Le Nombre 23

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Le Nombre 23
Titre original The Number 23
Réalisation Joel Schumacher
Scénario Fernley Phillips
Musique Harry Gregson-Williams
Acteurs principaux
Sociétés de production New Line Cinema
Contrafilm
Fingerling Films
Firm Films
Pays d’origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Genre thriller
Durée 95 minutes
Sortie 2007


Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Le Nombre 23 (The Number 23) est un film américain réalisé par Joel Schumacher et sorti en 2007. Il s'agit d'un thriller à mi-chemin entre l'horreur et le fantastique.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Walter Sparrow, un contrôleur animalier, mène une vie tranquille avec sa femme pâtissière Agatha et leur fils Robin. Pour son anniversaire, Agatha offre à Walter un livre qui détaille l'obsession meurtrière de l'étrange détective Petitou (Fingerling en VO) pour le nombre 23. Peu à peu, l'univers du livre envahit son quotidien et il s'identifie au mystérieux auteur du livre. Il finit par « voir » le nombre 23 partout autour de lui, dans son passé, son quotidien, et à plus large échelle (comme l'angle d'inclinaison de l'axe de rotation de la Terre qui est de 23,5°). Cette identification tourne à l'obsession. Walter se lance alors dans une quête de cet auteur qui le fascine et avec qui il semble avoir tant de points communs, notamment le pouvoir du nombre 23 sur leur vie.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]

 Source et légende : version française (VF) sur RS Doublage[3]

Production[modifier | modifier le code]

Le scénario s'inspire de certains écrits de William S. Burroughs qui voyait dans le nombre 23 des significations mystiques[4]. Le scénariste Fernley Phillips a également eu d'autres sources d'inspirations :

« Un ami m'a longuement parlé de l'énigme du nombre 23 et m'a conseillé de lire des auteurs comme l'écrivain futuriste Robert Anton Wilson, qui a écrit entre autres la trilogie Illuminatus !. J'ai commencé à m'ouvrir au phénomène des nombres, à la numérologie, à la symbolique, mais aussi au traitement sélectif que notre cerveau a des données que nous captons. Quel mystérieux mécanisme différencie une donnée de ce que nous analysons comme un signe ? (...) Parfois, une information va prendre une signification qui dépasse sa matérialité, elle va devenir un signal, quelque chose qui semble nous parler à un niveau plus mystique. C'est ce qui s'appelle voir un signe. Cela peut être n'importe quoi, un éclat de lumière, un cri, un regard. Pour beaucoup, ce sont des chiffres, et le nombre 23 en fait souvent partie[5]. »

Le rôle principal est refusé par Robert De Niro, que Joel Schumacher avait dirigé dans Personne n'est parfait(e) (1999)[4]. Par ailleurs, Elisabeth Shue a du renoncer au rôle d'Agatha Sparrow en raison de sa grossesse. Elle est remplacée par Virginia Madsen[5].

Le tournage a lieu en Californie (Pasadena, Monrovia, Los Angeles et son université de Californie du Sud) ainsi qu'à Cocoa Beach en Floride[6].

Accueil[modifier | modifier le code]

Critique[modifier | modifier le code]

Le film reçoit des critiques globalement très négatives. Sur l'agrégateur américain Rotten Tomatoes, il récolte 8% d'opinions favorables pour 190 critiques et une note moyenne de 3,610[7]. En France, le film obtient une note moyenne de 1,95 sur le site AlloCiné, qui recense 21 titres de presse[8].

Box-office[modifier | modifier le code]

Malgré des critiques très négatives, le film s'en sort mieux au box-office avec plus de 77 millions de dollars, pour un budget de 30 millions[1].

Pays ou région Box-office Date d'arrêt du box-office Nombre de semaines
Drapeau des États-Unis États-Unis
Drapeau du Canada Canada
35 193 167 $[1] [9] 5[9]
Drapeau de la France France 561 384 entrées[10] - -

Monde Total mondial 77 677 553 $[1] - -

Distinctions[modifier | modifier le code]

Source : Internet Movie Database[11] Le film reçoit cinq nominations mais aucun récompenses :

Commentaires[modifier | modifier le code]

Le nombre 23[modifier | modifier le code]

« Tout a commencé par un ami qui m'a parlé de ce nombre : l'axe de la Terre est à 23°, il y a 23 chromosomes de chaque parent dans notre ADN... cet ami a une vaste collection de livres qui parlent qui portent sur tout ce qui, en s'additionnant, donne le résultat 23. Quand il m'en a parlé, j'ai commencé à voir des 23 partout ! C'est un nombre primaire, mais c'est fou le nombre de choses qui s'y réduisent au final... Il semble effectivement, d'une manière bizarre, être la clef de bien des équations. (...) Je ne crois pas vraiment aux signes mais parfois, on est tout de même obligé d'admettre que certains hasards dont plutôt étranges[5] ! »


Le nombre 23 est présent à de nombreuses reprises dans le film (date, page de livre, code de couleurs). Par exemple, l'élément déclencheur de la folie de Walter est la rencontre avec un chien nommé Ned : en ajoutant la place de chacune des trois lettres dans l'alphabet (N : 14, E : 5, D : 4), cela donne le nombre 23. De plus, le numéro du King Edward Hotel est 555-1232 (5+5+5+1+2+3+2 est égal à 23).

Jim Carrey lui a admis être obsédé par ce chiffre. Il a même nommé sa société de production JC 23 Entertainment. De plus, son salaire aurait été de 23 millions de dollars pour ce film. Le DVD du film contient 23 chapitres[4].

Doublage français[modifier | modifier le code]

Emmanuel Curtil, qui est la voix française habituelle et régulière de Jim Carrey depuis The Mask, n'a pas participé au doublage du film, remplacé par Thierry Hancisse. Il en avait été de même pour le film Batman Forever (également réalisé par Joel Schumacher) : il n'avait pas participé à la version française et avait été remplacé par Vincent Violette qui doublait aussi le personnage de l'Homme-Mystère dans la série animée.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a b c et d (en) « The Number 23 », sur Box Office Mojo (consulté le )
  2. (en) Le Nombre 23 sur l’Internet Movie Database
  3. « Fiche de doublage VF du film » sur RS Doublage, consulté le 25 février 2012
  4. a b et c (en) Trivia sur l’Internet Movie Database
  5. a b et c Secrets de tournage
  6. (en) Locations sur l’Internet Movie Database
  7. (en) « The Number 23 (2007) », sur Rotten Tomatoes, Fandango Media (consulté le )
  8. « Le Nombre 23 - critiques presse », sur AlloCiné (consulté le )
  9. a et b (en) « The Number 23 - weekly », sur Box Office Mojo (consulté le )
  10. « Le Nombre 23 », sur JP's Box-office (consulté le )
  11. (en) Awards sur l’Internet Movie Database

Liens externes[modifier | modifier le code]