Collection capsule

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant la mode et le vêtement
Cet article est une ébauche concernant la mode et le vêtement.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Une collection capsule désigne, dans le monde du vêtement et de la mode, une ligne de vêtements ou produits, généralement composée de quelques pièces en série limitée, diffusée pendant un temps assez court, de quelques jours à quelques semaines, et venant se placer dans la gamme hors collection permanente ou saisonnière. Bien que largement utilisé à partir des années 2000, le principe existe depuis plusieurs décennies.

Association de deux marques[modifier | modifier le code]

Les pièces d'une collection capsule sont le plus souvent issues de la collaboration d'un grand couturier ou d'un styliste avec une enseigne grand public[1]. Le créateur dessine et conçoit les vêtements, et la confection est prise en charge par l'enseigne. Le choix des tissus et la prise en charge de la confection par l'enseigne permet de baisser les coûts de fabrication, et de proposer une collection signée d'un créateur à des prix inférieurs.

Bien que la collection capsule désigne généralement la collaboration d'un styliste et d'une grande enseigne, elle désigne par extension la collaboration ponctuelle, pour une collection à quelques exemplaires, d'un « nom » dans les domaines de la mode, de la musique ou de l'art, et d'une marque, qu'elle soit grand public ou non[2]. Les exemples sont multiples, comme le rappeur Kanye West pour Louis Vuitton, puis avec le chausseur italien Giuseppe Zanotti[3], ou le lunettier allemand Mykita avec le fabricant de doudounes Moncler[4], ou encore le chanteur Pete Doherty pour la marque de prêt-à-porter The Kooples, le mannequin Bar Refaeli pour la lingerie Passionata, ou la chanteuse Rihanna avec Armani.

Après l'an 2000, la première collaboration notable d'un grand couturier et d'un grand magasin fut celle de Karl Lagerfeld, directeur artistique de la maison de haute couture Chanel, et de la chaîne de magasins de vêtements suédoise H&M en 2004[1],[5]. La société suédoise a depuis collaboré à plusieurs reprises avec d'autres grands noms de la mode[2], dont Viktor & Rolf en 2006[6], Jimmy Choo (marque de prêt-à-porter habituée aux collections capsules sous diverses formes de collaboration) en 2009, ou encore la marque milanaise Marni en 2012. Mais le principe ainsi que le terme de « collection capsule » sont établis depuis les années 1960[7].

Ce concept de collection limitée en quantité, avec la participation d'une personnalité de la mode, a été depuis reprise par d'autres enseignes de distribution en France ou à l'étranger, comme Marks & Spencer ou Macy's.

Ce type de collection, du fait du nombre parfois très limité de pièces, peut parfois provoquer des émeutes lors de sa sortie[2],[8].

Une seule marque[modifier | modifier le code]

L'expression « collection capsule » est également utilisée par les marques ou les médias dans le cadre d'une collection en édition limitée, généralement créée pour un événement particulier comme un anniversaire ; on peut citer pour l'exemple la collection capsule de Louboutin pour les 20 ans de sa marque[9]. Dans ce cas, elle n'exprime pas l’association de deux marques ou la collaboration ponctuelle d'un créateur avec une marque tierce, mais simplement le fait que la collection est limitée, dans le temps, en quantité de produits disponibles, pour le choix des modèles, et qu'elle s'ajoute simultanément aux collections permanentes.

La boutique colette à Paris[10], et plus généralement les concept stores, se sont fait comme spécialité de commercialiser ces collections capsules, qu'elles émanent d'une marque unique ou de la collaboration entre deux marques/créateurs.

Chronologie[modifier | modifier le code]

Chronologie de collections capsules avec deux marques distinctes, et ayant eu un écho notable dans les médias :

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

En complément, quelques articles de marques présentes sur Wikipédia où le sujet de « collection capsule » est abordé de façon significative :

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Giuseppe Pennino, « The Capsule Collection », Vogue Italia
  2. a, b et c Valérie Landrieu, « Versace, nouvelle capsule d’H&M », Échos ModeLuxe sur Les Échos, 20 octobre 2011
  3. « 4.420 euros pour s’offrir les chaussures imaginées par Kanye West pour Giuseppe Zanotti », People inside,‎ (consulté le 11 mars 2012)
  4. Eugénie Trochu, « Les lunettes Mykita pour Moncler », sur Vogue.fr, Vogue Paris,‎ (consulté le 11 mars 2012)
  5. Cathy Horyn, « Front Row; Off-the-Rack Lagerfeld, at H&M », The New York Times, 22 juin 2004.
  6. « Viktor & Rolf pour H&M », madmoiZelle.com, 12 mai 2006
  7. (en) Barbara Cloud, « Ex-Window Designer London Look Winner », The Pittsburgh Press,‎ (lire en ligne)
    « […] here to show capsule collection for 10 items […] »
  8. Géraldine Dormoy, « La folie Jimmy Choo chez H&M », Mode, sur L'Express Styles, L'Express,‎  : « la collection capsule Jimmy Choo pour H&M »
  9. « Christian Louboutin : sa collection anniversaire », sur Puretrend,‎ (consulté le 11 mars 2012) : « une nouvelle collection capsule spéciale anniversaire »
  10. Antoine Pastor, « LOOK s'invite chez colette », sur Vogue,‎ (consulté le 11 mars 2012) : « ensemble une mini-collection capsule mixte »
  11. « Campagne Lanvin x H&M », sur Tendancesde Mode, TDM,‎
  12. Anne-Sophie Mallard, « Gap et Valentino lancent une collection capsule », sur Vogue.fr, Vogue,‎
  13. Mathilde Laurelli, Virginie Benarroch, « Le succès de Marni pour H&M à Paris », sur L'Express Styles,‎
  14. Marion Deslandes, « H&M confie une capsule à Anna Dello Russo », Éditions Larivière,‎ (consulté le 5 mai 2012)
  15. Géraldine Dormoy, « Le style extravagant d'Anna Dello Russo », sur lexpress.fr/styles, L'Express,‎ (consulté le 6 mai 2012)