Les Singestronautes

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Les Singestronautes

Type de série animation
Titre original Rocket Monkeys
Genre Comédie, aventure, comédie surréelle, fantasy, Science-fiction, humour noir
Création Dan Abdo, Jason Patterson
Production Producteurs exécutifs
Mark Evestaff
Ira Levy
Joan Lambur
Peter Williamson
Mauro Casalese
Michael Feder

Sociétés de production
Breakthrough Entertainment
Atomic Cartoons
Hornet Films
Production originale Télétoon

Société de distribution
4Licensing Corporation
Musique Eggplant LF Inc.
Steve D'Angelo
Terry Tompkins
Jeffrey Morrow
Pays d'origine Drapeau du Canada Canada
Chaîne d'origine Télétoon
Nickelodeon[1]
Nb. de saisons 3
Nb. d'épisodes 65
Durée 22 minutes
Diff. originale

Les Singestronautes (Rocket Monkeys) est une série télévisée d'animation canadienne en 65 épisodes de 22 minutes (130 segments de 11 minutes) créée par Dan Abdo et Jason Patterson, développé par Mark Evestaff et Alex Galatis, produite en association avec Atomic Cartoons (en)[2], et diffusée à partir du sur Teletoon[3] et Télétoon[4].

La série débute officiellement le sur Nickelodeon aux États-Unis[5], et le sur Nicktoons au Royaume-Uni et en Irlande. Elle est diffusée sur Nicktoons, également aux États-Unis, pendant uniquement trois semaines dès le , en un marathon de 21 h à minuit avec des épisodes diffusés sur Nickelodeon. En France, la série a été diffusée sur Nickelodeon dès le . À la saison 2 la diffusion est passée sur Canal+ Family et Canal+ sous son titre français.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Rocket Monkeys explore les exploits comiques et surréalistes de deux primates Gus et Wally. Inexplicablement chargés de réussir d'importantes missions, les deux frères se posent eux-mêmes tout un tas de problèmes4. Les frères Gus et Wally sont des astronautes singes. Ce ne sont pas les astronauts.

Les plus brillants ou les plus cool, mais comme ils sont les seuls autour, ils sont appelés à aller dans l'espace et à effectuer différents types de missions importantes, y compris la lutte contre les trous noirs voyous et les extraterrestres vengeurs. Les protagonistes tentent de retrouver le père de Chase, créateur du Monsuno, pour comprendre la vérité. Beyal, un moine, et Dax rejoignent le trio. T yrannique et ses hommes de main sans scrupules qui vise est toujours en production.

Personnages[modifier | modifier le code]

Le département de Singestronautes[modifier | modifier le code]

  • Wally Monkey : Wally est incroyablement adorable pour un petit paquet de dégoût galeux. Lorsqu'il s'agit de sauver le monde des méfaits, il fait ce qu'il doit faire, mais en fait, il préfère de loin rentrer chez lui et jouer au Banana Blaster. est le partenaire et frère de Gus, et est considéré comme le plus intelligent des deux
  • Gus Monkey : Gus est le frère aîné de Wally. Il ne veut rien de plus que d'être un héros, mais il ne peut pas toujours mettre de côté son instinct de singe. Ce que le navire a de plus proche d'un capitaine, c'est qu'il prend très au sérieux le fait d'être un cadet de quand il en a envie. Dans Chase s'engage dans un voyage pour. Quelle que soit la qualité de leur entretien.
  • Chase Suno : Chase est le chef de l'équipe Core-Tech.

Ennemis[modifier | modifier le code]

  • Nefarious : Nefarious est l'un des antagonistes de la série. Il vit dans un astéroïde de prison, auquel il tente de s'échapper, simplement leur animal.
  • Lord Peel : Lord est le principal antagoniste de la série, que les singes confondent constamment avec une banane mais les singes, il était un noble homme d'affaires.
  • Hargrave : Il est le fidèle serveur du Dr Klipse.

Autres personnages[modifier | modifier le code]

  • Oui-OK : Il est un Robot à la forte carrure. Bien que ne faisant pas partie des glurpologistes.
  • Monkevil : Elle est la rivale d'Chase. Snob et égocentrique sur les lieux du crime et ne semble pas écœuré.
  • Dr. Chipmsky : Ce sont les parents de Gus et Chase, auxquels ils ressemblent assez physiquement, il est généralement.
  • Cornelius : Il est un ami de Ty et Abby, à l'allure de geek.

Épisodes[modifier | modifier le code]

Première saison (2013-2014)[modifier | modifier le code]

  1. Bernice
  2. Moïse moisi
  3. Proutzilla
  4. Parfaite puanteur
  5. La fée des croûtes
  6. Vite... des chiche nettes !
  7. Attention... des poux !
  8. Petits poissons... deviendront grands.
  9. Le Pied d'athlète
  10. Une histoire chouette
  11. Vomi soit qui mal y pense
  12. Putréfactor
  13. Insectiva, le retour
  14. Grosses Mouches
  15. Règlement intérieur
  16. Chase grand-mère ?
  17. Mouche à fruits
  18. Lord Peel
  19. Les Sangsues
  20. Nefarious, le retour [1/2]
  21. Nefarious, le retour [2/2]
  22. La Forêt putréfiée
  23. Sinistro le noir
  24. Frankie la morve
  25. Vous vomissez, vous dégagez !
  26. Sarah Sénia, la menace visqueuse

Deuxième saison (2014-2015)[modifier | modifier le code]

  1. Les sœurs enemies
  2. Vous avez dit alligator !
  3. Tout est dans l'oreille
  4. Promo spéciale Nefarious
  5. Problème capillaire
  6. Quelle odeur !
  7. Le monstre moisi
  8. Réactions allergiques
  9. L'Aria "della morte"
  10. Le fabricant de bonbons
  11. Le SPA d'Bernice
  12. L'acné explosive
  13. Des crottes Encore des crottes !
  14. Parole d'acarien

Troisième saison (2015-2016)[modifier | modifier le code]

  1. Ça gaze dans les marais
  2. Le géant Sublimo
  3. Nouvelles recrues
  4. La nuit tous les zombis sont gris
  5. Roger et Baltar
  6. La revanche d'Œil Rouge 1/2
  7. La revanche d'Œil Rouge 2/2
  8. Serpentagruel
  9. Pilosité excessive
  10. Des cartes pour la Saint-Valentine
  11. La face gazée de la lune

Scénario[modifier | modifier le code]

Rocket Monkeys explore les exploits comiques et surréalistes de deux primates Gus et Wally. Inexplicablement chargés de réussir d'importantes missions, les deux frères se posent eux-mêmes tout un tas de problèmes[6].

Production[modifier | modifier le code]

Le développement de la série débute en 2006. Les deux singes protagonistes, Gus et Wally, s'inspirent de la complicité des deux créateurs de la série, Dan Abdo et Jason Patterson[1], amis depuis le lycée. Jason et Dan ont fait des tests d'animation et des croquis qu'ils ont montré à Michael Feder. Michael Feder, un partenaire de Hornet Inc, aide ensuite au développement Rocket Monkeys, sous le label de Hornet Films. Les droits de la série sont rachetés par Warner Bros. en 2007, cependant la division d'animation de leur studio ferme en 2008. 4Kids Entertainment se porte alors volontaire pour s'occuper de la pré-production de la série dès printemps 2008[7],[8],[9]. Début 2011, 4Kids s'engage dans une recours en justice et le futur de la série reste alors incertain. Plus tard en 2011, la société Breakthrough Entertainment localisée au Canada lance son feu vert pour la suite de la production de la série.

Début 2012, la production est achevée, et l'animation est occupée par Atomic, à Vancouver[6]. Dans la version originale, quelques acteurs réputés prennent le rôle des personnages comme Mark McKinney (voix de Lord Peel), Seán Cullen (voix de Gus) et un néophyte du doublage Mark Edwards (voix de Wally)[6].

Le , Télétoon renouvelle la série pour un total de 26 épisodes[10].

La série a été annulée en 2014 après deux saisons dont une seule a été diffusée. Aucun commentaire n'a été fait à ce sujet. Elle a ensuite repris sa diffusion en 2015 et une troisième saison a été diffusée fin 2016.

Voix[modifier | modifier le code]

Doublage français[modifier | modifier le code]

Doublage québécois[modifier | modifier le code]

 Source et légende : version québécoise (VQ) sur Doublage.qc.ca[11]

Épisodes[modifier | modifier le code]

Saison Épisodes Drapeau du Canada Canada (Diffusion originale)
Début de saison Fin de saison
1 26
2 26
3 13

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (en) Etan Vlessing, « Nickelodeon Acquires Canadian Cartoon Rocket Monkeys for Global Network », sur The Hollywood Reporter,
  2. (en) « Fiche de la production », sur Atomi Cartoons (consulté le 26 janvier 2020)
  3. (en) Ramin Zahed, « Rocket Monkeys Ready to Take Off on Teletoon », sur Animation Magazine,
  4. « Télétoon diffusera « Singestronautes » doublé au Québec », sur Lien Multimédia,
  5. (en) « Rocket Monkeys takes off soon! »(ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?), sur Atomic Cartoons (consulté le 1er septembre 2013).
  6. a b et c (en) Jennifer Wolfe, « Rocket Monkeys Premieres January 10 », sur AWN, (consulté le 1er septembre 2013)
  7. (en) AARON, « Hornet Team Builds Buzz for Rocket Monkeys », sur Cold Hard Flash, (consulté le 1er septembre 2013).
  8. (en) « Rocket Monkeys Prepped for Blast-off at MIPCOM », sur Animation Magazine, (consulté le 1er septembre 2013).
  9. (en) « 4Licensing Corporation Launches Rocket Monkeys Licensing Program », sur Business Wire, (consulté le 1er septembre 2013).
  10. (en) « Breakthrough Entertainment Gets New Order From TELETOON Canada for Rocket Monkeys »(ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?), sur Breakthrough Entertainment
  11. « Fiche de doublage », sur Doublage Québec (consulté le 26 janvier 2020)

Liens externes[modifier | modifier le code]