3 Suisses

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur les redirections « Trois suisses » redirige ici. Pour la station de tramway, voir Ligne T du tramway de Lille - Roubaix - Tourcoing.
3 Suisses
logo de 3 Suisses
Logo de 3Suisses

Création 1932
Forme juridique SAS
Siège social Villeneuve d'Ascq
Drapeau de France France
Activité Vente à distance
Société mère Groupe Domoti
Site web www.3suisses.fr

Dette 242 100 000 € (2007)
Chiffre d’affaires 487 M€ en 2012

402 M€ en 2013 274 M€ en 2014

3Suisses est un site marchand de mode et de déco initialement catalogue de vente par correspondance en France et en Belgique, filiale du Groupe Domoti dont le siège social est situé à Marquette-lez-Lille dans le Nord[1] .

Historique[modifier | modifier le code]

Xavier Toulemonde crée les Filatures des 3Suisses en 1932, à Roubaix, qui deviendront par la suite les 3 Suisses[2]. La société tire son nom d'un bistrot proche de son ancien siège, tenu par M. Suis, qui avait 3 filles. Petit à petit, les habitués de ce bistrot prirent l'habitude de dire qu'ils allaient « chez les 3 Suisses »[réf. nécessaire].

Entre 1934 et 1961, 3 Suisses ouvre les premières antennes à l'étranger, notamment en Belgique, en Allemagne et en Autriche et lance en 1949 le premier catalogue « Textile » (28 pages et 436 articles) qui devient par la suite le catalogue type « Grand magasin ». En 1969, 3Suisses affiche sur la couverture de son catalogue une femme en pantalon alors que la jupe reste l'usage dans la société française.

En 1995, 3Suisses lance son premier site de vente en ligne, faisant figure de pionnier français du e-commerce. L'intégralité du catalogue est accessible sur Internet à partir de l'année 1998.

En 2007, 3Suisses développe le M-Commerce, ce qui permet l'accès au catalogue et au bon de commande via un téléphone portable. En 2008, s'ouvre 3Suisses.com qui permet aux internautes de 8 nouveaux pays d'Europe de commander en ligne. La même année, les sites pour la Russie et le Sénégal sont ouverts. En 2009, 3 Suisses connait une profonde réorganisation et un plan de sauvegarde de l'emploi afin de se relancer en s'appuyant sur le e-commerce, son savoir-faire et son ADN de mode et de création[3], sous l'impulsion d'une nouvelle équipe de direction [4].

En 2010, 3Suisses renoue avec sa tradition de grands designers invités en couverture et à l'intérieur du catalogue, avec Karl Lagerfeld[5],[6], Hicham AHMRI ou encore Alexandre Vauthier.

En septembre 2014, 3Suisses présente son nouveau business model orienté vers le digital et cesse son catalogue papier présentant l'intégralité des collections d'une saison au profit du web et d'éditions régulières[7].

Activité, rentabilité[modifier | modifier le code]

Depuis fin 2005 les résultats sont déficitaires et le cumul des pertes s'élève à 611 millions d'euros[8]. En 2014, 3Suisses réalisait un chiffre d'affaires de 275 millions d'euros contre 915 M€ en 2004.

Le chiffre d'affaires 2015 serait descendu à 120 M€ avec un résultat déficitaire de 60 M€[9].

Recentrant ses activités sur les services au e-commerce, le groupe 3SI, maison-mère de 3Suisses, annonce en mars 2016 la cession de l’ensemble de ses filiales de e-commerce , dont 3Suisses.

La vente de 3Suisses est finalisée en janvier 2017, la marque entre dans le giron du Groupe Domoti.

Identité visuelle[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Yannick Boucher, « 3 Suisses : les trois filles de Monsieur Suys étaient-elles suisses ? », La Saga des marques, t. 1,‎ , p. 62-65.