles : Elisa Melodie (1975), et des jumelles (1983), Paulina Leonor, et Lauren Leslie. Son mari, Joseph-Marie Pividal est un artiste graphique. Tous travaillent pour la marque. C'est une entreprise familiale.

Elisa Melodie vit à New York et s'occupe de la marque aux États-Unis. Paulina Leonor et Lauren Leslie vivent à Paris.

Elle est vegan[3].

Carrière[modifier | modifier le code]

Influences[modifier | modifier le code]

2017-fr.wp-orange-source.svg
Cette section ne cite pas suffisamment ses sources (septembre 2012)
Pour l'améliorer, ajoutez des références vérifiables [comment faire ?] ou le modèle {{Référence nécessaire}} sur les passages nécessitant une source.

Dès l'âge de 5 ans, Lolita Lempicka crée un monde rempli de princesses aux somptueuses robes. Elle s'inspirait à la fois des contes de fée, tels La Belle et la Bête et Peau d'Âne, et tous les contes de Charles Perrault, mais aussi des magazines de mode qu'elle feuilletait, telles Femmes d'aujourd'hui et Marie Claire y dénichant des idées de stylisme.

Au contact du monde de la mode, elle s'inspire de Coco Chanel, qu'elle découvre dans l'émission Dim, Dam, Dom. Elle s'inspire aussi d'artistes qui n'ont rien à voir avec la mode comme le photographe David Hamilton, le poète Jean Cocteau, les peintres préraphaélites et symbolistes Modigliani, Picasso, Matisse, Gustave Moreau ou encore Ingres.

Son style féminin, romantique n'a jamais cessé d'évoluer. Elle préfère les matières fluides et transparentes et coupes tout en longueur. Grâce à ce style, elle mêle rêve, féminité, raffinement, le tout surmonté de petites notes sensuelles.[passage publicitaire]

Lolita Lempicka s'est engagée pour la cause animale, s'opposant à la compagnie Air France, qui transporte des animaux destinés à l'experimentation animale[3]. Ses créations dans le parfum et les cosmétiques n’impliquent pas de souffrance animale ; ses accessoires, lunettes, bijoux et montres ne sont par ailleurs pas issus d'animaux. Elle a aussi effectué des démarches, toujours en cours, pour que ses produits puissent afficher le label « Cruelty free » et figurer sur la liste des marques éthiques de PETA US. Cela concerne aussi bien les ingrédients ainsi que les produits finis[3].

La mode et les collaborations[modifier | modifier le code]

Lolita Lempicka, de son vrai nom Josiane Maryse Pividal, commence sa carrière en indépendante puis c'est en 1983, à 29 ans, qu'elle crée la marque et monte sa première collection, avec l'aide de son mari.

En 1984, elle ouvre une première boutique dans le quartier du Marais à Paris. La même année, elle fait son premier défilé à Tokyo, au Japon.

En 1985, elle fait son premier défilé Lolita Lempicka à Paris.

En 1986, elle lance Lolita Bis.

De 1987 à 1990, elle prend la direction artistique des collections Femmes et Enfants pour la marque Cacharel.

À partir de 1987 débute une collaboration avec le groupe japonais Onward Kashiyama, pour une master licence englobant mode et accessoires (maroquinerie, lunettes, bijoux, chaussures, lingerie…).

En 1990, la marque installe sa maison de couture avenue Marceau, dans un hôtel particulier.

Dans les années 1990, elle crée des collections spéciales pour La Redoute, Les 3Suisses ou encore Monoprix.

En 1994, Lolita Lempicka crée une collection dédiée aux mariées, et ouvre une autre boutique dans le quartier du Marais, Les Mariées de Lolita. Les robes de mariées ont une place importante dans la carrière de la créatrice.[réf. souhaitée]

En 1996, Lolita Lempicka lance LSD (Lolita Studio Design). À la même période, sa fille aînée Élisa Melodie la rejoint au studio de création, et participe aux nouvelles collections.

Au début des années 2000, c'est Pedro Winter qui s'occupe de la direction musicale des défilés.

En 2003, les jumelles Paulina Leonor et Lauren Leslie rejoignent l'entreprise.

En 2004, la marque fête ses 20 ans de création et fait pour l'occasion un ouvrage dédié Lolita Lempicka : Il était une fois 20 ans de création. La même année, la marque associe son nom à une voiture : la Nissan Micra Lolita Lempicka[4]. Cette collaboration continue aujourd'hui, et 3 versions, dont une coupé cabriolet, ont vu le jour depuis[5],[6].

En 2006, elle s'associe à nouveau avec La Redoute pour une collection événementielle.

En 2007, elle crée pour la marque Etam une collection spéciale Mode et Lingerie.

En 2008, Les 3 Suisses lui commandent une nouvelle collection, avec notamment une robe de mariée. La même année, elle lance avec Samsung, pour la Saint-Valentin, un téléphone portable modèle U600[7] à son effigie (couleur parme, fonds d'écran personnalisés, sonneries). Expérience qu'elle réitère en 2010 avec le modèle Player 5[8] de couleur violette.

En 2009, elle dessine une ligne de bagages pour la marque Delsey[9] et en imaginant une gamme de produits bio avec Bonneterre (thé, biscuits, chocolats), « Les gourmandises de Lolita ».

En 2012, elle dessine pour Ekyog une collection capsule de vêtements et d'accessoires.

Les Parfums de Lolita Lempicka[modifier | modifier le code]

2017-fr.wp-orange-source.svg
Cette section ne cite pas suffisamment ses sources (septembre 2012)
Pour l'améliorer, ajoutez des références vérifiables [comment faire ?] ou le modèle {{Référence nécessaire}} sur les passages nécessitant une source.

En 1997 sort Lolita Lempicka et son flacon évoque une pomme. En 2000 sort le premier parfum pour homme de la créatrice : Lolita Lempicka Au Masculin. En 2006 sort un autre parfum féminin, L, davantage vanillé. Il est inspiré par le thème de la sirène. En 2008, Les parfums Lolita Lempicka sortent deux nouvelles fragrances : Fleur Défendue et Fleur de Corail, inspirées respectivement du premier et du second parfum de la créatrice. En 2009, Lolita Lempicka propose Mon Rose, une poudre à joues rosissante. La même année, les parfums Lolita Lempicka ouvrent leur boutique en ligne.

À l'automne 2009, « Si Lolita » devient la troisième fragrance féminine ; florale épicée poudrée au flacon en forme de « trèfle à quatre cœurs ». L'égérie du parfum est la Miss Météo de Canal + Charlotte Le Bon.

En 2010, le parfum Lolita Lempicka Au Masculin est décliné en eau de toilette : L'Eau Au Masculin.

À l'été 2011, le premier parfum est décliné sous forme d'une nouvelle eau de toilette baptisée Morsure d'Amour. « Si Lolita » est également décliné en eau de toilette.

En 2012, la marque lance la première édition de « L'Eau en blanc ».

En septembre 2012, Lolita Lempicka choisit Elle Fanning comme nouvelle égérie publicitaire pour Le Premier Parfum. Elle est mise en scène dans une nouvelle campagne, réalisée et mise en musique par Yoann Lemoine, aussi connu sous le nom de Woodkid.

Lolita Lempicka et le cinéma[modifier | modifier le code]

Lolita Lempicka a habillé un grand nombre d'actrices au cinéma : Charlotte Gainsbourg et Anouk Grinberg dans Merci la vie de Bertrand Blier, Vanessa Paradis dans L'Arnacœur de Pascal Chaumeil, Victoria Abril dans Gazon maudit de Josiane Balasko, Mathilde Seigner dans Mariages de Valérie Guignabodet.[réf. souhaitée] Lolita a aussi joué son propre rôle dans Prêt-à-porter de Robert Altman et Quelqu'un de bien de Patrick Timsit.[réf. souhaitée]

Lolita Lempicka fait défiler de nombreuses actrices comme Diane Kruger, Clotilde Courau, Élodie Bouchez, Emmanuelle Seigner, Laetitia Casta, Florence Thomassin, Marine Delterme, Valérie Kaprisky, Charlotte Valandrey, Géraldine Pailhas[réf. nécessaire].

La marque est présente lors de la montée des marches à Cannes. Lolita Lempicka a habillé pour l'occasion : Élodie Bouchez, Isabelle Huppert, Emmanuelle Béart, Chiara Mastroianni, Josiane Balasko, Laetitia Casta, Béatrice Dalle, Cécile Cassel, Roxane Mesquida.[réf. nécessaire]

Récompenses[modifier | modifier le code]

En 1996, Lolita Lempicka reçoit le Trophée des femmes en or dans la catégorie « Mode ». En 2002, elle devient chevalier de l'ordre de la Légion d'honneur[10] pour sa participation à l'image de la France dans le monde.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Voir site du Journal officiel lors de sa nomination au grade de chevalier dans l'ordre de la Légion d'honneur
  2. « BFMTV » (consulté le 23 mai 2018)
  3. a, b et c « Lolita Lempicka: « Aujourd'hui, la maltraitance et le massacre des animaux atteint l'inimaginable » », sur Vegemag | Site d’information sur le végétarisme, l'environnement et la protection animale (consulté le 14 octobre 2015)
  4. « Micra Lolita Lempicka : une série très mode » Caradisiac
  5. Fabien Darbois, « Série Limitée : Nissan Micra Lolita Lempicka » Turbo.fr, 7 mars 2011
  6. « Micra Lolita Lempicka, prix équipements » La Revue Automobile.com, 7 mars 2011
  7. Diane Mottez, « Lolita Lempicka habille le portable U600 de Samsung » Femme Actuelle.fr
  8. « Un Samsung Player 5 Lolita Lempicka chez Bouygues Telecom  » Zone Numérique.com, 7 octobre 2010
  9. « Lolita Lempicka part en voyage avec Delsey » PureTrend.com, 27 octobre 2009
  10. Voir site du Journal officiel

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]