Eudes II de Bourgogne

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Eudes de Bourgogne.
Eudes II de Bourgogne
Tombeau à Citeau.jpg
Son tombeau à l'abbaye de Cîteaux avec son père et son grand-père.
Titre de noblesse
Duc de Bourgogne
-
Prédécesseur
Successeur
Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata
Lieu inconnuVoir et modifier les données sur Wikidata
Décès
ou Voir et modifier les données sur Wikidata
Lieu inconnuVoir et modifier les données sur Wikidata
Sépulture
Activité
Famille
Père
Mère
Mathilde de Mayenne (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Fratrie
Sibylle de Bourgogne
Mathilde de Bourgogne (d)
Aigeline de Bourgogne (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Conjoint
Enfants
Arms of Eudes de Bourgogne.svg
blason

Eudes II[1], né en 1118, mort le 27 juin 1162, duc de Bourgogne de 1143 à 1162, fils de Hugues II le Pacifique, duc de Bourgogne, et de Mathilde de Turenne.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il aurait combattu les Maures au Portugal. À l'avènement de Louis VII (1137), il refuse de lui prêter hommage, mais un jugement papal rendu par Adrien IV l'y oblige. Il fut également un seigneur pillard et dut, pour racheter ses fautes, aller en pèlerinage en Terre sainte. Il mourut au cours du voyage.

Il avait épousé en 1145 Marie de Blois, belle-sœur de Louis VII et fille de Thibaud IV, comte de Blois et de Champagne, et de Mathilde de Carinthie, et avait eu :

Il semble que ce fut lui qui adopta les armes bandé d'or et d'azur à la bordure de gueules, qui devinrent ensuite celles des ducs de Bourgogne.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Eudes II de Bourgogne sur le site de la Fondation pour la généalogie médiévale
  2. Jean-Luc Fray, « Auvergne, Velay et Royaume d’Arles : éléments pour une révision de la géographie relationnelle auvergnate au Moyen Âge », Siècles, revue du Centre d'Histoire Espaces et Cultures, Clermont-Ferrand, Université Blaise-Pascal, vol. 15,‎ (lire en ligne)